COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 A quand un vrai débat d'idées?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
john galt
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Ville : Pau
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 12 Déc - 20:15

Rappel du premier message :

J'aime bien ce forum mais je voudrais pousser un coup de gueule, il n'y a pas de débats d'idées.
Si nous voulons être des contestataires crédibles, il nous faut proposer de véritables alternatives qui soient réalistes de surcroît.
D'ailleurs quand je vois mon topic sur mes propositions de réforme de la démocratie lycéenne qui a fait un quasiflop, j'enrage.

Il faut qu'on puisse être un vrai mouvement alternatif qui se base sur des informations solides et qui conteste les déclarations du ministre.
Le bac continu par exemple n'a pas été annoncé par le ministre.

Aussi, nous devons imaginer une nouvelle société avec d'autres valeurs pour être une vraie contre-culture. Les jeunes de l'Europe entière manifeste, la crise que nous vivons est un tournant dans l'histoire aussi important que 1973 et 1929.
2009 sera peut être un nouveau 68 qui marquera profondément la société et nous ne devons pas refaire les mêmes erreurs que nos aînés il y a 40 ans.
Nous devons arriver avec de vrais propositions pour enfin ancrer le dialogue social qui permettrait de réaliser la fusion entre l'Etat et le peuple pour devenir une entité unique basée sur la raison du peuple, quelque chose d'encore plus fort que la volonté générale et ainsi réaliser les vieux rêves romantiques.
Là, où les autres ont échoué en 1848 et 1968, nous devons réussir.
Je ne parle pas de faire la révolution mais d'imprimer un vrai changement dans notre société pour qu'elle soit plus juste.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Mar 6 Jan - 21:43

Citation :
C'est pas sans raison que la majorité était de 21 ans jusqu'en juillet 1974 en France. Certains pays fixent toujours cette limite à 21 ans dont l'Argentine et .....Monaco.

Et aux Etats-Unis aussi...


C'est clair qu'au lycée, tout le monde n'est pas encore prêt à discuter comme je l'envisagerais, mais certains ne serons jamais prets, à n'importez quel âge Razz
L'instoration de forums de discussion au lycée (avec des heures et des salles réservées) pourrait très bien se faire sous le "contrôle" d'une personne (prof, élève, surveillant, ...) dont le rôle serait de veiller à la liberté d'expression de chacun, tout en s'assurant que des abrutis (excuses le terme) ne viennent pas en profiter pour gueuller ou foutre le bordel. Attention, il ne faut pas que ce soit un flic, il faut qu'il soit impartial et qu'il laisse la liberté d'opinion et d'expression à tout le monde; simplement éviter certains débordements.


Seako ==> C'est ce principe de la pub qui tue tous les services publics. A partir du moment où une administration publique se mets à avoir recours à la publicité pour assurer ses fonds, c'est le premier pas vers une privatisation quasi-assurée, parce que ça montre que l'esprit même de l'indépendance commerciale (et l'éducation devrait quand même être un modèle à ce niveau là, elle forme des citoyens, pas des consommateurs!) est morte.
Ce fut le cas pour La Poste, France Télécome, pourquoi pas pour la SNCF bientôt ?...
A partir du moment où un service publique utilise les mêmes moyens que le privé, il n'est déjà plus vraiment publique.
(Je généralise et caricature peut-être un peu, mais l'idée est là)
Revenir en haut Aller en bas
john galt
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Ville : Pau
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Mer 7 Jan - 11:19

camille et léa, vous confondez plusieurs choses.
Les groupes néonazis sont interdits en France.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20050201.OBS7656/
et sont suivis de près par les RGs:
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/06/27/01016-20080627ARTFIG00659-la-droite-ultra-dans-le-collimateur-des-rg-.php

La propagande politique se fait quand même devant les lycées avec la distribution de tracts.
La liberté de réunion n'empêche pas le contrôle, on peut toujours exclure les meetings d'organisations politiques.
Mais les lycéens devraient avoir le droit de se réunir librement pour débattre et d'exprimer leurs opinions dans le journal du lycée. La censure est intenable.
Vouloir un débat d'idées sans opinions, c'est hypocrite.

Encore une fois, regardez les campus américains et dîtes-moi où est le problème. Allez interroger des étudiants américains, aucun ne vous dira qu'il s'est senti agressé par une organisation politique ou religieuse quelquonque.
La maturité dépend peu de l'âge contrairement à ce qu'on croit mais à la stimulation des capacités intellectuelles.
Regardez les blocus en fac, ce n'est pas très différent du lycée. Il y a toujours des glandus qui veulent bloquer pour sécher les cours et retarder les partielles.

Ensuite, la majorité est de 18 ans aux Etats-Unis et non de 21 ans. Les Américains votent à partir de 18 ans.
Par contre, dans certains Etats, le legal age pour l'alcool est à partir de 21 ans et on ne peut se présenter à l'élection présidentielle qu'à partir de 36 ans.
Il y a des lois similaires en France, on ne peut passer le permis de bus qu'à l'âge de 21 ans et se présenter à l'élection présidentielle à partir de 23 ans. Il y a aussi des âges minimums pour différents postes électifs comme pour être maire, par exemple. Je crois aussi qu'assister un jeune en conduite accompagnée n'est possible qu'à partir de 28 ans.

La majorité à 21 ans est une connerie pure, la responsabilité ne dépend pas de l'âge. Beaucoup de jeunes à 18 ans voir même à 16 ans sont capables de décider seuls pour leur vie et de participer à la vie citoyenne.
Pas mal travaillent et vivent loin de leurs parents.
Au Brésil, la majorité est même à 16 ans, sans que cela pose problème.
Je trouve qu'on pourrait même l'abaisser en France.
Depuis Sarkozy, on est quasiment jugé comme des adultes. Donc si on est responsable autant qu'un adulte quand on enfreint la loi, pourquoi on ne le serait pas pour voter, conduire ou boire de l'alcool?

Parler de privatisation des universités est contestable dans la mesure où leur autonomie restent contrôlées par l'Etat et qu'elles ne sont pas financées directement par les entreprises. Les acteurs privés ne pourront que financer des fondations de recherche qui resteront contrôlées par les universités.
De plus, les frais d'inscriptions sont toujours fixés par le ministère de la recherche et de l'enseignement supérieur.

Le refinancement des banques n'est pas un don unilatéral, il se fait sous la forme de prêts ou de garantis que les banques devront rembourser et la recapitalisation ne donne rien aux patrons. Les coûts de la recapitalisation seront remboursés quand l'Etat vendra ses actions.

La publicité ne tue pas forcément le service public.
La SNCF marche très bien sans pub et c'était aussi le cas pour France Télévisions.
Tant que les capitaux restent publics, il n'y a pas de privatisation.
Au RU, ils font ça depuis Tony Blair et pas mal d'école ont vu leur budget augmenter.
Revenir en haut Aller en bas
19Léa68
De passage
De passage
avatar

Féminin Nombre de messages : 75
Age : 26
Ville : istres
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Mer 7 Jan - 12:30

Seako a écrit:
Je sais pas ce que vous en pensez, mais la publicité à l'école perso ça me dérangerait pas.
Si ca peut financer plus de profs/outils pédagogiques (je parle pas d'une privatisation de l'école, simplement mettre des pubs)

..... hum. Dans ce forum ou l'on est censé se battre contre la capitalisation de tous services et de la liberté, je trouve ça un peu énorme.
La publicité bourre le crane des gens, vive la consommation et abrutissement ! les gros patrons s'en mettent pleins les fouilles a chaque pub ! combien de fois t'entends des gens dire "non je prend pas ces brioches j'aime que les Pasqiers" ou alors "les mouchoirs de marque sont vachement plus doux.". Vous avez pas remarqué comme les pub pour coca sont trop bien faites ? Ils ont des psycologues qui analysent notre cerveau pour faire des pubs comme ça. Puis vive les images subliminales et les messages cachés.

Si on se met au service de la pub, c'est champ libre pour tout abus de leur part. Justement, il faudrait supprimer la publicité.


et john, quand je dis néo nazis, bien sur que je ne parle pas de banderoles truffées de croix gammées au lycée, il faut lire entre les lignes. J'ai dit cela pour signaler qu'un débordement est très vite arrivé. Trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Mer 7 Jan - 17:01

Citation :
Il y a aussi des âges minimums pour différents postes électifs comme pour être maire, par exemple. Je crois aussi qu'assister un jeune en conduite accompagnée n'est possible qu'à partir de 28 ans.
Je connais quelqu'un qui s'est présenté à 18 ans (à quelques jours près il était le plus jeune de France), et on peut être accompagnateur à partir de 3 ans de permis, donc à 21 ans au plus tôt (du moins à ma connaissance et par rapport à mes souvenirs, donc à vérifier si tu veux^^).
Mais bon, ne commencons pas à jouer là-dessus, ça en deviendrait mesquin Suspect




Citation :
Vouloir un débat d'idées sans opinions, c'est hypocrite.
Alors que ce soit clair, je ne suis absolument pas pour un débat sans opinions, je pensais avoir été assez clair dans mes derniers messages.

Je suis parfaitement contre la censure, et je pense que l'on devrait avoir la droit de parler de TOUT dans le journal du lycée (il n'y en a pas dans mon lycée, c'est pourquoi je n'y avais pas pensé) ou n'import'où d'autre dans les cours.
MAIS, je ne pense pas que la propagande politique soit une bonne chose; nous pouvons tout de même exprimer nos opinions sans en prermanence en réferer à un partit politique quelquonque ! Et ce même si nous adhéron à un parti en particulier.
Biensûr, dans une discussion il est normal (et quesi-obligatoire puisque c'est quand même primordial) de parler de certains partis, ou de se dire sympathisan pour l'un ou l'autre; mais je suis contre l'affichage de propagandes politiques dans la lycée, contre les meeting où tous les membre d'un partit seraient réunis. Je pense que dans chaque dialogue il DOIT y avoir une opposition, je ne supporte pas les réunions de gauchistes (ou de droitistes, naturellement) où on parle finalement pour ne pas dire grand chose, puisque sans opposition pas de débat (j'en parle parce que j'ai déjà participé à ce genre de débats de gens de divers gauche).

Donc je pense que nous devrions instorer au lycée des lieux d'échange, de débat d'idées ET d'opinions (des forums) où tout le monde pourrait se rendre et se rencontrer; mais tout en veillant à ce que le débat soit toujours constructif, c'est à dire qu'il y ait des gens d'avis différents.


Je ne suis pas pour l'apolitique dans le cadre de l'école, mais pour l'apolitique dans le cadre de l'enseignement (pendant les cours par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
john galt
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Ville : Pau
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 14:57

léa, c'est pas une affiche qui va te détruire le cerveau.
Pour le bal du lycée, on prend des sponsors et ça ne pose aucun problème.
Les gens regardent surtout les prix, après s'ils achètentdes marques, on ne peut rien faire pour résoudre leur connerie.
La pub, on y est tellement dedans qu'à force on est presqu'immunisé.

Pour être compagnant en AAC:
Citation :
L'élève peut alors prendre le volant à condition d'être toujours accompagné d'un tuteur d'au moins 28 ans et ayant son permis de conduire depuis plus de 3 ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Apprentissage_anticip%C3%A9_de_la_conduite

Nous avions tous les deux raison.

Si les activités politiques ne se font pas dans le lycée, elles se font à côté où devant le portail. Autant leur permettre de rentrer, ce qui permettrait de plus de mieux cadrer pour éviter les conflits.
Entre autoriser les activités politiques et accepter l'implantation d'organisations dans le lycée, il y a de la marge.
Il faut que les jeunes puissent se réunir librement pour débattre sans subir le couperet de la loi qui interdit la politique dans le lycée.
Cependant, on peut se demander si les organisations lycéennes n'ont pas une légitimité à s'installer dans les lycées.
Mais après, on aurait le même problème qu'à la fac, l'UNI est autorisé mais pas les jeunes UMP.
C'est pour ça que d'un côté, je me dis pourquoi pas autoriser les partis politiques à pouvoir mener des activités dans les lycées. Un tract n'a jamais tué personne et une réunion n'est jamais obligatoire.

La politique est déjà partout dans le cadre de l'école, en histoire-géo tous les planisphères utilisés sont des projections mercator qui exagère largement les terres loin de l'équateur (le Groënland est immense alors qu'en réalité il est plus petit que l'Arabie Saoudite) favorisant la vision de puissance de l'hémisphère nord, l'Europe et les Etats-Unis sont assez éloignés de l'équateur.
Alors que si on utilisait la projection de Peters, on verrait un Sud beaucoup plus grand:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/77/Gall-peters.jpg
L'histoire repose aussi sur une version officielle qui est contestable sur certains points ainsi que dans certains cas, le regard du prof.

On a le même problème en philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
19Léa68
De passage
De passage
avatar

Féminin Nombre de messages : 75
Age : 26
Ville : istres
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 15:52

john galt a écrit:
léa, c'est pas une affiche qui va te détruire le cerveau.


La pub, on y est tellement dedans qu'à force on est presqu'immunisé.


encore une fois, t'aas mal compris, j'ai jamais dis que ça détruisait le cerveau (quoi que) j'ai dis que des psy analysait le cerveau pour faire des pubs qui attirent inévitablement.
et dire qu'on est immunisé c'est totalement faux. Tu crois que les familles de bourges ou les parents laissent les gosses devant la télé tout le temps, le gamin il va pas se l'acheter la ps3 puis la gamine va pas s'acheter la super poupée qui pleure toute seule ?
Et dans certaines familles trop modestes, tu crois que les gamins vont pas gueuler contre leur parents, parce que ceux ci ne pourront pas leur acheter la super voiture décapotable, ou les super céréales fourrées au chocolat. Peux être te sens tu immunisé parce que tu vis convenablement (attention ne comprends pas mal, j'ai pas dit que t'étais un fils de riche mais que tu vivais sans difficulté), ou parce que tu as suffisament d'état d'esprit, ou que tes parents t'ont appris a pas gober des conneries, mais c'est pas le cas de tout le monde. Loin de la.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 17:09

Citation :

Si les activités politiques ne se font pas dans le lycée, elles se font à côté où devant le portail. Autant leur permettre de rentrer, ce qui permettrait de plus de mieux cadrer pour éviter les conflits.
Citation :
Entre autoriser les activités politiques et accepter l'implantation d'organisations dans le lycée, il y a de la marge.
Il faut que les jeunes puissent se réunir librement pour débattre sans subir le couperet de la loi qui interdit la politique dans le lycée.
Nous sommes d'accord, nous n'avions simplement pas la même vision de ce qu'est une "activité politique", moi je voyais ça justement comme l'implantation d'organisations politiques dans l'enseinte du lycée.
Par contre je ne penses pas que des réunions de partis politiques dans le lycée soient bénéfiques. A mon avis les débats avec échange d'opinion sont plus apropriés au cadre éducatif que les réunions qui vont dans un seul sens.

C'est vrai, une affiche ou un tract n'a jamais tué personne; mais des affiches politiques, on en vois déjà assez en dehors (notemment pendant les periodes électorales), alors si en plus on doit supporter ça dans le lycée, non merci.




L'histoire des cartes, c'est simplement un problème de choisir entre la proportion des surfaces ou l'exactitude des angles.
Pour un navigateur ou un pilote d'avion, etc. les angles sont beaucoup plus important, parce que sinon nous ne pourrions plus nous orienter correctement.
Par contre, c'est clair que ça trompe énormement l'oeuil, tout le monde croit que le groenland est énnorme alors qu'en proportion, il est 30 fois plus petit que l'Afrique... (notre prof d'histoire/géo nous l'a expliqué).




Pour les Pubs, léa a raison.
Je m'étais beaucup renseigné sur le sujet parce que je voulais bosser dans la pub (oui honte à moi, mais faut pas croire c'est pas tous des cons non plus).
Finalement je me suis rendu compte que c'était plus le côté sociologique de la chose qui m'attirait, j'ai donc opté pour une fac de sociologie/ethnologie (ethnologue, sympa non ?)
Enfin bref, je vais pas commencer à étaler ma vie^^
John Galt, réfléchis un peu, repense à ce que tu achète, à des disscussions que tu peux avoir à propos de telle ou telle pube amusante (que je connais pas trop, vu que je regarde très très peu la télé), et oses seulement affirmer qui tu n'es pas manipulé par les pubs. Impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Seako
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 40
Age : 25
Ville : Aubagne
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 17:13

_camille_ a écrit:



Seako ==> C'est ce principe de la pub qui tue tous les services publics. A partir du moment où une administration publique se mets à avoir recours à la publicité pour assurer ses fonds, c'est le premier pas vers une privatisation quasi-assurée, parce que ça montre que l'esprit même de l'indépendance commerciale (et l'éducation devrait quand même être un modèle à ce niveau là, elle forme des citoyens, pas des consommateurs!) est morte.
Ce fut le cas pour La Poste, France Télécome, pourquoi pas pour la SNCF bientôt ?...
A partir du moment où un service publique utilise les mêmes moyens que le privé, il n'est déjà plus vraiment publique.
(Je généralise et caricature peut-être un peu, mais l'idée est là)
Je comprends ce que tu veux dire, c'est sur. J'ai un peu la haine quand je vois 700 milliards déboursés pour les banques alors qu'on pourrait les mettre dans des investissements beaucoup plus utile, mais excepté ça, je vois pas ou vous voulez tirer les fonds pour financer l'éducation et tout ça.
Sur l'armée? Non, c'est une surenchère perpétuelle avec la Russie et la Chine(qui se fait de plus en plus imposante) et, avis personnel, je crains les sionistes.
Alors ou?
Perso je vois que la publicité
Revenir en haut Aller en bas
Espar
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 221
Age : 24
Ville : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 19:59

Seako a écrit:
_camille_ a écrit:



Seako ==> C'est ce principe de la pub qui tue tous les services publics. A partir du moment où une administration publique se mets à avoir recours à la publicité pour assurer ses fonds, c'est le premier pas vers une privatisation quasi-assurée, parce que ça montre que l'esprit même de l'indépendance commerciale (et l'éducation devrait quand même être un modèle à ce niveau là, elle forme des citoyens, pas des consommateurs!) est morte.
Ce fut le cas pour La Poste, France Télécome, pourquoi pas pour la SNCF bientôt ?...
A partir du moment où un service publique utilise les mêmes moyens que le privé, il n'est déjà plus vraiment publique.
(Je généralise et caricature peut-être un peu, mais l'idée est là)
Je comprends ce que tu veux dire, c'est sur. J'ai un peu la haine quand je vois 700 milliards déboursés pour les banques alors qu'on pourrait les mettre dans des investissements beaucoup plus utile, mais excepté ça, je vois pas ou vous voulez tirer les fonds pour financer l'éducation et tout ça.
Sur l'armée? Non, c'est une surenchère perpétuelle avec la Russie et la Chine(qui se fait de plus en plus imposante) et, avis personnel, je crains les sionistes.
Alors ou?
Perso je vois que la publicité

Je me demande si les 700Milliards viennent vraiment des les caisses de l'etat. Je n'ai pas vu d'infos expliquant d'ou viennent ces 700 milliards
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Invité



MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 20:10

john galt a dit : "Le refinancement des banques n'est pas un don unilatéral, il se fait sous la forme de prêts ou de garantis que les banques devront rembourser et la recapitalisation ne donne rien aux patrons. Les coûts de la recapitalisation seront remboursés quand l'Etat vendra ses actions."

Oui, bien sûr et les patrons sont gentils, ils ne vont plus augmenter leurs salaires, ne plus prendre aucune dividende, ne plus jouer au jeu de la bourse parce que maintenant ils ont bien compris que c’était pas bien et blablabli et blablabla.
Il faut ouvrir les yeux et arrêter de croire toute la propagande gouvernementale qui ne défend que les intérêts des patrons et actionnaires.
Si ces dirigeants étaient aux services de l’humanité, ces milliards qu’ils sont capables de trouver en quelques semaines, il y a longtemps qu’ils les auraient réellement investis au près des populations pauvres, des logements décents, dans des salaires dignes pour se nourrir et se loger car des travailleurs vont aux restos du cœur ou dorment dans leur voiture …
Revenir en haut Aller en bas
Espar
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 221
Age : 24
Ville : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 20:19

charlie a écrit:
john galt a dit : "Le refinancement des banques n'est pas un don unilatéral, il se fait sous la forme de prêts ou de garantis que les banques devront rembourser et la recapitalisation ne donne rien aux patrons. Les coûts de la recapitalisation seront remboursés quand l'Etat vendra ses actions."

Oui, bien sûr et les patrons sont gentils, ils ne vont plus augmenter leurs salaires, ne plus prendre aucune dividende, ne plus jouer au jeu de la bourse parce que maintenant ils ont bien compris que c’était pas bien et blablabli et blablabla.
Il faut ouvrir les yeux et arrêter de croire toute la propagande gouvernementale qui ne défend que les intérêts des patrons et actionnaires.
Si ces dirigeants étaient aux services de l’humanité, ces milliards qu’ils sont capables de trouver en quelques semaines, il y a longtemps qu’ils les auraient réellement investis au près des populations pauvres, des logements décents, dans des salaires dignes pour se nourrir et se loger car des travailleurs vont aux restos du cœur ou dorment dans leur voiture …

pour une fois que c'est les banques qui ont des dettes aux gouvernements et pas l'inverse Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 20:53

Citation :
C'est pas sans raison que la majorité était de 21 ans jusqu'en juillet 1974 en France. Certains pays fixent toujours cette limite à 21 ans dont l'Argentine et .....Monaco.

Et la majorité pénale, ils veulent l'avancer ou la reculer ?

Citation :
Je sais pas ce que vous en pensez, mais la publicité à l'école perso ça me dérangerait pas.
Si ca peut financer plus de profs/outils pédagogiques (je parle pas d'une privatisation de l'école, simplement mettre des pubs)

Shocked affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Espar
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 221
Age : 24
Ville : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 21:06

Citation :
Je sais pas ce que vous en pensez, mais la publicité à l'école perso ça me dérangerait pas.
Si ca peut financer plus de profs/outils pédagogiques (je parle pas d'une privatisation de l'école, simplement mettre des pubs)

Citation :
Shocked affraid

affraid +1
Revenir en haut Aller en bas
Tazon
Tout nouveau
Tout nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 26
Ville : Esquibien
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 9 Jan - 22:28

Comme ils disent dans futurama, y'a que dans nos rêves ou y'a pas de pub ...
Revenir en haut Aller en bas
john galt
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Ville : Pau
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Sam 10 Jan - 9:35

Citation :
encore une fois, t'aas mal compris, j'ai jamais dis que ça détruisait le cerveau (quoi que) j'ai dis que des psy analysait le cerveau pour faire des pubs qui attirent inévitablement.
et dire qu'on est immunisé c'est totalement faux. Tu crois que les familles de bourges ou les parents laissent les gosses devant la télé tout le temps, le gamin il va pas se l'acheter la ps3 puis la gamine va pas s'acheter la super poupée qui pleure toute seule ?
Et dans certaines familles trop modestes, tu crois que les gamins vont pas gueuler contre leur parents, parce que ceux ci ne pourront pas leur acheter la super voiture décapotable, ou les super céréales fourrées au chocolat. Peux être te sens tu immunisé parce que tu vis convenablement (attention ne comprends pas mal, j'ai pas dit que t'étais un fils de riche mais que tu vivais sans difficulté), ou parce que tu as suffisament d'état d'esprit, ou que tes parents t'ont appris a pas gober des conneries, mais c'est pas le cas de tout le monde. Loin de la.

Ce ne sont pas forcément les plus riches qui sont le plus attachés au symbolique.
Tu remarqueras que beaucoup de familles modestes empruntent pour acheter des vêtements de marque à leurs enfants et préfèrent leur acheter des consoles que partir en vacances.
C'est tout le rôle des parents de savoir dire non, c'est ce que mes parents ont fait.
Petit comme tous les autres enfants, ça m'est arrivé de vouloir acheter plein de jouets ou le ballon de la fête forraine mais mes parents m'ont dit non. Bien que j'ai eu quelques habits de marque, on n'a jamais acheté de céréale kellogs et autre bêtises. Je comprends que ça ne soit pas facile pour beaucoup de gens, mais être un parent, c'est savoir poser des limites. Cela participe à la construction du moi de l'enfant en lui faisant assimiler le principe de réalité.

Citation :
L'histoire des cartes, c'est simplement un problème de choisir entre la proportion des surfaces ou l'exactitude des angles.
Pour un navigateur ou un pilote d'avion, etc. les angles sont beaucoup plus important, parce que sinon nous ne pourrions plus nous orienter correctement.
Par contre, c'est clair que ça trompe énormement l'oeuil, tout le monde croit que le groenland est énnorme alors qu'en proportion, il est 30 fois plus petit que l'Afrique... (notre prof d'histoire/géo nous l'a expliqué).

Toute carte est politique, il est vrai que la projection mercator est très appréciée par les navigateurs et les pilotes d'avion mais rien n'empêche l'utilisation de la projection de peter en histoire-géo classique.

Citation :
John Galt, réfléchis un peu, repense à ce que tu achète, à des disscussions que tu peux avoir à propos de telle ou telle pube amusante (que je connais pas trop, vu que je regarde très très peu la télé), et oses seulement affirmer qui tu n'es pas manipulé par les pubs. Impossible.

La marque, j'en ai strictement rien à faire.
Je regarde le prix et la qualité et j'essaie d'estimer le meilleur rapport pour que ça puisse rentrer dans mon budget. Je regarde tout le temps les prix au kg ou au litre.
Il est certain que la pub doit agir sur mon inconscient mais j'essaie de faire abstraction.
Je suis toujours atterré par les gens qui achètent de l'eau de marque ou les céréales les plus chères alors que les produits premier prix sont d'aussi bonne qualité.

Néanmoins, je reste contre la pub dans un établissement scolaire.
Par contre, je pense que le sponsoring d'évènements comme le bal d'un lycée (ce qui a été le cas pour le mien) ou de partenariat ne sont pas à exclure.


Citation :
Oui, bien sûr et les patrons sont gentils, ils ne vont plus augmenter leurs salaires, ne plus prendre aucune dividende, ne plus jouer au jeu de la bourse parce que maintenant ils ont bien compris que c’était pas bien et blablabli et blablabla.
Il faut ouvrir les yeux et arrêter de croire toute la propagande gouvernementale qui ne défend que les intérêts des patrons et actionnaires.
Si ces dirigeants étaient aux services de l’humanité, ces milliards qu’ils sont capables de trouver en quelques semaines, il y a longtemps qu’ils les auraient réellement investis au près des populations pauvres, des logements décents, dans des salaires dignes pour se nourrir et se loger car des travailleurs vont aux restos du cœur ou dorment dans leur voiture …

Je n'ai jamais dit que les patrons étaient gentils.
Ensuite, les milliards n'ont pas été inventé, il s'agit soit de dépenses anticipées comme pour le plan de relance soit d'argent emprunté qui sera fructifié comme c'est le cas pour les sommes dépensées qui servent à recapitaliser les banques.
Revenir en haut Aller en bas
19Léa68
De passage
De passage
avatar

Féminin Nombre de messages : 75
Age : 26
Ville : istres
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Dim 11 Jan - 11:43

hum.... John je pense que je vais plus trop parler parce que tu cmprends de travers tout ce que je te dis ! essaye de bien lire les choses avant de gueuler par dessus parce que c'est énervant au bout d'un moment d'être obligé d'expliquer par A+B ce qu'on a dit.
Revenir en haut Aller en bas
john galt
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Ville : Pau
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Dim 11 Jan - 15:47

C'est vrai que j'ai écorné tes propos en te citant et pour ça je m'en excuse.
Il est vrai que je me sens immunisé par la pub parce que mes parents m'ont appris à "ne pas trop gober de conneries" comme tu dis et que j'ai une situation confortable sans être un bourge pour autant.
Pour une famille populaire, il est vrai que la société de consommation peut être un vrai piège par son côté symbolique important.
Revenir en haut Aller en bas
lutteuse
De passage
De passage


Féminin Nombre de messages : 37
Age : 24
Ville : vendée
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   Ven 30 Jan - 14:27

bon, j'ai pas tout lu, mais c'est relou de suivre une discussion sur un forum, et en même temps c'est intéressant. je pense que celà le serait + pour de vrai, car la parole et le contact réel est plus concret et peut amener à des projets.
je dis ça, pas pour dire que je fais tout bien, nan. Mais peu de gens sont réellement prêts à se bouger en faisant des sacrifices,aussi faibles soient-ils !
Donc si des gens motivés sont là, ça peut être intéressant d'organiser des réunions ds un lieu tjs le même, et de proposer des débats, bien ciblés, et qui partent pas tp en couille. je veux dire par là qu'on reste bien sur le sujet, et qui soit constructif. Et des actions pourraient découler de ces réunions, avec les gens motivs qui se sront rencontrés grâce à ça.
Après, on parle ici entre lycéens, donc faire un lien avec les autre serait aussi bien, en effet ac les universitaires, avec les parents....
La difficulté est la différence, et c'est en même temps une richesse. mais les actions doivent convenir au max de gens quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A quand un vrai débat d'idées?   

Revenir en haut Aller en bas
 
A quand un vrai débat d'idées?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Communiqué d'un vrai syndicat
» Quand changer pour le groupe 2?
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: DÉBATS ET IDÉES-
Sauter vers: