COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Répression et provocation à Levallois (UMP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Répression et provocation à Levallois (UMP)   Sam 20 Déc - 22:15

Trouvé sur Bellaciao. Encore et encore une affaire où on retrouve le duo infernal UMP-Police (milice) :

Citation :
Graves provocation policière à Levallois
vendredi 19 décembre 2008 (18h42)
5 commentaires

Très grave provocation policière au lycée Léonard de Vinci à Levallois (ville de Balkany) vous savez le triangle Ump soit Neuilly-Levallois-Puteaux où les flics sont intervenus contre les lycéens qui bloquaient l’établissement sans aucune demande du proviseur.

Evacuation particulièrement musclée : des élèves et une surveillante ont été frappés. Une motion des personnels et parents a été votée.

Ci dessous le message du copain.L’établissement sera fermé aujourd’hui

La police de Balkany à Levallois n’attends même pas les ordres elle les anticipe ou alors plus que probablement les reçoit en personne du "célebre" maire de Levallois connu pour son amour immodéré de la vidéo surveillance, et pour avoir de nombreuses fois défrayés des chroniques judiciaires locales

Dernier épisode de cette longue journée :

LE LYCEE EST OFFICIELLEMENT FERME DEMAIN VENDREDI SUR DECISION DE L’INSPECTION ACADEMIQUE.

DECLARATION SOLENNELLE DES PERSONNELS DU LYCEE LEONARD DE VINCI A LEVALLOIS REUNIS EN ASSEMBLEE GENERALE LE JEUDI 18 DECEMBRE 2008

Lors de l’assemblée générale des personnels réunis ce jour à 11h suite à l’intervention policière, les points suivants ont été votés :

1. Une déclaration de principe apportant soutien au Proviseur et au Proviseur-Adjoint pour leur volonté de dialogue avec les élèves mobilisés.

2. Au sein de l’assemblée générale, s’est largement exprimé le sentiment que l’intervention des forces de l’ordre de ce matin était disproportionnée et n’allait pas dans le sens de l’apaisement, bien au contraire. Une motion s’opposant à l’intervention policière sans consultation du Proviseur a été votée.

3. L’assemblée générale appelle à la fermeture du lycée le vendredi 19 décembre par mesure de sécurité afin d’éviter que se reproduisent les scènes de violence qui ont eu lieu ce matin devant l’établissement.

4. En cas de blocage et de non fermeture officielle du lycée, les personnels s’engagent à être présents devant le lycée le matin du vendredi 19 décembre pour éviter les affrontements et favoriser le dialogue.

Les fédérations de parents d’élèves FCPE se déclarent solidaires de ces motions.

Source

Réseau résistons ensemble

http://resistons.lautre.net

Commentaire

Depuis 2-3 jours, le gouvernement, Darcos et autre, font monter la tension autour des "violences". Le mouvement lycéen serait violent par nature et donc dangereux. D’un autre côté, Darcos bien relayé par les médias, met en cause "l’extrême-gauche" dans cette supposée violence. Une violence "qui vient" sans doute. Enfin il vient de déclarer qu’il ne tolèrerait plus les blocages de lycées.

Tout se passe comme si le gouvernement se préparait à une épreuve de force dès la rentrée. En tout cas, le terrain est bien balisé, d’autant que pour Sarko, "la réforme se fera".

Alors ???

L’Etat ne cesse de mettre au défi les mouvement sociaux, pour les humiler, les mettre un peu plus sur la défensive (rappelez-vous, les grèves qui ne se voient plus et ne servent à rien).

Mais on peut espérer que vis-à-vis des lycéens, cela se passera différemment. Car quand on est jeune, on aime bien les défis. Surtout quand c’est le Big Chief qui impose ce type de rapport de force : t’es cap’ ou t’es pas cap’ de te battre ?

Qui aura le dernier mot ? Le colérique "pathologique"de l’Elysée ou la jeunesse qui a elle toutes les bonnes raisons d’être en colère?

RdV dans 2 semaines.


De : (pas de nom)
vendredi 19 décembre 2008

>> http://bellaciao.org/fr/spip.php?article76437
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Styx
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 344
Age : 25
Ville : Sèvres
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Répression et provocation à Levallois (UMP)   Dim 21 Déc - 8:52

Animateur j'ai déjà parler de cette histoire dans un autre sujet ^^. Tu a oublié de dire que 2 millitant de 17 ans se sont fait coffré :

ARRET DES POURSUITES CONTRE BAPTISTE ET VINCENT

Avoir 17 ans à Levallois-Perret
Etre lycéen et militant
Défendre le droit au logement
Assister au conseil municipal
Tenter d’attirer l’attention du Maire, Patrick Balkany

Résultat :
Deux jours de garde à vue, une mise en examen.
Ce qu’ils encourent ? Des peines prononcées par le Tribunal pouvant aller jusqu’à la prison. Même s’ils ont 17 ans.

Une disproportion totale entre les faits, la réponse policière et les conséquences judiciaires



Le lundi 17 novembre 2008, des membres du Mouvement Solidaire pour le Logement (créé il y a deux ans en faveur du logement social à Levallois-Perret) vont à la mairie pour assister au conseil municipal où seront discutées les orientations budgétaires 2009.

Un nombre très important et inhabituel de policiers nationaux et municipaux est présent. Les jeunes se plient à une fouille insistante et s’installent dans les tribunes.

Lorsqu’ils font entendre quelques réactions nettement moins fortes que les cris, applaudissements et huées des partisans du Maire qui rythment habituellement les conseils municipaux, Monsieur Balkany déclare que la sérénité des débats est troublée, suspend la séance et ordonne au groupe de policiers d’évacuer les jeunes de la salle.

17 jeunes sont amenés au commissariat, puis relâchés, à l’exception de deux mineurs qui sont placés en garde à vue. Le lendemain, leur garde à vue est prolongée ; en effet deux fonctionnaires de police se sont plaints de « blessures » pendant la nuit. Les deux mineurs sont déférés devant le Juge des Enfants du Tribunal de Grande Instance de Nanterre qui les met en examen, l’un pour « résistance », l’autre pour « résistance et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique »

La garde à vue a été éprouvante par sa longueur et ses conditions inacceptables pour Baptiste et Vincent, âgés de 17 ans.

Comment justifier un pareil traitement pour des faits que Madame Balkany a décrits à la presse comme « des trucs de mômes, puérils et enfantins », qui constituent « un non-événement », dit-elle (Le Parisien du 19 nov. 2008) ?

La procédure judiciaire enclenchée fait peser une lourde menace sur l’avenir des deux jeunes.

On doit pouvoir exprimer ses opinions à Levallois-Perret comme partout en France, même « quand on a dix-sept ans ».



AVEC LE COLLECTIF DE SOUTIEN A BAPTISTE ET VINCENT NOUS DEMANDONS L’ARRET DES POURSUITES JUDICIAIRES ET LE RETRAIT DES PLAINTES DONT ILS SONT L’OBJET



Cet appel est lancé par :

Le Mouvement Solidaire pour le Logement; la section de parti Communiste, la section MoDeM , la section du parti Socialiste et le groupe VERTS de Levallois-Perret ; la Fédération du Parti Socialiste des Hauts-de-Seine; Le MoDem 92; les JC92 ; le PCF ; la LCR ; les JCR ; le MJS92 ; le NPA

Les personnels (92 professeurs, conseillers principaux d’éducation et agents) du lycée Léonard de Vinci de Levallois-Perret

La FCPE et la PEEP du lycée L. de Vinci et la FCPE des Hauts-de-Seine

La FSU des Hauts-de-Seine, L’UNEF, L’UL-CGT de Levallois, SUD-PTT 92

La section Ligue des Droits de l’Homme de Levallois-Perret, La CNL de Levallois-Perret

Les élus au conseil municipal de Levallois-Perret : Thierry David, Anne-Eugénie Faure , Catherine Le Guernec , Gilles Auchère , élus socialistes ; Annie Mandois, élue communiste ; Dominique Cloarec élue Verts



Les Premiers Signataires :

Gérard Aschieri (Secrétaire Général, FSU), Clémentine Autain (Féministe, Co-Directive de Regards), Olivier Besancenot (Porte-Parole, LCR ), Marie-George Buffet (Secrétaire nationale, PCF), Sam Braun (Docteur en médecine, ancien déporté à Auschwitz, Chevalier des Palmes Académiques, Chevalier de la Légion d’Honneur), Michel Deguy (poète, philosophe), Monseigneur Jacques Gaillot (évêque in partibus de Partenia), Jean-Pierre Giacomo (Président, CNL), Marie-Pierre de la Gontrie (Secrétaire Nationale en charge des Libertés Publiques, PS), Alain Krivine (Porte-Parole, LCR), Françoise Ladoy (retraitée, ancienne Principale-adjointe), Noël Mamère (Député de la Gironde, les Verts), Pierre Moscovici (Député du Doubs, PS), Yves Pagès (écrivain, éditeur, Editions Verticales, Jean-Baptiste Prévost (Président, UNEF), Dominique Voynet (Sénatrice de Seine-St-Denis, les Verts)



Nicole Borvo Cohen-Seat (sénatrice de Paris), Pascal Buchet (Maire de Fontenay-aux-Roses, 1er secrétaire fédéral PS 92), Michèle Canet (Conseillère Générale de Chatenay-Malabry, Présidente du Groupe PS au Conseil Général 92), Gilles Catoire (Maire de Clichy-la-Garenne, PS), Jean-Marc Denjean, (Secrétaire départemental, les Verts 92), Vincent Gazeilles (Conseiller général 92, Conseiller municipal de Clamart, les Verts), Mireille Gitton (Présidente, PRG 92), Brigitte Gonthier-Maurin (Sénatrice des Hauts de Seine, PCF), Philippe Kaltenbach (Maire de Clamart, Conseiller Régional IdF, PS), Catherine Margaté (Maire de Malakoff , Conseillère générale 92, PCF), François Millereux (Union Régionale IDF de la CGT, élu au Conseil Economique et Social IDF), Roland Muzeau, (Député des Hauts-de-Seine, PCF), Sébastien Pietrasanta (Maire d’Asnières PS), Daniel Riou, (Secrétaire départemental, CNL 92), Robert Riquois (Co-secrétaire, FSU 92), Agnès Verdurand (Co-secrétaire, FSU 92), les conseillers municipaux PRG de Clichy-la-Garenne.



Miguel Aubouy (écrivain), Jean-Marie Barnaud (écrivain, poète), Sereine Berlottier (écrivain), Thierry Bourcy (écrivain, scénariste, réalisateur, président de la Mutuelle des Auteurs et Compositeurs Dramatiques), Guénaël Boutouillet (chargé de communication), François Buot (historien, écrivain), Sophie Deschamps (scénariste, ex présidente de la SACD), Dominique Dussidour (écrivain), Marc-Hugo Finaly (compositeur de musique), Vincent Fleury (physicien, chercheur CNRS), Claudine Galea (écrivain), Laurent Grisel (écrivain), Sylvie Gracia (écrivain, éditrice),Yun Sun Limet (écrivain), Françoise Lebrenn (enseignante et historienne),Philippe Longchamp (écrivain, poète), André Ménétrier (ancien responsable national d’association caritative, Croix du combattant 1939-1945 au titre de la Résistance), José Morel Cinq-Mars (psychanalyste), Dominique Paquet (actrice,dramaturge et philosophe, co-directrice de la compagnie Groupe 3/5/81, vice présidente des Ecrivains Associés du Théâtre), Gisèle Pineau, (écrivain),Philippe Rahmy (écrivain), Sébastien Rongier (écrivain), Emmanuel Sardou (scénariste), Anne de Seynes (artiste peintre et plasticienne), Patrick Simon (acteur, metteur en scène de théâtre), Fabienne Swialty (écrivain), Vincent Solignac (auteur,comédien, Président de l’UGS Union-Guilde des Scénaristes), Kathryn Walton Ward (scénariste, réalisatrice et traductrice)


http://levallois-perret2008soisjeuneettais-toi.20minutes-blogs.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Répression et provocation à Levallois (UMP)   Sam 27 Déc - 13:15

L'affaire se poursuit. Il y a maintenant un site pour le comité de soutien. J'ai reçu ce mail qui tourne actuellement sur la toile ! Cet espace est là avant tout pour faire transmettre ces message !

Citation :
salut à tous!!

aprés avoir assisté à un conseil municipal à Levallois, Baptiste et Vincent, deux jeunes militants lycéens, ont été placé pdt deux jours en GAV de manière totalement arbitraire!!
aujourdhui ils sont mis en examen pour rébellion et risque de la prison et plusieurs milliers deuros damende!!!
voici la pétition pour larrét de leurs poursuites!!(plus dinfos sur le site ci dessous)

SIGNEZ LA ET FAITES LA SIGNEZ PARTOUT!!!

www.baptistevincent.org

>> http://www.baptistevincent.org/cgi-bin/petition.cgi
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Répression et provocation à Levallois (UMP)   Dim 28 Déc - 13:45

J'ai reçu ce mail :

Citation :
APPEL POUR LA RELAXE DES JEUNES ARRETES

DEVANT L'AMBASSADE GRECQUE

ET POUR LE RESPECT DES LIBERTES


Six jeunes ont été arbitrairement arrêtés lors de la manifestation de soutien aux étudiants grecs vendredi 12 décembre à Paris.

La police a pris prétexte de ce que la manifestation n'était pas autorisée, pour choisir au hasard quelques manifestants.

Après 48 heures de garde à vue, où pendant les premières 24 heures, ils n'ont pu rencontrer ni avocat, ni médecin et où ils ont été menacés, frappés et privés de sommeil, ils sont passés en comparution immédiate.

Ils ont été inculpés de violence en réunion contre la police, destruction de biens publics en réunion et refus de prélèvement ADN. Ils risquent jusqu'à 5 ans de prison. Face au manque de preuves, le juge a décidé de reporter leur procès. Il aura lieu le 19 janvier (en pleine période d'examens), au TGI de Paris, à 13 h 30, dans la 23ème chambre correctionnelle.

Ces arrestations arbitraires attestent de la volonté du gouvernement de renforcer la répression contre le mouvement social. Sarkozy, dans les dernières semaines de sa présidence européenne, a voulu témoigner sa solidarité envers le gouvernement de droite de Caramanlis, qui fait face en Grèce à une irruption de colère suite à l'assassinat par la police d'un jeune garçon de 15 ans.

C'est aussi un signal lancé pour décourager les nombreuses luttes sociales qui ne manqueront pas de se développer avec l'aggravation de la crise financière. Cette crise frappe en effet les couches populaires, dont les jeunes, dans toute l'Europe.

Nous ne tolèrerons pas d'aussi graves atteintes aux libertés individuelles et collectives. Ces jeunes n'ont commis le crime que de manifester leur opinion et leur soutien à la jeunesse grecque. On ne peut accepter qu'ils risquent 5 ans de prison pour avoir simplement pris part à une manifestation.

Nous exigeons la relaxe pure et simple des 6 jeunes mis en cause et l'arrêt des poursuites.

Nous appelons à un rassemblement lors de la tenue du procès lundi 19 janvier à 13 heures, métro Cité en face du TGI de Paris.

Liste des premiers signataires :

AC!, Alternative libertaire, APEIS, ATTAC, ATTAC Campus Quartier latin, CEDETIM, CNT, Collectif Droits Nouveaux, Europe Solidaire sans fronti鑽es, F馘駻ation des Tunisiens pour une Citoyennet・des deux Rives, Fondation Copernic, FSE, FSU, Groupe Communiste du Conseil de Paris, Groupe CRI, IPAM, Jeudi Noir, LCR, Les Alternatifs, Marches Europ馥nnes, Marxistes Unitaires, NPA, PCF, Réseau Féministe « Ruptures », RESPAIX G駭駻ation Conscience, R騅eil des Consciences, Stop Pr馗arit・ Union Syndicale Solidaires.

Contact : defense.collective@yahoo.fr ou Ben : 06.23.50.82.72
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Répression et provocation à Levallois (UMP)   Jeu 22 Jan - 19:59

Des nouvelles rassurantes sur la situation à Levallois pour les lycéens qui ont passé 36h en GaV, finalement le "dossier se dégonfle" et Balkany aggrave son cas :

Citation :
Balkany s'invite au procès des deux lycéens opposants
Par Chloé Leprince | Rue89 | 22/01/2009 | 19H30

Les deux lycéens militants de Levallois-Perret mis en examen après un conseil municipal sportif passaient ce jeudi matin devant le juge des enfants, à Nanterre. Engagés dans la vie politique locale et notamment la défense des mal-logés, ils étaient poursuivis pour "rebellion et violences" pour l'un, et seulement "rebellion" pour l'autre, à l'encontre de six policiers municipaux au total.

Les faits remontent au 17 novembre. Ce lundi soir-là, le conseil municipal se tient comme d'habitude en présence d'un public fourni. Dans la salle, côté élus, mais aussi derrière la balustrade, à l'étage.

Le rendez-vous est connu: dans la ville des Hauts-de-Seine dirigée par l'UMP Patrick Balkany, un proche de Nicolas Sarkozy, ces réunions sont souvent l'occasion de manifestations d'hostilité, aussi vives que réciproques, entre opposants et partisans de l'équipe en place.

Interpellés dans la mairie, ils passent plus de 36 heures en garde à vue

Les deux mineurs s'installent avec plusieurs amis militants dans la galerie de l'étage. Mais la police municipale, présente en nombre ce soir-là comme le racontait Rue89 dans un tout premier article sur l'affaire de Levallois, finit par faire évacuer la séance. Manu militari et dans un certain désordre, comme le montre cette mini vidéo filmée par un témoin à l'aide d'un téléphone portable. (Voir la vidéo)



Ce soir-là, dix-sept jeunes avaient été interpellés, dont quinze très vite libérés. Restaient donc les deux mineurs, qui ont passé plus de 36 heures en garde à vue, et qui passaient ce jeudi au tribunal.

Entre temps, ils ont changé d'avocate: celle qui s'était déplacée au commissariat, Me Faure, se trouve être aussi militante PS localement. C'est Me Dominique Noguères qui a hérité de l'affaire.

Interrogée par Rue89 mercredi, à la veille de l'audience, l'avocate précisait au passage n'avoir eu le dossier qu'en début de semaine, alors que la juridiction avait vraisemblablement accéléré la cadence. Le but: "Juger au plus vite cette affaire qui commence à mousser localement."

Résultat à l'audience de jeudi matin, seul un des policiers avait finalement décidé de se constituer partie civile. Il réclame 1 000 euros de dommages et intérêts pour préjudice physique, et 600 euros pour préjudice moral.

"Le dossier se dégonfle"

La première surprise est venue de l'autre policier, une femme, qui avait écopé de deux jours d'interruption temporaire de travail (ITT) et se plaignait d'une cheville blessée (une version contestée par les deux jeunes), a finalement renoncé à se constituer partie civile.

A l'issue de l'audience, Me Dominique Noguères estimait que "le dossier se dégonfle comme un ballon de baudruche".

L'autre suprise, plus politique et plus spectaculaire, est venue de la municipalité et donc de Patrick Balkany: contre toute attente, la mairie de Levallois a finalement demandé 1 000 euros en plus au nom de la convention juridique qui couvre ses salariés, s'agissant d'un membre de la police municipale.

Pour les soutiens aux deux jeunes, nombreux devant le tribunal et sur le Net où un mouvement de soutien gonfle, il s'agit bien par cette action de "criminaliser les voix divergentes".

Le parquet a finalement requis "des mesures éducatives" pour les deux lycéens, a indiqué à l'AFP Me Dominique Noguères. Le délibéré est fixé au 19 février.

>> http://www.rue89.com/2009/01/22/balkany-sinvite-au-proces-des-deux-lyceens-opposants

>> http://www.rue89.com/2008/11/20/levallois-les-deux-mineurs-opposants-a-balkany-en-examen

>> http://www.rue89.com/2008/11/18/deux-mineurs-irritent-balkany-36-heures-de-garde-a-vue
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
antisarkonabo
Tout nouveau
Tout nouveau


Masculin Nombre de messages : 1
Age : 25
Ville : levallois
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: rectif'   Jeu 23 Avr - 18:27

Yoo la population lycéeenne !!!

Juste pour indiquer, étant sur ce lycée victime d'agissements policiers bizarres le 18 décembre 2008, il ya des vidéos dispos sur youtube en cherchant le pseudo "starlight923" ou sur http://blocus-leonard2008.skyblog.com (bien que non-actualisé pour le moment).

Deuxième chose et pas des moindres, suite à cette affaire du conseil municipal, sachez que mes camarades ont été relaxés, sauf un qui aura à verser 300€ pour résistance sans violence sur un policier municipal...
Levallois et son maire se sont donc faits prendre dans leur propre toile gniark Razz !!!

Bien à vous les gens !

Un élève contre les réformes... résistance3
Revenir en haut Aller en bas
http://blocus-leonard2008.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Répression et provocation à Levallois (UMP)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Répression et provocation à Levallois (UMP)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» éducation, sv, pression sociale
» petit moyen de pression sans le savoir
» moyen de pression.en avez vs entendu parlé?
» dépression?
» la pression des pneus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: ACTIONS & PROJETS :: COM. RÉPRESSIONS-
Sauter vers: