COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Web: la police a désormais accès à toutes vos données personnelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taloche
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 49
Age : 25
Ville : Aucune.
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Web: la police a désormais accès à toutes vos données personnelles   Ven 18 Mar - 13:01

Juste pour info...

Citation :
Web: la police a désormais accès à toutes vos données personnelles


Un décret oblige désormais les fournisseurs de services sur Internet à conserver pendant un an mots de passe, traces d’achats ou commentaires laissés sur le web par les internautes. La police pourra y avoir accès lors d’enquêtes, ainsi que le fisc ou l’URSSAF. Tollé général sur la Toile.

Obligation de communiquer les mots de passe

Les données en question sont notamment: les nom, prénom et raison sociale; adresses postales; pseudonymes utilisés et mots de passe; adresses électroniques et mot de passe associé; numéros de téléphone; adresses IP; heures et dates précises de connexion et de déconnexion.
En clair, l’ensemble des informations personnelles des internautes, y compris les plus confidentielles, sont désormais mises à disposition des autorités. Un gestionnaire de boîtes e-mails (Yahoo, Hotmail, Gmail par exemple) est dorénavant dans l’obligation de conserver la totalité des informations données par l’internaute lors de son inscription, y compris son mot de passe, ainsi que « les données permettant de le vérifier ou de le modifier »
. Autrement dit la fameuse « question » à laquelle une réponse a été attribuée.

Police, fisc, URSSAF, douanes…
Sont également concernés par ce pistage les commentaires postés sur des forums de discussion, les billets publiés sur des blogs ou encore les vidéos ou photos mis en ligne sur les grands sites spécialisés.
Cet ensemble de données devra être rendu disponible, pour les besoins d’enquêtes diverses, à tout un ensemble de services. Et officiellement pour des besoins précis. La police et la gendarmerie en tout premier lieu. Mais également les services du fisc, lorsqu’ils mènent des investigations sur les contribuables. Ceux de l’URSSAF, en cas notamment de suspicion de fraude. Ceux de la répression des fraudes également, concernant essentiellement les ventes sur Internet. Ou encore les agents des douanes.
Le décret élargit ainsi le champ d’application de la loi du 21 juin 2004 qui ne préconisait l’utilisation de ces données que par la police et la gendarmerie et « afin de prévenir les actes terroristes ».

« C’est Big Brother ! »
Sa publication provoque déjà une levée de boucliers de la part d’associations d’usagers d’Internet, mais aussi des opérateurs concernés par cette obligation. Nombreux soulignent les risques d’atteinte à la vie privée.
Pour Jérôme Thorel, président de l’ONG Privacy France, « cela va à l’encontre des principes fondamentaux d’une démocratie. C’est disproportionné, c’est sans commune mesure avec le Big Brother qu’avait pu imaginer George Orwell ».
Pour sa part, l’Association française des Services Internet communautaires (ASIC, regroupant notamment les branches françaises de Google, Facebook, PriceMinister, Dailymotion ou encore Ebay) envisage de saisir le Conseil d’Etat pour faire annuler le décret. Selon l’ASIC, « stocker certains mots de passe ou contenus est interdit par la loi ».

source : http://www.rmc.fr/editorial/150633/web-la-police-a-desormais-acces-a-toutes-vos-donnees-personnelles/
http://koukouroots2.sanspubs.com/
Revenir en haut Aller en bas
joss56
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 26
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Web: la police a désormais accès à toutes vos données personnelles   Ven 18 Mar - 14:39

Citation :
Cyber-censure : RSF place la France sous surveillance
Voilà une distinction dont le pays des Droits de l'Homme se serait sans doute bien passé. Reporters Sans Frontières vient de placer la France sous surveillance dans le cadre de la journée de la cyber-censure.

La France vient d‘être placée sous surveillance par Reporters Sans Frontières, cela à l’occasion de la Journée de la cyber-censure de ce samedi 12 mars 2011. Voici une “étiquette” dont le pays des Droits de l’Homme se serait bien passé, et la France rejoint du coup des pays comme la Corée du Sud, la Lybie, la Malaisie, ou le Sri Lanka (pour ne citer qu’eux). RSF part du principe que de nombreux médias traditionnels sont sous la coupe des gouvernements, et que ces derniers n’ont pas de pouvoir sur cet espace de liberté et d‘échange qu’est Internet. Ils peuvent alors mettre en place un filtrage et un tas d’outils pour contrôler le Web… ou pas.

Reporters Sans Frontières (RSF) fait une distinction entre les ennemis d’Internet qui sont les pays jugés comme les plus répressifs envers Internet et les pays sous surveillance. Dans l’attirail répressif des pays “ennemis d’Internet”, on trouve un filtrage des contenus très prononcé, des moyens mis en place pour pourchasser les cyber-dissidents, de la propagande en ligne et des difficultés manifestes d’accès à Internet. Parmi les pays qualifiés “d’Ennemis d’Internet”, on trouve la Corée du Nord, Cuba, l’Iran, l’Ouzbékistan, la syrie, le Turkménistan, le Viêt-nam, l’arabie saoudite, la Birmanie et la Chine.

Pour les pays mis sous surveillance comme l’est désormais la France, on constate généralement qu’ils ont pris des mesures risquant d’avoir des conséquences négatives pour la liberté d’expression en ligne et l’accès à Internet.

cyber censure france rsf

Voici quelques éléments pour comprendre cette entrée remarquée de la France dans ce classement de Reporters Sans Frontières :

* le cambriolage de rédactions de médias en ligne qui enquêtaient sur des dossiers sensibles tels que l’affaire Woerth/Bettencourt, ou la géolocalisation de sources qui enquêtaient sur l’affaire Karachi. La protection des sources des journalistes semble remise en cause.
* le cambriolage des locaux du site web Rue89 avec le vol d’une vingtaine d’ordinateurs de journalistes
* les pressions exercées par le gouvernement sur OVH qui héberge le site WikiLeaks
* la mise en place de la Loi Hadopi qui prévoit de couper l’accès à Internet en cas de récidive de téléchargement illégal. Or, selon RSF, l’accès à Internet est un droit fondamental que ce soit sur le plan de l’information ou de l’expression. Le rapport rappelle que “L’association de défense des libertés en ligne, la Quadrature du Net, qualifie Hadopi de machine à punir ratée, qui mérite un zéro pointé pour son impact sur la culture et le réseau Internet.” RSF précise que cette loi ne prend pas en compte l‘évolution des pratiques de téléchargement, notamment avec le streaming que Hadopi ignore et qui pourtant représente une part importante du téléchargement illégal en France.
* l’excès de zèle potentiel de la Loi Loppsi 2 qui prend le prétexte de la lutte contre la pédopornographie pour mettre en place un filtrage d’Internet. En bref, “l’article 4 de la loi institutionnalise un filtrage administratif du Web, sans décision de justice. L’article 2 risque de criminaliser l’utilisation de pseudonymes sur Internet, et l’article 23 permet l’organisation de cyberperquistions.” RSF s’interroge sur les différents degrés de filtrage et sur les sujets qui pourraient faire l’objet d’une surveillance de la part de l’Etat français. “Selon l’association de protection de l’enfance L’ange bleu, qui lutte contre la pédophilie, la Loppsi est une loi inefficace, contre-productive et dangereuse, qui utilise la protection de l’enfance comme un cheval de Troie du filtrage généralisé de l’Internet. L’expérience australienne a pu malheureusement donner quelques enseignements qui vont dans le sens d’un abus du filtrage.
* Eric Besson, le Ministre chargé de l’Industrie, de l‘Énergie et de l‘Économie numérique, envisage une “régulation du trafic et à l’abandon du principe de neutralité absolue du Net”.

* Lire le rapport Les ennemis d’Internet de RSF (format PDF)
* Accéder au rapport sur le site RSF

http://www.memoclic.com/1451-reporters-sans-frontieres/14070-cyber-censure-france-rsf.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
 
Web: la police a désormais accès à toutes vos données personnelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que choisir: accès gratuit au site pdt 30 j
» Opération de police de grande ampleur à Villiers-le-Bel
» police ?
» Sources et accès direct aux AD en ligne
» [Trucs et astuces] Police de caractères (suite 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: