COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Mobilisation sans précédent dans la justice, la colère s’étend à 200 juridictions!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joss56
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 27
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Mobilisation sans précédent dans la justice, la colère s’étend à 200 juridictions!   Mer 9 Fév - 16:24

http://actualutte.info/?p=1719

Citation :
Mobilisation sans précédent dans la justice, la colère s’étend !
7 FÉVRIER 2011 22 H 20 MIN ÉQUIPE ACTUALUTTE UN COMMENTAIRE
(Article en provenance du Parisien) François Fillon a appelé lundi soir les magistrats engagés depuis vendredi dans des mouvements de protestation contre les propos de Nicolas Sarkozy, «à la responsabilité». Le Premier ministre venait de recevoir à Matignon les ministres de l’Intérieur et de la Justice pour faire le point sur l’affaire Laëtitia Perrais.



Photo Le journal du Dimanche
«Je les (NDRL: les magistrats) appelle à la responsabilité à l’égard de ceux qui attendent que justice leur soit rendue», a martelé François Fillon, qui a par ailleurs estimé un peu plus tôt que le mouvement de protestation constituait «une réaction excessive». Il a craint qu’elle «ne puisse pas être comprise des Français». Ces derniers ne doivent pas d’après-lui «subir les conséquences de la protestation des juges».

Ces déclarations seront-elles de nature à calmer la colère qui monte dans la magistrature à la suite des déclarations présidentielles et qui doit déboucher à partir de jeudi sur un préavis d’arrêt de travail ?

Pas sûr. D’autant que François Fillon n’a pas adouci la position édictée par le chef de l’Etat. A propos des déclarations de Nicolas Sarkozy, il a estimé que le meurtre de Laëtitia «a bouleversé les Français» et que «c’était son devoir de s’en faire l’écho». En déplacement en Loire-Atlantique, le chef de l’Etat avait reproché aux services de police et à la justice d’être responsables de «dysfonctionnements graves».

Pour Fillon, il y a eu un «dysfonctionnement»

Evoquant plus précisément le cas de Tony Meilhon, suspect principal déjà mis en examen dans la mort de Laëtitia, François Fillon a déclaré : «Il n’a pas été suivi par le service de probation. C’est un dysfonctionnement. [...] Si des fautes ont été relevées, elles seront sanctionnées».

Le Premier ministre a aussi promis d’apporter des «mesures de correction pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise» si les trois inspections (police, gendarmerie et justice) en cours dont il attend les résultats «relevaient des dysfonctionnements dans la chaîne pénale».

Les magistrats n’ont pas le droit de grève
Mais l’appel à la responsabilité lancé par Fillon n’a fait que doper la colère des magistrats. L’Union syndicale des magistrats s’est dite être «écoeurée» tandis que le Syndicat de la magistrature (SM) a parlé «d’autisme».
Lundi soir, une cinquantaine de tribunaux ont décidé de suivre le mot d’ordre de suspension des audiences non urgentes lancé par les syndicats.

Dès vendredi, plusieurs juridictions, comme Rennes, Bayonne ou Besançon avaient décidé d’entrer dans le mouvement. Lundi, c’était au tour de Lyon, Bordeaux et Metz de rejoindre la contestation.

Au total, plus de cent assemblées générales sont programmées d’ici la fin de la semaine, signe d’une «mobilisation sans précédent», explique Virginie Valton, vice-présidente de l’Union syndicale des magistrats (USM). Même la Cour de cassation a prévu de s’exprimer.

Et dans certains palais de justice qui n’ont pas encore voté, comme au tribunal pour enfants de Bobigny, à Strasbourg ou à Clermont-Ferrand, l’activité tourne déjà au ralenti.
Jeudi devrait être le point d’orgue de la mobilisation, avec une manifestation nationale prévue à Nantes et des rassemblements dans les régions. Une démarche inédite dans la magistrature qui n’a pas le droit de grève.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
 
Mobilisation sans précédent dans la justice, la colère s’étend à 200 juridictions!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» manteau et siège auto
» Un peu d'aide pour la nounou
» Cybex Aton et base ceinture
» Housse Cabrio de Maxi-Cosi
» Les pastilles pour le lave vaisselle,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES GÉNÉRALES-
Sauter vers: