COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Suppression du ministère de l'immigration et de la patrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
taddeuss
Invité



MessageSujet: Suppression du ministère de l'immigration et de la patrie   Mer 3 Fév - 14:36

Appel initialement lancé par les chercheurs (à ma connaissance)
Citation :
«Promesse électorale de
Nicolas Sarkozy, la création d’un ministère chargé de l’Immigration et
de "l’Identité nationale" a introduit dans notre pays un risque
d’enfermement identitaire et d’exclusion dont on mesure, chaque jour
depuis deux ans et demi, la profonde gravité. Très officiellement, des
mots ont été introduits sur la scène publique, qui désignent et
stigmatisent l’étranger - et par ricochet, quiconque a l’air étranger.
Réfugiés et migrants, notamment originaires de Méditerranée et
d’Afrique, et leurs descendants, sont séparés d’un «nous» national pas
seulement imaginaire puisque ses frontières se redessinent sur les
plans matériel, administratif et idéologique.
«Qu’a fait naître ce ministère? De nouveaux objectifs d’expulsion
d’étrangers (27 000 par an), des rafles de sans-papiers, l’enfermement
d’enfants dans des centres de rétention, le délit de solidarité,
l’expulsion des exilés vers certains pays en guerre au mépris du droit
d’asile, la multiplication des contrôles d’identité au faciès, enfin la
naturalisation à la carte, préfecture par préfecture, qui rompt avec le
principe d’égalité…
«Dans cette fissure de la République se sont engouffrés nos
dirigeants. Par des propos inadmissibles dans une démocratie, banalisés
et désormais quotidiens, ils légitiment tous les comportements et les
paroles de rejet, de violence, et de repli sur soi. Nous ne sommes pas
ici face à des "dérapages" individuels. En réalité, ces propos sont la
conséquence logique d’une politique que le gouvernement souhaite encore
amplifier sous le couvert d’un "débat" sur l’identité nationale. Nous
sommes ainsi appelés à devenir coauteurs et coresponsables du contrôle
identitaire sur la France.
«La circulaire ministérielle adressée aux préfectures pour encadrer le débat lance une interrogation : "Pourquoi la question de l’identité nationale génère-t-elle un malaise chez certains intellectuels, sociologues ou historiens ?"
La réponse est simple. Nous ne pouvons pas accepter que le regard
inquisiteur d’un pouvoir identitaire puisse planer, en s’autorisant de
nous, sur la vie et les gestes de chacun.
«C’est pourquoi il est temps aujourd’hui de réaffirmer publiquement,
contre ce rapt nationaliste de l’idée de nation, les idéaux
universalistes qui sont au fondement de notre République.
«Nous appelons donc les habitants, les associations, les partis et
les candidats aux futures élections à exiger avec nous la suppression
de ce "ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration", car il
met en danger la démocratie.»

Signataires:
Michel Agier (anthropologue, EHESS et IRD), Etienne Balibar
(philosophe, université Paris-X et university of California),
Marie-Claude Blanc-Chaléard (historienne, université Paris-X) Luc
Boltanski (sociologue, EHESS), Marcel Detienne (historien, EPHE
et université Johns Hopkins), Eric Fassin (sociologue, ENS), Michel
Feher (philosophe, Paris), Françoise Héritier (anthropologue, Collège
de France), Daniel Kunth (astrophysicien, CNRS), Laurent Mucchielli
(sociologue, CNRS), Pap Ndiaye (historien, EHESS), Gérard Noiriel
(historien, EHESS), Mathieu Potte-Bonneville (philosophe, Collège
international de philosophie), Richard Rechtman (psychiatre, Institut
Marcel Rivière, CHS la Verrière) Serge Slama (juriste, université
d’Evry), Emmanuel Terray (anthropologue, EHESS), Tzvetan Todorov
(historien, CNRS), Paul Virilio (urbaniste, Ecole spéciale
d’architecture de Paris), Sophie Wahnich (historienne, CNRS), Patrick
Weil (historien, CNRS).
http://www .liberation.fr/societe/0101606559-nous-exigeons-la-suppression-du-ministere-de-l-identite-nationale-et-de-l-immigration

Le syndicat SUD a rejoint cet appel il y a peu :
Citation :
Le 11 janvier 2010


"L’Union syndicale Solidaires soutient lʼappel : « Nous exigeons la suppression du
ministère de lʼIdentité nationale et de lʼImmigration »*.


Nous partageons lʼanalyse des initiateurs à propos de la nature même de ce ministère
qui constitue une menace grave pour notre démocratie en sapant les valeurs
fondamentales de liberté et de solidarité, en s’attaquant d’abord aux plus faibles d’entrenous
(les sans-papiers), en créant le délit de solidarité, en embrigadant les esprits en
établissant une frontière entre "eux" et "nous" : l’existence d’un tel Ministère marque la
victoire des idées portées par le Front National, premier à prôner la valorisation de
"l’identité nationale".


Syndicalistes, nous sommes attachés à la défense des droits de tous les travailleurs.


Solidaires, nous refusons qu’une partie des travailleurs de ce pays soit désignés comme
bouc-émissaires d’une situation sociale dont ils ne sont pas responsables mais victimes.
L’exaltation du nationalisme ne peut et ne doit pas nous détourner des enjeux sociaux
réels qui sont aujourd’hui l’exclusion d’une partie toujours plus grande de la population
par le transfert des richesses du travail vers le capital. La destruction des services
publics en cours en témoigne.


Pour toutes ces raisons, l’Union Syndicale Solidaires se joint à l’appel des chercheurs et
exige la suppression du Ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration.


Nous
appelons tous les salariés à s’associer à l’appel et à rejoindre les collectifs locaux pour
combattre l’existence de ce Ministère. Au-delà, l’action syndicale reste un rempart aux
tentatives de divisions et à la propagation du racisme, du sexisme et de la haine : notre
réponse est et reste la construction de mouvements pour lutter pour l’égalité des droits,
pour notre dignité de salariés, pour une société et un monde solidaire. "

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
joss56
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 26
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Suppression du ministère de l'immigration et de la patrie   Mer 3 Fév - 19:50

total soutient !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
Lacuzon
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 383
Age : 22
Ville : Besançon
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Suppression du ministère de l'immigration et de la patrie   Mer 3 Fév - 22:11

Bravo et courage à ceux qui se bougent pour faire tomber cette mascarade fasciste...et patience à ceux qui ont hâte de pendre le collabo Besson, chef de la milice et ministre de l'identité franssofranssaise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suppression du ministère de l'immigration et de la patrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suppression du ministère de l'immigration et de la patrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une réponse du ministère sur la "privatisation" des archives
» Ministère de la culture - Mémoire
» site du ministère
» La Cité de l’immigration
» Suppression médias

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: DÉBATS ET IDÉES-
Sauter vers: