COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Après les universités, les lycées : LRU bis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neo
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 441
Age : 26
Ville : xxx
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Après les universités, les lycées : LRU bis   Jeu 10 Déc - 13:02

Le SNESUP appelle les universitaires à s’associer aux actions contre le projet de réforme du lycée.

http://www.snesup.fr/Le-Snesup/L-actualite-du-SUP?aid=4564&ptid=5&cid=30
Après les universités, les lycées : LRU bis, le gouvernement poursuit ses attaques.

Extrait du communiqué, qui met bien en évidence les liens entre la réforme du lycée (modification du décret EPLE, qui concerne les lycées mais aussi les collèges) et la LRU dans le supérieur : renforcement de l'autonomie des établissements et des pouvoirs de la direction.

Citation :
Cette réforme s'inscrit dans la logique des choix qui ont présidé à la loi LRU dans l'enseignement supérieur. Elle vise à concentrer des pouvoirs entre les mains des seuls chefs d'établissements. Ils auront toute latitude concernant un conseil pédagogique qu'ils auront entièrement nommé « parmi les personnes volontaires au sein des équipes pédagogiques ». Ces conseils exerceraient des compétences élargies, notamment sur l'organisation des enseignements, l'accompagnement personnalisé, les réorientations - y compris en cours d'année en terminale-, la « notation et l'évaluation des activités scolaires »... Ainsi cadrées par un conseil soumis au chef d'établissement, les libertés pédagogiques des enseignants seraient ainsi mises en péril. La répartition de la dotation horaire globale pourrait même relever in fine du seul chef d'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
L'Horticulteur
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 238
Age : 25
Ville : Nantes
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Après les universités, les lycées : LRU bis   Mar 15 Déc - 0:45

J'ai commencé a lire les décrets, c'est un truc de fou, le chef d'etablissement devient surpuissant,il décide vraiment de tout, les contre pouvoirs sont la pour faire joli
Revenir en haut Aller en bas
http://syndicatpouetpouet.wordpress.com
neo
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 441
Age : 26
Ville : xxx
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Après les universités, les lycées : LRU bis   Mer 23 Déc - 16:39

Au CSE du 10 décembre :
projet de décret relatif à l’organisation et au fonctionnement des EPLE : 32 votes pour (Unsa-Éducation, Sgen-CFDT, Ligue de l’enseignement, Snia-IPR notamment), 26 votes contre (FSU, Snalc, FO, CGT, SUD, UNEF, UNL notamment), 7 abstentions dont la FCPE, et 5 refus de vote

..................................................................................

2ème étape : JF Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée dans le Monde du 16/12 : "Il faut que chaque lycée, chaque collège se développe autour d'un projet et évidemment d'une équipe (...) Notre système d'affectation, qui est un mixte entre des points calculés par un ordinateur et des décisions syndicales, ne permet pas de développer de véritables équipes pédagogiques (...) Il suffit de s'inspirer de la fonction publique territoriale : des concours nationaux avec des recrutements locaux. Il me paraît normal qu'un chef d'établissement puisse constituer son équipe avec des gens qui partagent son projet".
Revenir en haut Aller en bas
neo
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 441
Age : 26
Ville : xxx
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Après les universités, les lycées : LRU bis   Mer 23 Déc - 16:40

Au sujet du projet de décret sur les EPLE (collèges et lycées) , dont la publication est prévue pour fin janvier (en même temps que les textes sur la réforme du lycée) : analyse très claire du SNES de Créteil.
Renforcement des pouvoirs du chef d'établissement, affaiblissement parallèle des prérogatives du CA, mise en place d'une hiérarchie intermédiaire par le biais du conseil pédagogique, liberté pédagogique gravement menacée... c'est la définition même du métier d'enseignant qui est en jeu !

http://www.creteil.snes.edu/spip.php?article2302
Réformes néfastes, reculs démocratiques : les collèges sont directement concernés !

Alors que les personnels de collège subissent déjà de plein fouet les suppressions de postes, les dégradations des conditions de travail et la multiplication des tâches, alors que la loi Fillon conduit à la multiplication d’expérimentations tous azimuts sans aucune évaluation, sur fond de pénurie de moyens et de renvoi au local sans aucune ambition politique nationale pour lutter contre l’échec scolaire, alors que les atteintes à la démocratie deviennent de plus en plus fréquentes, alors qu’on aspire de plus en plus à mettre les personnels au pas sans leur demander leur avis, le nouveau décret qui vient de sortir sur les EPLE aggrave encore les choses.

Le SNES fera tout ce qui est en son pouvoir pour que ce projet d’une gravité exceptionnelle ne voie pas le jour mais il ne pourra rien sans une mobilisation massive des collègues, qui doivent se faire entendre pour en empêcher absolument la mise en œuvre, qui les priverait désormais de toute marge de décision, notamment en dépossédant les CA de nombreuses prérogatives, en augmentant considérablement le pouvoir des chefs d’établissements et donc la pression locale sur les personnels.

Voici quelques éléments de ce projet :

Le rôle du conseil pédagogique est considérablement élargi et le rôle du chef d’établissement est considérablement renforcé. Il peut désormais « organiser les enseignements par groupes de compétences » C’est une remise en cause de notre liberté pédagogique mais aussi la porte ouverte à une forme d’évaluation pédagogique des enseignants par le chef d’établissement.
Désormais, les membres du conseil pédagogique sont désignés directement par le chef d’établissement, sans aucune référence à des suggestions émanant des équipes elles-mêmes. Le conseil pédagogique devient la garde prétorienne pédagogique du chef d’établissement, avec tout ce que cela va supposer en termes de démocratie, sans parler d’une situation qui va dresser les collègues les uns contre les autres et de l’instauration d’une hiérarchie intermédiaire.
Désormais, le CA ne se prononce plus que sur des suggestions émanant du chef d’établissement et non plus des équipes, que ce soit sur la structure de l’établissement, sur la DHG ou sur l’autonomie pédagogique. Cela vise à empêcher le CA d’amender des propositions faites et limite son rôle à voter des propositions favorables ou défavorables.
Dans le cas où le CA rejette la seconde proposition relative à l’emploi de la dotation qui lui est soumise, le chef d’établissement « en arrête l’emploi ». Bref, qu’on soit d’accord ou pas, c’est le chef qui décide, ce qui en dit long sur la conception de la citoyenneté défendue à l’éducation nationale ! Un bel exemple de démocratie pour nous et pour nos élèves !

Ce projet est totalement inacceptable car c’est bien du renforcement de l’autonomie du chef d’établissement qu’il s’agit, avec le risque majeur de faire du conseil pédagogique une hiérarchie pédagogique intermédiaire interne à l’établissement tout en limitant les prérogatives des élus du personnel. Alors que les pressions locales s’exercent déjà de manière très forte sur les personnels de collège, celle-ci sera encore considérablement renforcée.

LE SNES INVITE LES COLLEGUES A SE MOBILISER MASSIVEMENT POUR EMPECHER CETTE REGRESSION QUI AURAIT DES CONSEQUENCES MAJEURES SUR NOS METIERS, NOS ÉLEVES ET NOS ETABLISSEMENTS.
Revenir en haut Aller en bas
neo
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 441
Age : 26
Ville : xxx
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Après les universités, les lycées : LRU bis   Mer 23 Déc - 17:09

Lien vers le projet de décret sur les EPLE (autonomie renforcée des établissements) avec comparatif par rapport à la version précédente :
http://www.snes.edu/IMG/pdf/ProjetEPLE.pdf

Tracts et argumentaires du SNES, sur le projet de décret EPLE :

« Réforme du lycée » ? Mise au pas des établissements scolaires ! Concurrence à tous les étages !
http://www.snes.edu/Reforme-du-lycee-Mise-au-pas-des.html

Décret EPLE : rôle renforcé du chef d’établissement dans le domaine pédagogique
http://www.snes.edu/Decret-EPLE-role-renforce-du-chef.html
Revenir en haut Aller en bas
neo
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 441
Age : 26
Ville : xxx
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Après les universités, les lycées : LRU bis   Mar 29 Déc - 12:14

Tract SUD-Education sur le projet de décret EPLE :

Derrière la réforme du lycée, la mise au pas des enseignants de tout le second degré
Les textes présentés au Conseil Supérieur de l’Education du 10 décembre confirment ce que nous disions déjà sur la réforme du lycée. Mais le projet de décret concernant l’organisation des EPLE introduit en plus des éléments inacceptables dans le fonctionnement des lycées et collèges.

Lire la suite : http://www.sudeducation.org/sites/www.sudeducation.org/IMG/pdf/tract_federal_Conseil_pedago_et_pouvoirs_du_Chef_d_E.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après les universités, les lycées : LRU bis   Aujourd'hui à 10:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Après les universités, les lycées : LRU bis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des manifestations de lycéens dégénèrent à Nanterre et Lyon
» Contraception pendant l'allaitement... et après
» Prérequis de l'université
» Archives départementales - Inventaire après décès
» Les trajets domicile / collège ou lycée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES ÉTUDIANTES-
Sauter vers:  
);(function(d, s, id){var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];if (d.getElementById(id)) {return;}js = d.createElement(s); js.id = id;js.src = "//connect.facebook.net/en_US/sdk.js";fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));