COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook   Sam 5 Déc - 12:34

Il y a un an, le vendredi 5 décembre était en France la date de ralliement des lycéens opposés aux réformes dans l'éducation. Cette année, le samedi 5 décembre est en Italie, le jour choisit pour manifester contre Berlusconi. Deux événements qui marquent la courte histoire du réseau social Facebook, puisque c'est grâce à lui que ces mobilisations se sont organisées.



Presque 420 000 italiens sont inscrits sur le groupe anti-Berlusconi. Ils demandent la démission du cavaliere. Un chiffre équivalent aux plus gros groupes français anti-sarko, sauf que notre journée d'action tarde à arriver. En 2010 peut-être. Espérons que les manifs qui ont lieu aujourd'hui en Italie donneront de l'énergie aux cybermilitants français.

Groupe Italien contre Berlusconi : http://www.facebook.com/group.php?v=wall&ref=search&gid=36766542980

Le blog de classes vides le 5/12/08 :http://classesvides-5dec.new.fr/

Facebook est désormais incontournable pour organiser des mouvements en dehors des organisations institutionnalisées. Malgré tout le mal que l'on peut penser d'un site où l'on raconte sa vie en enrichissant le compte en banque et la banque de données d'une entreprise américaine, ne pas s'en servir serait une erreur.

France Info : http://www.france-info.com/monde-europe-2009-12-05-un-no-berlusconi-day-pour-reclamer-la-demission-du-cavaliere-377258-14-15.html
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Pas glop
Invité



MessageSujet: Re: 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook   Sam 5 Déc - 14:49

Les Italiens sont incompréhensibles. C'était déjà le cas en 2006, Il y avait eu plusieurs millions de personnes dans les rues et suite à cela, Berlusconi était battu par le PRC Romano Prodi.
Retour de bâton en 2008, cette fois-ci, les Italiens sortent dans la rue contre Romano Prodi et Berlusconi est élu.
Cette année, rebelote, ça recommence dans l'autre sens. C'est à n'en plus finir!

Je crains que la même chose se produise en France dans les années à venir. Beaucoup de pays du monde sont dans ce cas et plus personne ne sera capable de gouverner un pays plus de 6 mois ou un an.
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook   Sam 5 Déc - 15:06

Mais sont-ce les mêmes italiens qui descendent dans la rue contre Berlusconi ET Prodi ?

Et n'y avait il pas des raisons à la colère des italiens contre Prodi et sa politique ?

Je vous conseille l'émission Un Oeil sur la Planète spécial Italie de juin dernier : http://oeil-sur-la-planete.france2.fr/54685955-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook   Dim 6 Déc - 14:41

Le No B. Day fut un succès. Près de 500.000 Italiens ont défilé hier samedi à Rome pour demander purement et simplement la démission du président du Conseil. Quand les citoyens s'organisent seuls pour combattre, c'est que les partis d'opposition et les syndicats connaissent un grand malaise.

Citation :
Ils ont dit non à Berlusconi

Au départ, un appel sur Internet. A l'arrivée, des centaines de milliers de manifestants, samedi, à Rome.

Il est des jours où Silvio Berlusconi doit regretter ce qu’il est devenu: l’homme le plus controversé d’Italie. Samedi, cela a commencé le matin. Tous les grands quotidiens transalpins sont revenus sur les déclarations du repenti Gaspare Spatuzza, qui, vendredi, devant un tribunal de Turin, a accusé le Cavaliere de liens avec Cosa Nostra. Mais c’est surtout l’après-midi à Rome, à l’occasion du "No Berlusconi Day", mouvement créé sur Internet pour demander sa démission du gouvernement, qu’il a pu constater le rejet qu’il suscite. Une marée violette, couleur choisie par les organisateurs, a ainsi envahi les rues de la capitale italienne, hurlant sa haine du Premier ministre. "Berlusconi n’a pas de valeurs, c’est un mafieux qui doit s’en aller", s’emporte Salvatore, étudiant infirmier de 22 ans. "J’ai honte qu’il soit à la tête du pays!", s’indigne Valentina, une étudiante en économie qui a fait le voyage depuis Naples pour participer au défilé.

Combien ont-ils été à se rassembler place San Giovanni, en compagnie notamment du Nobel de littérature, Dario Fo? Un demi-million, assurent les organisateurs. Peut-être un peu moins, mais c’est de toute façon un succès. "C’est énorme", s’enflamme Emanuele Toscano, chercheur en sociologie de 33 ans, membre du comité d’organisation de Rome. Au départ, la manifestation ne devait être qu’un simple sit-in d’une centaine de personnes, place Farnèse, en face de l’ambassade de France. A l’origine de la mobilisation, se cache un mystérieux internaute au pseudonyme évocateur: San Precario (saint Précaire).
"Une réaction contre le modèle que veut imposer Berlusconi"

C’est lui qui, le 9 octobre dernier, crée sur Facebook la page "No Berlusconi Day". Cinq blogueurs le rejoignent. Très vite, vient l’idée de monter une manifestation. Toute l’Italie s’y met, et sur Facebook, le mouvement devient planétaire. Les organisateurs ont pris soin de se tenir à bonne distance des partis. "C’est avant tout un mouvement culturel, explique Emanuele Toscano. Une réaction contre le modèle que veut nous imposer Berlusconi et sa télévision."

Mais l’ampleur prise par l’initiative l’a inévitablement placée sur la scène politique. Samedi, les militants de Rifondazione Comunista et ceux d’Italia dei Valori (Italie des valeurs), le mouvement de l’ancien juge Antonio Di Pietro (lire encadré), sont d’ailleurs venus en nombre à la manifestation. Au passage, le "No Berlusconi Day" a aussi fait une victime collatérale: le Partito Democratico (PD, centre gauche), principale formation d’opposition. En hésitant puis en refusant de rejoindre le cortège, le PD a montré une nouvelle fois ses divisions. "Que la société civile soit obligée d’organiser elle-même cette manifestation montre bien la faillite de l’opposition", lance Beatrice Borromeo, journaliste à Il Fatto, quotidien indépendant anti-Berlusconi créé en septembre.

Samedi, Silvio Berlusconi n’a fait aucun commentaire après la manifestation. Pourrait-il être affecté par un tel mouvement? Non, estime le sondeur Renato Mannheimer. "Il demeure très populaire et reste pour bon nombre d’Italiens un modèle: celui du salaud sympathique." Roberto, un retraité romain qui défilait samedi, acquiesce: "Ce serait magnifique que cette action soit le début de quelque chose. Mais j'ai quand même du mal à y croire."

>> http://www.lejdd.fr/International/Europe/Actualite/Ils-ont-dit-non-a-Berlusconi-155979/
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
joss56
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 26
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook   Dim 6 Déc - 14:43

c'est quand bizarre
le groupe nationale, no berlusconi day, ne comptait qu'a peine 20 000 membres
No Berlusconi Day ???

alors que les groupes no sarkozy day

no sarkozy day, le 20 mars 2010 => compte déjà 350 000 membre
NO SARKOZY DAY => une centaine
14 MARS 2010 NO-SARKOZY DAY => une vingtaine


je crois que le mouvement internationale autour de cette évènement créer pas ces blogueur, y est pour beaucoup !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook   Dim 6 Déc - 16:41

Non, le plus gros groupe anti-Berlusconi compte 420.000 membres : http://www.facebook.com/group.php?gid=36766542980&ref=search&sid=1062483183.3264906724..1

Le groupe du No B. Day a 367.000 membres : http://www.facebook.com/search/?q=no+b+day&init=quick#/no.berlusconi.day?ref=search&sid=1062483183.3264906724..1

Le groupe du No S. Day vient d'être rebaptisée. Le nombre de membres donne espoir de faire encore mieux que les Italiens, c'est à dire envisager des suites aux mouvements de rue... comme imposer une grève générale. Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook   Aujourd'hui à 2:18

Revenir en haut Aller en bas
 
5 décembre : la date fétiche des mouvements partis de Facebook
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» naufrage de l'Erika (petrolier) le 12 décembre 1999
» que c est il passé en Décembre
» Date de fabrication de vos produits !
» soirée disco sur la glace...
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: