COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Articles à propos du 1er mai 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Articles à propos du 1er mai 2009   Dim 26 Avr - 18:24

Répertoire d'articles sur le premier mai 2009. Postez-en en précisant les sources.

Citation :
Le 1er mai, point d'orgue d'une semaine marquée par l'hôpital et le chômage

Il y a 7 heures

PARIS (AFP) — La semaine sociale sera dominée par un 1er mai unitaire dont les syndicats espèrent faire une nouvelle démonstration de force, des manifestations contre la réforme de l'hôpital et la publication des statistiques sur le nombre de chômeurs.

Fait historique, les syndicats présentent un front uni pour ce vendredi 1er mai, dans la lignée des mobilisations du 29 janvier et du 19 mars. Les manifestations, au nombre d'au moins 277 selon la CGT, visent à contester la politique gouvernementale et l'attitude patronale par temps de crise.

Le ministre du Travail, Brice Hortefeux, a déjà affirmé être "à l'écoute le 1er mai" et "totalement déterminé à poursuivre la mise en oeuvre des mesures (...) indispensables".

A Paris défileront côte à côte les leaders de huit syndicats: CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires (dont les syndicats Sud) et Unsa (autonomes). Ils se sont donné pour objectif de réunir autant de monde que cet hiver.

Dès lundi, les syndicats se réuniront au siège de FO pour terminer la préparation de cette journée et réfléchir aux suites à lui donner.

Lundi aussi, le ministère de l'Emploi publiera le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi en mars. Le président de l'Unedic, Geoffroy Roux de Bézieux (Medef), a déjà indiqué que l'augmentation serait du "même ordre" que les mois précédents, marqués par une progression mensuelle de quelque 80.000 chômeurs en plus.

En février, Pôle Emploi avait comptabilisé 2,38 millions de personnes à la recherche d'un contrat et n'ayant pas travaillé dans le mois.

Mardi, médecins et personnels des hôpitaux de Paris sont appelés à manifester et à faire grève contre le volet "hôpital" du projet de loi de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot.

Ils contestent notamment le renforcement des pouvoirs des directeurs d'établissements, au détriment des médecins. Médecins et personnels s'opposent par ailleurs aux suppressions d'emplois dans les hôpitaux, que le texte favorise selon eux.

Mercredi, le projet de loi réformant la formation professionnelle, exigé par Nicolas Sarkozy pour corriger les "inégalités criantes d'accès" et la recentrer sur "ceux qui en ont le plus besoin", sera présenté en Conseil des ministres.

Le texte s'inspire, pour partie, d'un accord conclu le 7 janvier par les partenaires sociaux, qui prévoit de former chaque année 500.000 salariés peu qualifiés, notamment des petites entreprises, et 200.000 chômeurs supplémentaires.

Alors que plans sociaux et conflits se succèdent dans les entreprises, l'Etat doit se faire médiateur mercredi entre syndicats de l'usine Continental de Clairoix (Oise) et direction, lors d'une réunion tripartite au ministère de l'Economie. Les quelque 1.120 salariés de l'équipementier combattent toujours avec virulence la fermeture de leur usine en 2010.

Lundi, le juge des référés statuera sur la demande de la direction du constructeur d'engins de chantier Caterpillar, qui a assigné en justice à Grenoble le comité d'entreprise afin de valider le plan social prévoyant 733 licenciements à la suite du blocage des négociations.

La majorité des 2.551 salariés des sites isérois du constructeur américain doivent reprendre le travail lundi matin, après une période de chômage partiel.

Mardi, des assemblées générales de salariés d'ERDF et GrDF (distribution d'électricité et de gaz) se tiendront pour discuter de propositions patronales faites vendredi, alors que la mobilisation pour les salaires et contre des externalisations dure depuis près d'un mois. Les syndicats s'attendent à une réaction de "colère" du personnel.

>> http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hSILnesRDBFXT_SnO7kalwUWKhrg

Citation :
Une semaine sociale sous le signe d'un 1er Mai historique
AP | 26.04.2009 | 13:45

Point d'orgue d'une semaine marquée mardi par une nouvelle journée de mobilisation des universités, et des manifestations de la communauté hospitalière contre la loi Bachelot, les salariés du public comme du privé se retrouveront dans les rues lors des défilés du 1er Mai qui s'annonce unitaire pour la première fois dans l'histoire syndicale.

Les syndicats CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC, UNSA, FSU et Solidaires appellent ensemble à manifester vendredi dans toute la France sur fond de multiplication des plans sociaux et de hausse continue du chômage depuis près d'un an, une première historique pour un 1er Mai.

Ces défilés doivent permettre de donner un prolongement aux deux précédentes journées de mobilisation unitaire et interprofessionnelle des 29 janvier et 19 mars derniers pour exiger un "changement de cap" de la politique économique et sociale du gouvernement face à la crise.

Une centaine de manifestations étaient déjà recensées par la CGT en date du 24 avril. A Paris, le cortège partira à 14h de la place Denfert-Rochereau pour un défilé jusqu'à la place de la Bastille.

Entre 1,2 et 3 millions de personnes, selon les sources, s'étaient mobilisées le 19 mars dans toute la France et les syndicats comptent faire descendre au moins autant de monde dans les rues vendredi.

Les syndicats veulent réussir un 1er Mai "d'une telle force en termes de mobilisation qu'il nous permette d'enfoncer encore des angles dans la politique du patronat et du gouvernement", selon la secrétaire confédérale de la CGT Maryse Dumas.

Sans attendre le résultat de cette troisième journée de mobilisation unitaire interprofessionnelle, les syndicats, qui exigent un changement de politique en matière d'emploi, de salaires et de protection sociale face à la crise, ont prévu de se rencontrer dès lundi à partir de 17h au siège de FO à Paris pour envisager des suites.

Symboliquement, cette réunion aura lieu alors que Bercy diffusera lundi en début de soirée le nombre de chômeurs inscrits au Pôle emploi en mars, un chiffre attendu en hausse pour le 11e mois consécutif. En février, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A avait connu une hausse de 3,5%, soit 79.900 chômeurs de plus. Dimanche, le ministre du Travail Brice Hortefeux a laissé entendre que les chiffres "ne seront certainement pas bons".

Par ailleurs, les principaux syndicats de l'Enseignement supérieur appellent les étudiants et les enseignants-chercheurs à une nouvelle journée de manifestations un peu partout en France mardi contre la politique du gouvernement dans leur secteur, alors que la contestation dans les universités entrera dans sa treizième semaine.

Mardi également, la communauté hospitalière dans son ensemble -des personnels non-soignants au "mandarins" en passant par les praticiens et les internes- appelle à manifester dans plusieurs villes de France contre la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST), notamment accusée par ses détracteurs de mettre les hôpitaux en concurrence et d'ouvrir la porte à une médecine "mercantile". A Paris, une grande manifestation est attendue à partir de 11h des abords de la gare Montparnasse jusqu'au Sénat où le texte doit être présenté en mai. AP

>> http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20090426.FAP8594/une_semaine_sociale_sous_le_signe_dun_1er_mai_historiqu.html

Citation :
Avant un 1er-Mai massif, le climat social se tend

Par Yann PHILLIPIN et Olivier JAY
Le Journal du Dimanche

>> C'est la question qui brûle toutes les lèvres: la France de 2009 peut-elle vivre un nouveau Mai 68? Dans cinq jours, tous les syndicats défileront bras dessus, bras dessous lors d'une manifestation historique, le premier 1er Mai unitaire depuis la Libération. Les mouvements sociaux se radicalisent: séquestrations et occupations d'usines, saccage de la sous-préfecture de Compiègne, coupures de gaz et d'électricité. Des universités restent occupées et des examens seront reportés dans une vingtaine d'entre elles, comme nous le révélons.

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin parle de "risque révolutionnaire". François Fillon et Alain Juppé ont condamné ces propos "irresponsables". Mais pas Jean-Pierre Raffarin, son prédécesseur à Matignon: "Notre pays a le sang chaud. La situation sociale est tendue", renchérissait-il samedi dans Le Monde, tout en appelant à la "fermeté pour que [les] séquestrations cessent". D'autres, comme Martine Aubry, première secrétaire du PS, se veulent prudents.

Dans l'université, la situation est insaisissable. Au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, on évoque à la fois une "décrue" de la mobilisation et une "radicalisation" des mécontents après quatre mois de conflit. Vendredi, 76 enseignants-chercheurs de l'université de Franche-Comté exprimaient leur refus de présider les jurys du baccalauréat 2009.

Un jeu d'équilibrisme pour les syndicats

Et dans les usines? "Une crise sociale est toujours imprévisible, mais les ingrédients sont là, répond Hubert Landier, président du cabinet Management social. Il suffirait d'une étincelle pour mettre le feu aux poudres, comme une grosse gaffe du président de la République." Mais il relativise les mouvements actuels. "Il y avait beaucoup plus de violence sociale dans les années 1970. En 1975, de 100 à 200 usines étaient occupées simultanément." Les années 1970 ont vu de grandes grèves de solidarité (par exemple lors de la crise de la sidérurgie lorraine), qui ont disparu. "L'heure n'est plus aux utopies. Aujourd'hui, on se mobilise pour des problèmes qui touchent directement", ajoute le sociologue Guy Groux, du Centre d'études de la vie politique française.

Les réactions des salariés sont multiples. Les Molex ou les Sony, frappés par des licenciements décidés à l'étranger, basculent dans la radicalité pour forcer les politiques à réagir. Mais la majorité silencieuse se tait, ceux qui ont un emploi et peur de le perdre. "Notre défi est d'arriver à mobiliser à la fois les salariés licenciés et ceux qui pensent qu'ils vont rester", explique Maryse Dumas, numéro deux de la CGT. Les syndicats, embarrassés par la violence, cherchent à calmer le jeu. Maintenir la pression sur le politique mais contenir la radicalité, c'est un jeu d'équilibrisme pour des syndicats parfois désavoués par leur base.

Le "G8", intersyndicale née de la crise, rassemble les huit confédérations, de la CFDT à SUD. Après le 1er Mai, plusieurs d'entre elles veulent appeler à une autre journée d'action avant l'été. Pour arracher au chef de l'Etat un plan de soutien du pouvoir d'achat. 1968-2009? Mai 1968 était une révolte de la jeunesse dans une société en forte croissance. Le climat de 2009 se détériore alors que s'égrènent les plans sociaux de la récession. Et que la revendication d'égalité, comme le montrait une étude dans Le Monde d'hier, vient détrôner l'aspiration à la liberté. Les syndicats, comme les politiques, savent que l'Histoire ne se répète jamais. Même si, souvent, elle bégaie.

>> http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200917/avant-un-1er-mai-massif-le-climat-social-se-tend_204698.html

Si vous avez des infos qui sortent de l'ordinaire, n'hésitez pas à ouvrir un sujet pour nous en faire part !
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
 
Articles à propos du 1er mai 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMANDO reportage du 28 janvier 2009- en six parties-
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE
» test TCS 2009
» Nouveaux tests TCS 2009
» collection 2009?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES GÉNÉRALES-
Sauter vers: