COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Radicalisation :Sequestration du president de Rennes II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joss56
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 27
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Radicalisation :Sequestration du president de Rennes II   Lun 6 Avr - 22:14




Une centaine d'étudiants radicaux occupaient lundi soir le rez-de-chaussée du bâtiment de la présidence de l'université Rennes 2, bloquant le président et le personnel dans les étages. Les manifestants réclament "un semestre blanc", c'est à dire l'octroi automatique des examens pour tous les étudiants de l'université en grève ou bloquée depuis plus de deux mois. C'est ce qu'a expliqué l'un d'eux à l'AFP.

"La présidence a été attaquée par un groupe d'une centaine de personnes qui ont cassé des vitres", a indiqué de son côté le président de Rennes 2 Marc Gontard par téléphone. "On est dans les étages, on attend d'être dégagés", a-t-il ajouté, en indiquant avoir fait appel à la police. En début de soirée, les étudiants occupaient toujours, dans le calme, le rez-de-chaussée du bâtiment alors qu'aucun signe d'intervention policière n'était visible. Cette action "sans précédent", selon le président est intervenue à l'issue d'une AG qui a décidé un blocage partiel de l'université, alors que les radicaux réclamaient un blocage total.

L'un des bastions de la contestation étudiante

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche a condamné "avec la plus grande force" ce blocage. Valérie Pécresse "souligne que cette situation intervient dans un contexte où les étudiants se sont prononcés largement en faveur de la reprise des cours".

L'université Rennes 2 (lettres et sciences humaines), traditionnellement l'un des bastions de la contestation étudiante en France, avait été rouverte lundi matin après une fermeture administrative d'une semaine décidée le 31 mars en raison de problèmes de sécurité sur le campus. Les étudiants et personnels arrivant sur les lieux s'étaient trouvés confrontés ce jour là à quelque 150 "bloqueurs", dont certains cagoulés ou armés de bâtons, selon la présidence. Début février, des étudiants avaient cassé des vitres et la porte d'accès à la présidence pour libérer un camarade surpris par des vigiles en train de taguer un mur.

http://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,4350354,00-le-president-de-rennes-2-sequestre-.html


http://www.universiterennes2engreve.com/INFOS/INFOS.html


Dernière édition par joss56 le Lun 6 Avr - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
joss56
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 27
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Radicalisation :Sequestration du president de Rennes II   Lun 6 Avr - 22:16

---------------------
LibéRennes, 06/04/09:

http://www.liberennes.fr/libe/2009/04/la-prsidence-de.html
La présidence de l'université de Rennes 2 envahie par des étudiants radicaux
Une centaine d'étudiants s'en sont pris lundi en fin d'après-midi aux locaux de la présidence de l'université Rennes 2 en investissant le hall du bâtiment après avoir brisé une porte vitrée, retenant le personnel, le président Marc Gontard et les autres membres de la direction dans le bâtiment.
“Nous sommes retenus dans les étages supérieurs depuis qu'une centaine d'étudiants a forcé le passage et fait exploser la porte vitrée”, a confirmé le secrétaire général de Rennes 2 (lettres et sciences humaines), joint au téléphone.
Ces étudiants, environ 200 au total, la moitié demeurant à l'extérieur, s'en sont pris à la présidence de Rennes 2 à la suite d'une assemblée générale où environ 2000 étudiants ont voté majoritairement pour un blocage partiel de l'Université et ont rejeté un blocage total. Selon une étudiante occupant le hall et jointe au téléphone, l'occupation du hall de la présidence correspond à une mesure de “séquestration du président en solidarité avec les ouvriers qui retiennent leur patron", votée lors d'une précédente AG la semaine dernière. Les étudiants qui occupent le hall de Rennes 2 demandent, entre autres, "un semestre blanc" avec une même note pour tous à la suite des fortes perturbations qui ont empêché les cours ces huit dernières semaines sur le campus, la mise à disposition d'un local permanent pour "continuer la lutte" et le retrait des équipes de sécurité professionnelles présentes actuellement sur la fac.
"Ils sont en empathie avec ce qu'ils voient à la télé", a ironisé Jean-Emile Gombert, vice-président de l'Université, retenu dans le hall avec les étudiants.
Après une fermeture administrative d'une semaine, pour "raisons de sécurité", les cours avaient repris lundi matin à Rennes 2 après plusieurs semaines de quasi-blocage du au mouvement contre les réformes du gouvernement. P.H.A.
RENNES 2 - La direction de l'université de Rennes 2 a annoncé la réouverture du campus le lundi 6 avril à 9 h. Chaque département organisera une réunion d'information sur les modalités de rattrapage des cours et le calendrier des examens, réunion à laquelle étudiants, enseignants, enseignants chercheurs et personnels BIATOS sont conviés. La reprise des cours suivra immédiatement à 10h30. Les lieux où se tiendront les réunions, par département seront communiqués au plus tard le vendredi 3 avril.

-----------------------------
Associated Press 06/04/09
Des manifestants occupent la présidence de l'université de Rennes 2
Plusieurs dizaines de personnes ont investi lundi en fin d'après-midi les locaux de la présidence de l'université de Rennes 2, où ils retenaient toujours en début de soirée le président, Marc Gontard, a-t-on appris auprès de la préfecture d'Ille-et-Vilaine.
"Le président a demandé l'intervention de la police mais pour l'instant il n'y a pas d'intervention en cours", a précisé à l'AP Edith Arzic, chargée de la communication de la préfecture. Elle ajouté que des "discussions (étaient) en cours" entre la présidence et les manifestants.

Les cours avaient repris lundi matin après une semaine de fermeture administrative de l'université en raison de l'agitation sociale parmi les étudiants. Une assemblée générale a toutefois voté un blocage partiel en début d'après-midi.
La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, "condamne avec la plus grande force" l'occupation de la présidence de l'université. Elle rappelle lundi soir dans un communiqué que "l'enjeu est aujourd'hui plus que jamais la reprise rapide et le rattrapage des cours" et appelle "l'ensemble des acteurs de la communauté universitaire à dénoncer les actes de violence qui ont eu lieu dans plusieurs universités", notamment à Rennes II. Mme Pécresse "réaffirme qu'il est désormais indispensable de tout mettre en oeuvre pour permettre le bon déroulement de la fin de l'année universitaire tout en garantissant la qualité des diplômes".
En mars, alors que l'université de Rennes 2 était bloquée plus ou moins partiellement depuis déjà plusieurs semaines, la présidence avait organisé un vote dont il ressortait que 72% des quelque 4.800 étudiants qui avaient participé au scrutin étaient contre le blocage. Mais les responsables du mouvement de contestation avaient estimé que ce scrutin n'avait "aucune valeur". AP
-----------------------------------


Reuters 06/04/09
Séquestration du président d'une université à Rennes
Une centaine d'étudiants ont envahi lundi la présidence de l'université de Rennes 2 et retenaient dans la soirée son président Marc Gontard, d'autres dirigeants et plusieurs employés dans le bâtiment, apprend-on auprès de la direction de l'université.

"Nous sommes retenus dans les étages supérieurs depuis qu'une centaine d'étudiants a forcé le passage et brisé la porte vitrée pour envahir le hall", a dit à Reuters Philippe Guy, secrétaire général de Rennes 2, une université de lettres et de sciences humaines.
Les assaillants, au nombre d'environ 200, s'en sont pris à la présidence à la suite d'une assemblée générale où environ 2.000 étudiants ont voté majoritairement pour un blocage partiel de l'université.
Selon une étudiante occupant le hall, il s'agit de l'application d'une mesure de "séquestration du président" votée lors d'une précédente AG la semaine dernière.
Après une fermeture administrative d'une semaine, pour des raisons de sécurité, les cours avaient repris lundi matin à Rennes 2 après plusieurs semaines de blocage quasi-total dans le cadre du mouvement contre les réformes du gouvernement.
Pierre-Henri Allain
--------------------------------------------------------- Ouest France lundi 06 avril 2009
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Rennes-2-occupation-des-locaux-de-la-presidence-par-une-centaine-de-personnes-FONT-SIZE=1-VALeRIE-PeCRESSE-CONDAMNE-L-OCCUPATION-FONT-_39382-887783_actu.Htm
Rennes 2. Les locaux de la présidence occupés VALÉRIE PECRESSE CONDAMNE CETTE OCCUPATION
Après qu'un blocage partiel de l'université de Rennes 2 ait été voté dans l'après-midi, une centaine de personnes a investi le bâtiment de la présidence.
Ils ont brisé des portes et sont actuellement en train d'occuper le hall. Ils retiennent, par ailleurs, Jean-Emile Gombert, le vice-président de l'université, en l'encerclant.
Marc Gontard, le président de l'université, a ajouté à l'AFP (Agence France Presse) qu'il s'agissait d'une attaque « sans précédent ».
« On est dans les étages, on attend d'être dégagés »
« La présidence a été attaquée par un groupe d'une centaine de personne qui ont cassé des vitres », a-t-il expliqué à l'AFP par téléphone. « On est dans les étages, on attend d'être dégagés », a-t-il ajouté, en indiquant avoir fait appel à la police.
Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, a « condamné avec la plus grande force le blocage de la présidence de l'université de Rennes II, dont le président est retenu dans les locaux ».
« Elle apporte son entier soutien au président de l'Université Marc Gontard qui travaille activement depuis plusieurs semaines à assurer la reprise des cours dans l'intérêt de ses étudiants », ajoute le communiqué.
Blocage total repoussé en assemblée générale
Un peu plus tôt dans la journée, une assemblée générale regroupant 2 000 personnes a voté le blocage partiel de la fac, et non pas le blocage total.
Cette AG s'est déroulée quelques heures seulement après la reprise des cours, qui intervenait après une semaine de fermeture administrative.
------------------------------------------------------------

- Les manifestants lèvent l'occupation de la présidence de l'université de Rennes 2 (Associated Press 06/04/09)
Les étudiants quittaient lundi peu après 21h la présidence de l'université Rennes 2, dans le calme, levant d'eux-même le blocage des locaux, a constaté un journaliste de l'Associated Press.

Plusieurs dizaines d'étudiants avaient investi lundi en fin d'après-midi le rez-de-chaussée de la présidence, où ils bloquaient le président, Marc Gontard, resté au septième étage du bâtiment.
Les cours avaient repris lundi matin après une semaine de fermeture administrative de l'université en raison de l'agitation sociale parmi les étudiants. Une assemblée générale a toutefois voté un blocage partiel en début d'après-midi.
La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a condamné "avec la plus grande force" l'occupation de la présidence de l'université. Elle a rappelé lundi soir dans un communiqué que "l'enjeu est aujourd'hui plus que jamais la reprise rapide et le rattrapage des cours" et a appelé "l'ensemble des acteurs de la communauté universitaire à dénoncer les actes de violence qui ont eu lieu dans plusieurs universités", notamment à Rennes II. Mme Pécresse a réaffirmé "qu'il est désormais indispensable de tout mettre en oeuvre pour permettre le bon déroulement de la fin de l'année universitaire tout en garantissant la qualité des diplômes".
En mars, alors que l'université de Rennes 2 était bloquée plus ou moins partiellement depuis déjà plusieurs semaines, la présidence avait organisé un vote dont il ressortait que 72% des quelque 4.800 étudiants qui avaient participé au scrutin étaient contre le blocage. Mais les responsables du mouvement de contestation avaient estimé que ce scrutin n'avait "aucune valeur". AP
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
-= £l Anarquiste =-
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 350
Age : 24
Ville : Lille
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Radicalisation :Sequestration du president de Rennes II   Mar 7 Avr - 10:18

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://infocontresommet.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Radicalisation :Sequestration du president de Rennes II   

Revenir en haut Aller en bas
 
Radicalisation :Sequestration du president de Rennes II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quevilly - Rennes.
» Visite de la maison du President (Aras An Uachtarain)
» bon plan siège RF à Rennes chez volvo
» Association Couleur bebe - Rennes (35)
» essayer un cybex sirona autour de Rennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES ÉTUDIANTES-
Sauter vers: