COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mer 1 Avr - 12:49

Encore une affaire qui montre l'ouverture des maires UMP. Encore une forme de répression des mouvements qui vise les lycéens. Encore une aberration. A Colmar, quand vous manifestez en dehors des clous, la mairie ne vous envoie plus (ni vos camardes) en voyage scolaire !

Citation :
Des lycéens manifestent à Colmar, le maire UMP leur coupe les subventions

Il y a 1 jour

COLMAR (AFP) — Le maire UMP de Colmar Gilbert Meyer, qui a peu apprécié le comportement d'un groupe d'élèves du lycée Camille Sée lors d'une manifestation le 19 mars dernier, a décidé de priver l'établissement des aides destinées aux voyages scolaires, a-t-on appris mardi auprès du lycée.

Joint par l'AFP, Michel Schelcher-Beyer, proviseur de ce lycée de 1.360 élèves, a confirmé la sanction mais n'a pas souhaité faire de commentaires. Il a toutefois indiqué avoir répondu "sur le fond" à M. Meyer auprès duquel il dit avoir sollicité une "entrevue".

Selon les Dernières nouvelles d'Alsace (DNA), qui évoquent l'affaire dans leur édition de mardi, trois voyages de fin d'année en Italie, Allemagne et Irlande feraient les frais de cette sanction.

Gilbert Meyer a fait part de sa décision au proviseur dans un courrier daté du 23 mars et dont l'AFP a obtenu copie. L'élu y évoque "un groupe de lycéens" de Camille Sée qui "s'est distingué par son comportement et ses slogans contre la police et le gouvernement" lors de la manifestation colmarienne.

Organisée dans le cadre de la journée de mobilisation nationale, cette manifestation avait réuni entre 1.700 et 2.500 personnes dans la cité haut-rhinoise, dont 400 lycéens.

Selon les DNA, les lycéens auraient manifesté sans incidents contre la réforme Darcos avant de rallier la manifestation unitaire en fin de matinée.

"L'itinéraire de la manifestation initialement prévu n'a pas été respecté" et "une trentaine de lycéens s'est maintenue un certain temps place de la Gare, malgré l'ordre de dispersion", observe M. Meyer qui salue l'attitude des policiers qui ont "fait preuve de patience afin d'éviter que la situation ne dégénère".

"J'estime que ces dérives, qui m'ont interpellé, ne sont pas acceptables", écrit-il, estimant que "la collectivité ne peut rester indifférente à ces comportements qui ont dû vous interpeller de la même façon". "Aussi, dois-je vous informer que la ville de Colmar ne subventionnera plus les déplacements des groupes d'élèves du lycée Camille Sée, pour la suite de l'année scolaire 2008/2009".

Sollicité par l'AFP, la mairie de Colmar n'avait pas réagi à 11H30.

>> http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hUv52ih9cpEmeYN8VvKSMFU2evOA
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mer 1 Avr - 12:51



Citation :
* Gilbert Meyer a signé une proposition de loi pour le rétablissement de la peine de mort pour les terroristes.

* Gilbert Meyer est signataire de la pétition des maires anti-PACS : « je suis persuadé que la cellule familiale traditionnelle constitue le fondement de notre société et que sans elle, il n’existe plus aucun équilibre. Les jeunes générations, en particulier, ont besoin de repères que seule une structure familiale stable est en mesure de leur apporter »

>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Meyer

Citation :
Gilbert Meyer, maire de Colmar, refuse une salle pour un débat sur la paix en Palestine

L'association France Palestine Solidarité organise le 19 février un débat à Colmar intitulé "La paix en Palestine" animé par Georges Federmann, psychiatre à Strasbourg.

L'association avait demandé une salle à la mairie et cette salle était disponible. Mais le maire, Gilbert Meyer, l'a refusé invoquant notamment dans un courrier : "Je suis au regret de ne pouvoir donner une suite favorable à votre demande. En effet, dans le contexte actuel des relations israélo-palestiniennes, le sujet abordé risque de donner lieu à des réactions partisanes allant à l'encontre des buts recherchés."

Pour le maire le débat d'une association ne peut avoir lieu ... s'il y a débat.

>> http://canard68.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/17/gilbert-meyer-maire-de-colmar-refuse-une-salle-pour-un-debat.html
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Ven 3 Avr - 13:50

Rue89 s'est penché sur l'affaire. On se rend compte que le proviseur n'est pas clair dans cette histoire, tout du moins totalement soumis alors que la situation, toute proportion gardée, est édifiante :

Citation :
Colmar : le maire fouettard prive de voyage les lycéens rebelles

Par Chloé Leprince | Rue89 | 02/04/2009 | 20H33

Dans cette lettre, Gilbert Meyer, l'édile UMP, condamne les « dérives pas acceptables » dont se seraient rendues coupables « un groupe de lycéens relevant de [son] établissement », qui se serait « distingué par son comportement et ses slogans contre la police et le gouvernement ».

L'élu fait référence à la manifestation du 19 février, durant laquelle des lycéens de la ville ont manifesté. C'est la suite de sa lettre qui interpelle surtout :

« La collectivité ne peut rester indiférrente à ces comportements qui ont dû vous interpeller de la même façon.

Aussi dois-je vous informer que la ville de Colmar ne subventionnera plus les déplacements des groupes d'élèves du lycée Camille-Sée, pour la suite de l'année scolaire 2008/2009. »

Trois voyages scolaires pourraient passer à l'as

Stupeur et tremblements, quand la lettre atterrit sur le bureau du proviseur ? Pas vraiment : on est vendredi soir et Michel Schelcher-Beyer se donne le week-end pour « le temps de la réflexion ». Il faut dire que, comme le dit lui-même ce salarié de l'Education nationale qui n'aurait « pas eu l'idée d'aller à la manifestation », « les relations sont excellentes avec la municipalité ».

Sauf que quand la municipalité décide de couper les crédits au bahut, ça implique que trois voyages scolaires prévus en Irlande du Nord, en Allemagne et à Venise risquent de passer à l'as d'ici la fin juin.

Les lycées relevant de la région, c'est seulement pour les voyages scolaires que la ville participe financièrement. Le proviseur de Camille-Sée se fend donc d'une lettre au maire, à qui il dit « sa peine et sa colère ».
« Incivilité et vandalisme exigent que nos rangs soient denses »

Mais loin de plaider pour ses ouailles, il souligne au contraire « l'image extrêmement négative que donnent aujourd'hui certains manifestants ». Il plaide :

« Cette image extrêmement négative ne doit pas nous conduire à conclure par un constat d'échec : on y verrait justement une preuve de faiblesse, une expression de découragement […]

Ici l'incivilité, là le vandalisme exigent que nos rangs soient denses. La force de l'engagement, Monsieur le Maire, part d'un constat que vous partagez avec nous : notre jeunesse est fragile et vulnérable. »

Et plus loin : « Au-delà du Landernau, des rubriques et des zappings, il est des priorités impérieuses face auxquelles je vois en vous un allié. »

Fatal flatteur ? Drôle de contre-attaque, en tous cas, pour celui à qui on vient de couper des crédits. D'autant que ce que le proviseur omet de dire, c'est que les lycéens réputés « fauteurs de trouble » le 19 février sont loin de venir tous de ce lycée. Plusieurs témoignages d'internautes nous avaient alertés de cette erreur, et le chef d'établissement nous a lui-même confirmé l'info.

Colmar compte au total trois lycées, mais d'autres grappes d'élèves de la région s'étaient aussi rassemblées dans la ville, venant des alentours. Or c'est seulement Camille-Sée que le maire a sanctionné en arguant, par communiqué interposé, en ces termes :

« Faut-il que les impôts des agents soient utilisés dans des actions dont les bénéficiaires, publiquement et dans la rue, prennent ces mêmes agents pour des moins que rien, en les traitant de la sorte ? »

Le maire a reçu une délégation du lycée mais maintient la sanction

Le maire de Colmar n'a pas donné suite à nos demandes d'interview. En revanche, mercredi soir, il a bien reçu la délégation de Camille-Sée, lycée de 1 350 élèves dont le proviseur avait emmené avec lui « des élus du conseil d'administration mais pas les professeurs provocateurs qui tirent les marrons du feu ».

Chou blanc : le maire n'a pas fait marche arrière sur ses sanctions financières. Il en a quand même profité, au passage, pour exiger que le proviseur signe noir sur blanc par écrit qu'il partage « le caractère profondément déplorable et inacceptable des débordements » du 19 février.

Le chef d'établissement ayant bien voulu nous envoyer par fax la lettre, datée de ce mercredi, Rue89 a pu constater qu'il s'était exécuté.

>> http://www.rue89.com/2009/04/02/colmar-le-maire-fouettard-prive-de-voyage-les-lyceens-rebelles
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Lun 6 Avr - 18:47

Réaction d'un prof du lycée Camille-Sée, qui en profite pour revenir sur l'organisation exemplaire des élèves de ce lycée qui ont commencé à agir le 5 décembre :

Citation :
Colmar et les lycéens punis : un des profs écrit sa déception

Par Peterschmitt Didier | Professeur | 05/04/2009 | 11H35

Jeudi soir, Rue89 publiait l'histoire de ce proviseur de Colmar à qui le maire a supprimé les crédits pour les voyages scolaires après la manif du 19 février, à laquelle participaient des lycéens du cru. Un enseignant qui manifestait ce jour-là (contrairement au proviseur) réagit à l'échange de courrier entre les deux hommes qu'il a découvert sur notre site.

Je suis professeur (depuis 1983) de sciences physiques au lycée Camille-Sée de Colmar (depuis 1990). Je fais partie des professeurs « provocateurs » qui, d'après le proviseur, « dans l'ombre tirent les marrons du feu ». Je suis très déçu de la lettre qu'il a écrite au maire de Colmar. Lettre dont j'ai découvert le contenu dans l'article de rue 89.

Je suis syndiqué à Sud Education. Je ne suis membre d'aucun parti et je vote rarement. Je me méfie du pouvoir. Je ne cache pas mon engagement politique et je participe depuis longtemps à Colmar aux actions menées contre le capitalisme, le libéralisme économique, les politiques sécuritaires, le front national, etc. Depuis longtemps, avec un ami, on utilise ma voiture munie d'une puissante sono pour soutenir les manifestations.

Il faut préciser qu'aux dernières élections municipales, les deux principaux concurrents se réclamaient de la génération Sarkozy. Vous comprendrez alors que s'il y a une manifestation contre la politique de l'actuel gouvernement, je m'y précipite et je participe à son organisation.
Clowns activistes pour plus de fraternité

Cette année tout commence lorsque des lycéens du lycée Camille-Sée appellent à une manifestation contre Darcos le 5 décembre. Réussite exceptionnelle : plus de mille manifestants (provenant des trois lycées colmariens mais aussi d'autres établissements de la région) défilent dans le calme (déjà). Puis ils s'organisent et je prends contact avec eux.

Notre sono est présente à toutes leurs manifs. Pour les avoir suivis pendant des heures, je peux vous affirmer que ce ne sont pas des écervelés. Ils ont une conscience politique très forte et une bonne connaissance des lois et des réalités actuelles. Fin décembre, sur un appel national du Snes, ils occupent le lycée. Je reste avec eux.

Au cours de la nuit, on écoute une émission de Daniel Mermet concernant l'affaire de Tarnac. Suit un débat concernant les mouvements en Grèce, les lois anti-terroristes, les réformes de l'Education nationale et les buts qu'elle devrait se fixer, etc. Ils éditent un tract, ne bloquent pas le lycée et accueillent élèves et prof aux cris de « nous ne payerons pas votre crise », ou « plus de solidarité », « plus de fraternité ». Les journaux soulignent leur comportement exemplaire.

Le 19 mars, la manif était particulièrement réussie. Commencée plus de trois heures avant celle des syndicats, elle comportait :

* de belles banderoles : « Le désordre c'est l'ordre moins le pouvoir », « Pour l'euthanasie du capitalisme », « Tous les arts on engendré des merveilles, l'art de gouverner n'a engendré que des monstres » ;
* des slogans abordant tous les sujets : les sans-papiers , les hôpitaux, le CNRS, l'université, l'école, Julien Coupat, etc. (exemples : « C'est qui le terroriste, c'est Sarkozy », « Vive Tarnac, à bas la bac », « Désarmez la police, financez l'éducation », « Guerre totale contre le capital, guerre guerre guerre contre l'Europe policière », « Un monarque même petit peut être raccourci ») ;
* des clowns activistes (il y a une section « L théâtre » au lycée Camille-Sée) qui couvrent les policiers de confettis ;
* un « arrosoir militant » permettant de lancer verticalement et sans risque des fusées.

Beaucoup d'énergie, de danse et de détermination. Des carrefours sont bloqués mais chaque fois pendant des durées assez courtes. A 11 heures, les élèves rejoignent la manif organisée par les syndicats. La sono est mise à disposition de tous, et finalement se met en queue de cortège.

Vers la fin, comme à Strasbourg ou à Mulhouse, les élèves font un compte à rebours et partent en courant vers la gare. Ils bloquent en encore un carrefour, puis prennent le train pour aller à la manifestation de Strasbourg.

Aucune violence, aucune insulte lancée aux policiers et d'ailleurs aucune arrestation. Les journaux locaux soulignent la détermination et la non violence des actions. Ils notent aussi que pour la première fois la manifestation a été entièrement filmée par les renseignements généraux.
Le maire reçoit à peine les jeunes et dénonce les débordements

Mardi 31 mars, lorsqu'on apprend la sanction du maire, profs et élèves se réunissent dans le hall. Une pétition est réalisée par les élèves, une autre par les profs. Tout le matin sert à des débats et aux signatures des pétitions. A 13 heures, nouvelle assemblée générale : les débats sont démocratiques (c'est relevé par les journaux locaux).

Plusieurs options sont présentées, dont une comportant une manif sur les trottoirs en respectant les passages piétons pour amener la pétition (signée par plus de 1000 élèves). Ce qui est choisi est d'envoyer une délégation auprès du maire. Le proviseur accepte que des élèves accompagnent la délégation qui va rencontrer -sans doute jeudi- le maire. Les cours reprennent.

Puis tout se fait plus ou moins dans l'ombre -en tout cas, plusieurs profs apprennent ce qui se passe à Camille-Sée en lisant les journaux : la réunion a eu lieu mercredi, elle n'a donné lieu à aucune défense de la manifestation du 19. Le maire exige une dénonciation des « débordements ».

Le proviseur le fait par écrit. J'ai encore du mal à y croire : pour quelque subventions, ou pour une certaine conception de l'ordre, on dénonce des comportements légitimes et on participe ainsi à une criminalisation des luttes.

Ce n'est pas grave, comme on dit : aujourd'hui dans la rue, demain on continue.

>> http://www.rue89.com/2009/04/05/colmar-et-les-lyceens-punis-un-des-profs-ecrit-sa-deception
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
poil de yak
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 27
Ville : apt (vaucluse)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Lun 6 Avr - 21:05

nan mais sans déconner c'est quoi ce maire ??
Revenir en haut Aller en bas
http://fupetwoog.skyrock.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mar 7 Avr - 21:17

Un maire UMP comme il y en a des centaines.

D'ailleurs, je fais le rapprochement avec Eric Raoult qui demande le rétablissement de la loi anti-casseurs (loi fasciste par excellence).

Citation :

Eric Raoult est partisan du rétablissement de la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes (Co-signataire de la proposition de loi du 8 avril 2004[1]). Par ailleurs, Eric Raoult est membre du comité d'honneur du Mouvement Initiative et Liberté (MIL).

>> http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Raoult

Ah c'est un bon lui aussi !
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
poil de yak
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 27
Ville : apt (vaucluse)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mer 8 Avr - 9:50

oui je disais ça par rapport a ses antécédents : la peine de mort pour les terroriste (en plus c'est pratique, en ce moment c'est vachement flou la définition de terroriste).
Revenir en haut Aller en bas
http://fupetwoog.skyrock.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mer 8 Avr - 15:11

On peut même dire qu'il n'y a pas de définition de terroriste. D'ailleurs, qui utilisait ce terme dans d'autres périodes pour décrédibiliser les opposants ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
poil de yak
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 27
Ville : apt (vaucluse)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mer 8 Avr - 18:02

hitler avec les rouges ?

bon en méme temps les communistes mangent les bébés alors.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://fupetwoog.skyrock.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mer 8 Avr - 18:48

Pas seulement lui. En fait c'est intemporel et universel. cyclops
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
magiccerbere
Tout nouveau
Tout nouveau


Masculin Nombre de messages : 16
Age : 24
Ville : Colmar
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mar 14 Avr - 16:26

Hello,

Bon, notre cher Gigi as finalement redonner les subventions... Malgrès tout!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 2944
Age : 96
Ville : Montpellier
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mar 14 Avr - 17:27

Coup médiatique, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   Mar 14 Avr - 21:03

Citation :
Coup médiatique, donc.

C'est peut être plutôt la manipulation qui a fait foiré son con Question

Conclusion de cette affaire donc... pour le moment (on est jamais au bout de nos surprises avec eux).

Autre affaire maintenant, moins politique (quoique ?) >> http://www.rue89.com/2009/04/12/a-bezons-guerre-de-tranchees-entre-un-prof-et-ses-eleves

Notez que la défense du prof consiste à traiter ses élèves de "manipulés" !
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le maire UMP de Colmar coupe les vivres aux lycéens après la manif du 19 mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Famille de Clercy évoquée par Claude LESUEUR maire du Tilleul
» Première coupe de cheveux à quel âge ?
» 2010. Le maire Modem d'Hérouville.
» coupe intertoto/ coupe de l'UEFA
» Femme maire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: ACTIONS & PROJETS :: COM. RÉPRESSIONS-
Sauter vers: