COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 2944
Age : 96
Ville : Montpellier
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Sam 28 Mar - 11:40

Article du blog http://ouvalacgt.over-blog.com


29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?


On ne compte plus les réactions de dégoût, d'interrogation, de critique sur la cadence carrément ramollie des journées d'action menées par l'intersyndicale. Et nous prendrons même pas la peine de reproduire ici le communiqué appelant à l'urgence... de se revoir ! D'autant que la comparaison avec la Guadeloupe à côté fait désordre... Et que Sarko comme le Medef durcissent le ton, ne veulent absolument rien lâcher, tout en continuant à restructurer à tour de bras le monde, l'économie, nos vies quoi, à leur image, pour leurs intérêts
"Il faut la grève générale" - motion votée à tour de bras par des AG vengeresses, mais sans lendemain.
"Les syndicats ont la pétoche que çà pète".
"Il faut forcer les directions syndicales à lancer la grève"
"Il faut une nouvelle date de grève et de manifestations le plus vite possible" nous dit le NPA
"Il ne faudrait pas diriger la colère des travailleurs contre Sarkozy sur les directions syndicales mais plutôt s’appuyer sur cette colère pour être en mesure de déborder ces directions si c’est nécessaire."
Autour de nous (et sur ce blog, voir les commentaires à l'article précédent...) c'est le grand déballage. Mais sans réponse véritable pour comprendre où nous en sommes, pourquoi, justement, il n'y a pas de nouvelle grève...

Alors, c'est quoi ces syndicats ? Pourquoi vont-ils contre le bon sens de n'importe quel travailleur en colère, de n'importe quel syndicaliste un tout petit peu combatif ?
Alors, il faut remettre les pendules à l'heure et arrêter de rêver. Désolé pour la longueur de cet article, une fois n'est pas coutume, mais il faut prendre le temps de réfléchir...

Nous allons commencer par la CFDT et son "recentrage" de la fin des années 70. Pour cette confédération, la lutte des classes n'existe pas, il ne s'agit plus pour le syndicalisme que d'agir en groupe de pression pour limiter les dégâts d'un capitalisme qui ne dit plus son nom, plutôt d'une société qu'il faut rendre "harmonieuse", où patrons et salariés ont chacun une légitimité, le droit d'exister ensemble. En ce sens, la priorité est donnée à la discussion réciproque où l'on tente d'arriver à un consensus, à la négociation, à la confrontation d'arguments et d'expertises. La grève, la mobilisation ne sont que le moyen ultime d'avancer pour, en quelque sorte, "mettre un coup de pression" sur la partie adverse qui décidémment exagère trop.
Bon, c'est un résumé rapide, mais chaque lecteur de ce blog complètera. Si l'on pousse le raisonnement, c'est un syndicalisme évidemment de cogestion, évidemment de collaboration de classe, de partenariat privilégié, qui pourrait aller jusqu'à un syndicalisme de type corporatiste mussolinien dans une phase de crise aigüe : resserons les rangs tous ensemble pour sauver la société ( - le capital...).

La CGT, historiquement et traditionnellement, ce n'était pas cela. C'était la voie de la lutte des classes, de la grève, du rapport de forces. Et c'est cette idée qui reste bien incrustée dans les consciences des militants les plus combatifs (pas besoin de s'étaler sur Chérèque, c'est clair !).
Le problème, ce qu'on a tendance à oublier, c'est que cette attitude était appuyée fondamentalement sur un projet politique alternatif, celui du PCF et de la gauche au pouvoir. La radicalité de la lutte servait donc, au fond, à préparer la venue d'un gouvernement réformiste de gauche. D'où l'enterrement de Mai 68, les trahisons des luttes à répétition etc...
Depuis, la gauche a géré le capitalisme, le PCF s'est évaporé, et il n'y a plus de projet politique alternatif et crédible. Car même le NPA ne propose finalement qu'un programme de luttes radicales...
Les directions de la CGT ont fait le bilan de cette évolution, et ont donc modifié la stratégie syndicale de la confédération, sans que cela soit pour autant clairement affiché.
Ils ont constaté l'absence de projet alternatif (réformiste, bien sûr) et se sont donc glissé dans la logique du partenariat privilégié, de la coopération conflictuelle avec le gouvernement Sarkozy/Fillon. Il faut dire que ce gouvernement a joué beaucoup plus subtilement que les précédents en reconnaissant le caractère incontournable des syndicats. D'où les rencontres immédiatement après l'élection de Sarkozy, d'où les négociations à répétition, d'où les Grenelle sur tous les sujets. Et les directions CGT, déjà bien intégrées à la cogestion, ayant déjà bien éliminé la lutte des classes jusqu'à éliminer la formule des textes de congrès, ont joué le jeu, qui leur paraît le seul jouable en l'absence de perspective politique réformiste alternative.

Un document de réflexion que des camarades de SUD-Education de Haute Normandie nous ont transmis, et qui va bien dans le même sens que cet article...

Depuis les années 80, prenant acte des transformations majeures intervenues dans la société (mondialisation et globalisation du capital, désindustrialisation partielle et tertiarisation des économies du centre, délocalisation de certaines activités vers la périphérie, destruction des collectifs de travail par la flexibilité...) les syndicats majoritaires ont fait le choix de se couler progressivement dans les institutions de la cogestion sociale. En France, le mouvement a été initié dès la fin des années 70 par une CFDT choisissant la politique de recentrage. Peu à peu, en essayant de surmonter leurs contradictions internes, FO et la CGT (cette dernière un peu plus laborieusement à cause de son histoire) sont en train de la rejoindre. Le projet se veut "moderne" et "réaliste". Il s'agit de transformer les organisations syndicales en groupes de pression combinant, dans un même mouvement dialectique, lobbying et partenariat afin d'obtenir ainsi reconnaissance et participation à des négociations institutionnalisées. Dans un contexte général de désyndicalisation, cette nouvelle forme de syndicalisme n'a plus besoin d'adhérents, elle a tout juste à mesurer sa légitimité à l'aune des élections professionnelles. Dans cette configuration, les mobilisations ne se construisent jamais dans une perspective d'affrontement, mais comme un petit capital que l'on gère avec prudence et parcimonie pour servir d'atout et maintenir la pression au moment des négociations. Celles-ci devant rester inscrites dans un cadre étroit, strictement délimité, où les discussions ne portent que sur les modalités d'application de "réformes" décidées par les gouvernements mais dont le principe ne sera jamais mis en débat. Dans cette partie où les rôles sont convenus, où la bienséance exige de ne jamais transgresser les bornes qui ont été fixées, gouvernements et patronat savent que quelle que soit l'ampleur d'une mobilisation, ces syndicats respectables ne choisiront jamais un affrontement direct qui risquerait de remettre en cause leurs quelques avantages (symboliques ou matériels) acquis.

Dans ces conditions, la situation de crise que nous vivons peut-elle provoquer une révision stratégique de ce syndicalisme là ? Non. À bien des égards, il est trop tard. Pour les plus avancés sur la voie du "partenariat social" un aggiornamento aussi brutal signifierait la perte brutale des "dividendes" que promet une participation loyale à la cogestion sociale. Pour les autres, la crainte de l'isolement et de la marginalisation, la volonté de maintenir l'unité quel qu'en soit le prix à payer, les inciteront à poursuivre leur dérive vers une intégration de plus en plus poussée, celle que, justement, réclament patronat et gouvernements. Est-ce là le signe d'une trahison des directions syndicales ? Même pas. Il s'agit plutôt d'un choix stratégique cohérent et pleinement assumé. Celui d'organisations qui considèrent que la lutte des classes s'est éteinte parce que, aujourd'hui, il n'y aurait plus de classes sociales à proprement parler et qui se résignent à ce que le capitalisme soit une sorte de "fin de l'histoire" dont il faudra s'accommoder. Pour ceux-là, l'avenir ne s'inscrit plus dans la perspective d'une transformation de la société mais il se dessine comme une sorte de partenariat permanent, "gagnant-gagnant" comme ils disent, dont l'objectif se limite à gommer les aspérités les plus rugueuses de l'organisation sociale.
Revenir en haut Aller en bas
neo
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 441
Age : 26
Ville : xxx
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 9:02

Dépêches de l'Education du Lundi 30 mars 2009

Nouvel appel de la coordination étudiante à "radicaliser" le mouvement


La coordination nationale étudiante (CNE), réunie ce week-end à Paris, a lancé un nouvel appel à la "radicalisation" du mouvement contre la réforme des universités et les décrets en préparation et a proposé "une journée d'action interprofessionnelle" le 7 avril.

Dans un communiqué publié dimanche en fin d'après-midi à l'issue de leur sixième réunion dans des locaux de l'Université de Paris I Tolbiac, les délégués de 39 universités (sur 83) ont "réaffirmé que la CNE est la seule et unique instance légitime pour représenter le mouvement étudiant dans son ensemble".

La CNE, qui s'était réunie le week-end dernier à Strasbourg, entend "amplifier la grève" dans les universités et "l'étendre à d'autres secteurs de la maternelle à l'université" en appelant "aux manifestations communes de la maternelle à l'université" du jeudi 2 et du mercredi 8 avril.

La coordination souhaite "construire à la base partout un front unitaire réunissant étudiants, lycéens, salariés, précaires, chômeurs" dans le but de réaliser "une véritable convergence des luttes" et propose "une journée d'action interprofessionnelle" le mardi 7 avril.

La CNE "exige" de nouveau "l'abrogation de la LRU" et "le retrait des décrets qui en découlent (Plan Campus, Plan réussite en licence, réforme de la masterisation de la formation des personnels éducatifs, réforme du financement des universités sur des critères de performance, réforme du statut des enseignants-chercheurs).

La prochaine CNE se tiendra à Orléans le samedi 4 et dimanche 5 avril.

Extrait du communiqué de la CNE:
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article83235
Citation :
Après le 19 mars, nous dénonçons l’attentisme des directions syndicales. La seule stratégie conséquente est la construction de la grève générale qui seule peut nous permettre de gagner sur nos revendications. A cet égard, les organisations syndicales doivent prendre leurs responsabilités et s’inscrire dans cette perspective. Sans attendre, construisons à la base partout un front unitaire réunissant étudiant-e-s, lycéenne- s, salarié-e-s, précaires, chômeur-euse-s organisations et collectifs pour poser des perspectives, notamment par des AG et forums interprofessionnels dans la réalisation concrète d’une véritable convergence des luttes. Nous proposons une journée d’action interprofessionnelle le 7 avril.
[...]
La coordination nationale appelle tou-te-s les étudiant-e-s à continuer la grève jusqu’à satisfaction, à la radicalisation, à l’extension du mouvement et :
à amplifier les blocages d’universités, à tenir des piquets de grève en continu ou, à défaut, les jours de mobilisation nationale
au blocage économique
au blocage des CA.
Nous appelons à la participation aux journées :
du 2 avril, manifestation nationale de la maternelle à l’université appelée par la CNU
du 7 avril, journée d’action interprofessionnelle
du 8 avril, manifestation nationale de la maternelle à l’université appelée par la CNU
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 2944
Age : 96
Ville : Montpellier
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 16:57

Et voilà... la prochaine date est donc le 1er mai... J'en ai ras-le-cul de ces syndicats... Si encore le 19 mars a déjà été difficile à blairer tant c'était loin du 29 janvier, je pense que, là, vraiment, on nous prend pour des cons...
Revenir en haut Aller en bas
Vianney
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 384
Age : 28
Ville : Valenciennes
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 17:14

ça m'aurait étonné.. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
saint ch
Invité



MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 17:20

En plus le 1 er mai ya toujour plein de manif pour la paix l'ecologie ect ... enfin sinon les sindicas esseye de prendre chacun le pouvoir pour lancer le mouvement mais les autre les en empeche ducoups il font juste des manifs tous les 47 ans ce qui sert a rien
Revenir en haut Aller en bas
Pas glop
Invité



MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 17:31

Au premier Mai, fais ce qu'il te plait donc, (c'est la tradition) j'irai ramasser le muguet dans les bois. Very Happy
Ne soyez pas vexer! Wink
Revenir en haut Aller en bas
captainm
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 72
Age : 24
Ville : Haulchin
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 17:36

De plus de nombreuse personne parte en week-end (vendredi-samedi-dimanche) je doute que les personne annul leur week-end pour aller au manif. Je pense que sa va être une catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
Pas glop
Invité



MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 17:46

Je dirai mieux que ça. Beaucoup de personnes vont faire l'aqueduc du 1er au 10 mai puisque le 8 mai est un vendredi. Les gens ont conservés leurs RTT ou leur semaine de congés pour cette période.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 2944
Age : 96
Ville : Montpellier
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 18:26

C'est pas la question de la réussite de la mobilisation qui pose problème... ce 1er mai sera une réussite. Mais c'est plus un souci d'ordre moral... Comment peut-on établir un rapport de force avec des manifs tous les deux mois? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
captainm
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 72
Age : 24
Ville : Haulchin
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 18:45

Oui , je pense que si les syndicat continue comme sa ils vont se sucider tout seul car la base syndical commence a en avoir marre de manifester tout les 36 du mois alors que la situation s'agrave.
Revenir en haut Aller en bas
Espar
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 221
Age : 24
Ville : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 19:05

captainm a écrit:
Oui , je pense que si les syndicat continue comme sa ils vont se sucider tout seul car la base syndical commence a en avoir marre de manifester tout les 36 du mois alors que la situation s'agrave.

C'est peut-être pas de la même ampleur aussi. Les manifs etudientes y'a a peine + de monde que les manifs lycéennes de debut 2009 la ou j'habite.
Revenir en haut Aller en bas
kévin
De passage
De passage
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 24
Ville : Ste Luce (44)
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Lun 30 Mar - 20:13

Les syndicats cassent le mouvement !

Les syndicats sont ils de droite ?
Revenir en haut Aller en bas
odette
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 352
Age : 36
Ville : doubs
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Mar 31 Mar - 7:21

franchement manifester le 1° mai ne sert a rien
pourquoi ne pas avoir garder comme date le 7 avril?
Revenir en haut Aller en bas
mathias.blondeau
De passage
De passage
avatar

Masculin Nombre de messages : 30
Age : 22
Ville : Besançon
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Mar 31 Mar - 9:33

Indignation totale... c'est clair !
on en finis vraiment par se demander de quel coté sont les syndicats.
avec une telle stratégie, on se demande vraiment si les syndicats jouent cartes sur table avec les travailleurs qu'ils sont sensé defendre ??que veulent ils ? casser le mouvement social ? ( Et sans vouloir faire celui qu'il avait dit ). Je pense vraiment qu'il faut se démarquer de se syndicalisme de bas-étages, et créer le mouvement social a la sueur de notre front, ensemble, sans l'aide de syndicats ( corrompu ? ).

CREONS DEMAIN, ENSEMBLE !
Revenir en haut Aller en bas
mathias.blondeau
De passage
De passage
avatar

Masculin Nombre de messages : 30
Age : 22
Ville : Besançon
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Mar 31 Mar - 9:42

NE LAISSONS PLUS LES GRANDES CENTRALES SYNDICALES DECIDER DU SORT DE NOS VIES ! CES SYNDICATS CORROMPU NE FONT QUE CREER L'ILLUSION D'UN MOUVEMENT SOCIAL, DANS CE COMBAT QUI EST LE NOTRE IL NE NOUS AIDERONS PAS ! ET OUI JE HURLE, JE HURLE AU SCANDALE ! QUE FONT LES SYNDICATS FASSENT AUX DEMANDES URGENTES DES TRAVAILLEURS DE TOUT SECTEUR ? UNE GREVE TOUT LES 36 DU MOIS ?? CEST COMME SA QUON FAIT GREVE MAINTENANT ?? SI JETAIT SARKOZY JE FERAIS COMME LUI ! JE NE CEDERAIS RIEN !! QUAND JE VERAIS LES SUITES DES MOUVEMENTS DE GREVES, JE ME DIRAIS VRAIMENT QUE JE N'AI RIEN A CRAINDRE !! ON VAS BATTRE LE PAVE UNE BONNE JOURNEE PAR TOUT LES DEUX MOIS, ON SE DEFOULE UN BON COUP ON GEULE TOUT CE QU'ON A SUR LE COEUR, LE SOIR ON RENTRE A LA MAISON EN ESPERANT QU'A LA TELE LES SYNDICATS DISENT DEMAIN ! ON RECOMMENCE ! MAIS NON ON Y CROIT MEME PLUS. AU NOM DU COMITE DU 29 MARS DES ORPHELINS DE LA POLITIQUE, NOUS APPELONS A L'AUTOGESTION DE LA GREVE DES LE PREMIER MAI, LE 2 ET JUSQUA CE QUE LE GOURVERNEMENT AIE ECOUTE NOS REVENDICATION


" NOUS DEVIONS DEJA NOUS BATTRE CONTRE LE GOURVEMENT ET VOILA QU'ON DOIT SE BATTRE CONTRE LES SYNDICATS ... LES SYNDICATS SONT ILS LES CHIENS DE GARDE DU GOUVERNEMENT ???? "
Revenir en haut Aller en bas
kévin
De passage
De passage
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 24
Ville : Ste Luce (44)
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Mar 31 Mar - 15:30

Et pourquoi ne pas commencer une grève générale (indépendante des syndicats) avant le 1er mai
Car si on dit, on reconduit le 1er mai des le lendemain, sa finira comme le 29/01 et le 19/03
Bon, c'est pas facile à l'organiser au niveau national sans l'aide des syndicats, mais c'est ce qu'il faut pour pouvoir gagné


" faisons une grève d'un jour, mais pas plus, on risque de gagner" ^^
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 2944
Age : 96
Ville : Montpellier
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Mar 31 Mar - 16:17

Tu nous appelles quand elle est en place Wink
Revenir en haut Aller en bas
mathias.blondeau
De passage
De passage
avatar

Masculin Nombre de messages : 30
Age : 22
Ville : Besançon
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Mar 31 Mar - 16:41

Guillaume a écrit:
Tu nous appelles quand elle est en place Wink

daccord on t'apelle ... -_-
Non mais plus serieusement, la daccord, si tu etait le seul a le dire ...
sauf que si on le dit tous , le mouvement se créera pas de lui meme ...
pourquoi ne viendrait tu pas le créé avec nous ?
enfin moi ske j'en dis
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   Mer 1 Avr - 11:33

On va pas faire le concours de celui qui pisse le plus loin. Mais si vous commencez à faire des reproches aux plus actifs d'entre nous, je ne sais pas ce que vous pourrez dire à la gigantesque masse inactive, qui soit dit en passant compte sur les syndicats pour leur donner la marche à suivre.

On ne peut pas balayer d'un revers de manche les problèmes actuel de mobilisation, en rétorquant que nous avons qu'à faire ce que les autres ne font pas, et en l'occurrence il n'y a pas forcément de solution à la frilosité des syndicats. On pourrait même se demander si faire exploser une intersyndicale comptant la CFDT, la CGC, la CFTC et l'UNSA ne serait pas une solution (bien que ça aille contre la volonté d'unité).

Comprendre ce qui se passe dans les détails serait déjà un bon point, analyser les mouvements qui ont lieu tous les jours partout en France aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
29 janvier -> 19 mars -> 1 mai... Mais que font les syndicats ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» janvier février mars défi 2
» Un journaliste saoudien condamné à mort pour un tweet : mais que font les musulmans modérés ?
» allergologue ou pédiatre ?
» Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
» dicton du jour / dicton humour de janvier / fevrier / mars 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES GÉNÉRALES-
Sauter vers: