COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Situation tendue à Strasbourg..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif


Masculin Nombre de messages : 3257
Age : 25
Ville : Grenoble et Bons en Chablais (74)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Situation tendue à Strasbourg..   Jeu 26 Mar - 20:35

La police devrait bientôt faire évacuer la fac de Strasbourg (Patio)
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article83072

jeudi 26 mars 2009 (17h30)
3 commentaires
13h La police devrait bientôt faire évacuer la fac de Strasbourg (Patio). Université de Strasbourg La droite antiblocage amème la violence sur le campus

Communiqué de presse (26/03/2009 - suite au saccage du BVE) reçu à 11h

Dans la nuit du 25 au 26 mars 2009, les locaux du Bureau de la Vie Etudiante ont été saccagé, du matériel informatique a été volé et une verrière brisée.

Devant les micros de France Bleue, ce matin à 7h45, M. BERETZ a ouvertement accusé les étudiants en lutte d’avoir perpétrer ces dégradations, sans tenir compte de l’enquête policière en cours, ni de la présomption d’innocence de rigueur dans une situation aussi confuse.

De l’intérieur nous savons que du bruit a été entendu à 3h30, du côté de la passerelle ou du bâtiment 5. Alerté, un étudiant en charge du service d’ordre tente de se rendre sur place et constate que tout est verrouillé, qu’il est donc impossible de pénétrer dans le bâtiment 5. Dans les minutes qui suivent, il y retourne avec les employés de la sécurité : même constat, impossible d’accéder au bâtiment 5 sans clefs. A 4h30, alors que deux rondes distinctes et simultanées sont effectuées, l’une par la sécurité, l’autre par le service d’ordre étudiant, les personnels BIATOSS avertissent la sécurité de l’effraction. Aussitôt, les étudiants et la sécurité se rendent sur place, ensemble, débloquant les portes (à l’aide des passes de la sécurité), pour constater le délit, portes qui étaient fermées encore une heure auparavant.

Il est impossible que les cambrioleurs ait pu accéder au bâtiment 5 depuis le lieu d’occupation (bâtiment 1 et 3) sans clefs. De fait, seulement deux hypothèses plausibles peuvent être posées : 1) des gens de l’intérieur avec la clefs et qui aurait réussi à passer outre la vigilance des étudiants en surveillance 2) des gens de l’extérieur qui ont réussi a forcé la porte sans laissé de trace (ce qui suppose un certain professionnalisme).

Les conclusions que nous tirons :

Il ne peut s’agir, en aucun cas, d’étudiants grévistes : il était matériellement impossible d’accéder au BVE depuis le lieu d’occupation

Aux vues des etudiants/personnels de sécurité en train de patrouiller au moment des faits, une telle opération a dû mobiliser plus de cinq (5) personnes (pour le guets des deux patrouilles, celui des étudiants postés en surveillance, pour commettre le forfait et pour le véhicule d’évacuation). Il nous semble que la valeur du butin est en inadéquation avec les moyens qui aurait été mis en oeuvre. D’autant que le professionnalisme dont on fait preuve les voleurs exclurait les actes de vandalisme gratuit.

Dans cette perspective, l’objet du saccage ne serait pas le vol mais autre chose. Nos conclusions nous portent à penser qu’il s’agit d’une manipulation politique visant à dé-crédibiliser le mouvement et les étudiants grévistes : pour mémoire, pas plus tard que mardi, une centaine d’étudiants emmené par l’UNI et des militants d’extrême droite se sont violemment attaqués au piquet de grève de la fac de droit, certains munis de barres de fer et de bombes lacrymogène, avec la volonté explicite d’en découdre. La violence des méthodes employés par certains étudiants “antibloqueurs” contribue à rendre crédible cette hypothèse de manipulation politique.

Nous condamnons fermement ces actes dont nous sommes les premiers scandalisés et nous tenons à exprimer notre désarroi face à la présidence de l’UdS qui au lieu d’essayer de tirer l’affaire au clair (et de laisser l’enquête apporter ses conclusions) instrumentalise l’incident afin de faire évacuer les grévistes de leur lieu d’occupation, par les forces de l’ordre au besoin.

Fort de notre comportement irréprochable, à tous les égards, nous refusons de succomber à la désinformation, aux tentatives de destabilisation politique ainsi qu’à l’escalade de la paranoïa.

L’occupation des étudiants et des personnels de l’Université se poursuit donc jusqu’à l’évacuation policière, évacuation à laquelle nous répondrons par une résistance passive, fidèle à nos principes d’actions non-violentes.




De : Les loups sont entrés dans la ville...
jeudi 26 mars 2009
Revenir en haut Aller en bas
http://actualutte.info
flo-cannois
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 601
Age : 25
Ville : Cannes
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Situation tendue à Strasbourg..   Ven 27 Mar - 7:52

Est-ce qu'on pourrait arrêter de poster les infos en retard sans vérifier l'évolution de la situation ? Merci !
Revenir en haut Aller en bas
joss56
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 26
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Situation tendue à Strasbourg..   Ven 27 Mar - 18:01

Citation :
Est-ce qu'on pourrait arrêter de poster les infos en retard
En retard? c'était hier quand même !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
flo-cannois
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 601
Age : 25
Ville : Cannes
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Situation tendue à Strasbourg..   Sam 28 Mar - 16:14

Oui mais l'évolution de la situation rendait l'info caduque.
Revenir en haut Aller en bas
Swann[UdS]
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 106
Age : 29
Ville : Université de Strabourg
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Situation tendue à Strasbourg..   Dim 29 Mar - 6:19

lol... petit point info. J'y étais donc jsais de quoi je parle Smile

Dans la nuit de mercredi a jeudi a effectivement eu lieu un cambriolage, apparemment par des gens exterieurs a l'université. ( nous soupconnons des mecs d'extremes droites dont l'intention serait de casser le mouvement, et qui ont deja tenté de forcer les blocus avec des battes de base-ball et des barres a mines mardi ).

Suite a cela, le président de l'université, Alain Beretz a pris la décision de fermer administrativement les locaux en évacuants les étudiants grèvistes qui l'occupaient, alors qu'a la base un accord stipulait que nous pouvions rester jusqu'a vendredi soir.

Les etudiants ont donc refusé de sortir du batiment et se sont préparés a une résistance passive face a une évacuation policière.
Alors qu'a l'interieur 50 occupants s'organisaient pour une sortie pacifique et politique ( banderoles, slogans etc ) qui aurait eu lieu aprés la sommation des flics, a l'exterieur une formidable solidarité s'est mise en place.

A savoir que pour parait a l'intervention des flics, il y a eu de 7h du matin a 20h le soir, en permanence au moins 200 personnes devant les portes du batiment pour soutenir les occupants et former une chaine humaine en cas d'attaque policiere.
Tous les syndicats ont appellé a un rassemblement de soutient a 14h devant la fac, au total plus de 500 personnes s'y sont retrouvé.

A 16h, le président Beretz devait rendre compte de ce qu'il ferait pour déloger ou non les occupants. 16h10 toujours pas de président.
Nous sommes alors aller envahir les locaux de la présidence qu'une soixantaine de camarades occupaient deja depuis midi.
Le président a accepter de laisser les occupants dans le Patio jusqu'a vendredi 18h.

De retour au patio, le président s'est entretenu avec les occupants qui ont pris la proposition suivante comme une menace d'ultimatum et l'ont rejetté; "Soit vous acceptez de sortir vendredi a 18h, soit j'envoie les flics tout de suite".

Suite a ce refus, ce sont finalement plus de 300 personnes qui se réuniront vers 19h en "comité de lutte" au patio et plus de 200 d'entres elle qui dormiront sur place pour attendre l'intervention policière et là encore préparer une résistance passive et politique.
Pas un flic n'est venu durant la nuit.

Finalement les CRS sont intervenus dans la nuit de vendredi a samedi a 5h15 du matin pour déloger les occupants ( environ 30 étudiants et enseignants ) bientot rejoint par plusieurs dizaines de camarades étudiants, enseignants et syndiqués.
A noter l'important dispositif policier utilisé; prés de 40 cars de CRS et 2 bus blindés.

Au final, aucune arrestation a déplorer ni aucune violence.
Université de Strasbourg totalement fermée administrativement jusqu'au 6 avril, aprés l'OTAN.

La prochaine AG se tiendra le Lundi 6 avril 2009 a 13h00 en Amphi 1 au Patio réapproprié.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Situation tendue à Strasbourg..   Aujourd'hui à 10:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Situation tendue à Strasbourg..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Strasbourg ravagée : quand l'extrême gauche est à l'oeuvre
» on m'a déconseillé la boutique mac boulevard de strasbourg à paris
» la situation économique de la vallée de l'Andelle
» Le Havre - Enigme au boulevard de Strasbourg
» Énorme scandale à Strasbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES ÉTUDIANTES-
Sauter vers:  
);(function(d, s, id){var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];if (d.getElementById(id)) {return;}js = d.createElement(s); js.id = id;js.src = "//connect.facebook.net/en_US/sdk.js";fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));