COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Dans tous les coins, Descoings !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Dans tous les coins, Descoings !   Mer 18 Mar - 20:06

On en aurait presque oublié que la réforme du lycée était en cours de réécriture (enfin presque). Prenons des nouvelles de Descoings !

Citation :
Richard Descoings en faux VRP de la réforme du lycée

Depuis maintenant plus de six semaines, tous les regards sont braqués sur la réforme de l’université et sur son entêtée inspiratrice Valérie Pécresse. Mais c’est oublier un peu vite qu’une autre réforme controversée est en cours dans l’Education nationale: celle du lycée.

Décembre dernier : la jeunesse grecque s’embrase, Nicolas Sarkozy craint une contagion dans les lycées français et enjoint Xavier Darcos de calmer rapidement le jeu. Et calmer le jeu, en langage sarkozien, consiste à nommer un intermédiaire : un médiateur-fossoyeur. Sauf que dans le cas de la réforme du lycée, le médiateur n’est pas du genre à prendre sa pelle et son seau pour dissimuler le projet contesté. Richard Descoings a d’ailleurs une beaucoup trop haute idée de lui-même pour s’adonner à une telle basse besogne.

Le très médiatique directeur de l’Institut d’études politiques de Paris s’est vu remettre une « amicale » lettre de mission de la part de Xavier Darcos à la mi-janvier (à télécharger ci dessous). Son contenu est suffisamment vague pour que cet adepte à tous crins de la discrimination positive ne se sente pas trop à l’étroit dans ses nouvelles fonctions : « Votre mission sera d’élargir la réflexion sur la réforme du lycée à de nouveaux partenaires (…). Il vous appartiendra aussi d’explorer librement et sans préalable toutes les pistes qui pourraient permettre à notre lycée général et technologique de devenir plus juste, plus attractif et plus performant. Nous nous appuierons en particulier sur une consultation des lycéens, qui sera engagée sans tarder dans le cadre des établissements et des académies. »

Plus qu’une lettre de mission, c’est une feuille de route au sens propre du terme que le ministre de l’Education lui a remis : le Richard Descoings Comedy Club est donc désormais en tournée à travers toute la France à la rencontre des lycéens. Comedy ? Comment pourrait-il en être autrement. Peu de jours après sa nomination, le patron de l’IEP Paris participait à un chat sur le site du Monde. Il disait alors vouloir tout « [redémarrer] à zéro », mais expliquait, dans le même temps, « que si Xavier Darcos a jugé (…) nécessaire de retirer son projet, c'est moins à cause du contenu de celui-ci que parce qu'une partie des lycéens avait eu le sentiment de n'être pas associée à son élaboration. » Même refrain du côté du ministre lui-même, visiblement bien incapable de faire son autocritique. Tout juste, en février, admettait-il que « peut-être nous avons tort de vouloir à tout prix faire partir du haut des systèmes et des réformes alors qu'il faudrait accompagner ce qui se passe dans les établissements… »

« Ritchie D » n’auraient pas d’idées personnelles ?

Richard Descoings serait donc là pour donner le sentiment à cette jeune France d’en bas que la vieille France d’en haut est capable de l’écouter. Ni plus ni moins ? Difficile pourtant d’imaginer cet homme — que ses étudiants auraient selon la légende baptisé « Ritchie D » (« riches idées ») — se contenter d’écouter. Mais lui se défend de vouloir imposer sa propre vision : « Si je fais ça, je n’aurais pas rempli ma mission. » Il trouve d’ailleurs beaucoup d’intérêt à ses rencontres avec les jeunes « usagers » des lycées : il considère qu’ils « font preuve d’une certaine maturité ». Pour illustrer son propos, il explique que ces derniers « ne parlent jamais du contenu des programmes » mais se montrent en revanche (merci pour eux !) « extrêmement précis, concrets » quand il s’agit d’évoquer « l’organisation de leurs journées »… Et quand on lui demande si certaines des méthodes qu’il a appliquées au sein de son établissement sont envisageables dans les lycées, Richard Descoings hésite, tourne autour du pot et finit par évoquer vaguement « le travail en groupe ».

Il se montre à vrai dire très flou sur tout. Tellement flou qu’on pourrait croire que rien de concret ne ressort pour l’instant de la vingtaine de déplacements qu’il a effectués en province (que l’on peut suivre sur sa page Facebook). Si ce n’est, peut-être, l’abandon de la semestrialisation : « L’enseignement semestrialisé, personne dans les lycées, aucun des 800 proviseurs que j’ai pu rencontrer, ne le met en avant. » En revanche, lorsqu’on lui demande si certaines mesures d’ordre budgétaire, qui n’apparaîtraient pas sur sa feuille de mission, lui auraient été soufflées, il sait exactement ce qu’il doit répondre : tout se fera « à taux d’encadrement constant, sans baisse de crédits, c’est un engagement pris publiquement par le Président. »

Mais si l’ancien collaborateur de Michel Charasse et de Jack Lang se montre si vague sur le fond de la future réforme, c’est qu’il sait pertinemment que changer le lycée est un exercice délicat. Une épreuve dont seul un équilibriste peut sortir indemne. Et Richard Descoings sait parfaitement jouer ce rôle-là : «J’ai beaucoup de respect pour les professions de VRP et de fossoyeur mais je suis ni là pour vendre une réforme qui a été rejetée ni pour l'enterrer. », assène-t-il en fin d’entretien. Une phrase toute faite que cet équilibriste en chef se plaît à répéter lors de ses interviews. Mais une phrase dont on saura si elle est vraie, seulement au mois de mai, quand Richard Descoings rendra ses préconisations à Xavier Darcos...

>> http://www.marianne2.fr/Richard-Descoings-en-faux-VRP-de-la-reforme-du-lycee_a177213.html
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Dans tous les coins, Descoings !   Ven 20 Mar - 14:08

Et Science Po Paris fut occupé ! http://www.rue89.com/2009/03/18/sciences-po-occupe-caricature-de-la-fabrique-des-elites
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
 
Dans tous les coins, Descoings !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo "Le Livre dans tous ses états" à Bourges
» Shonen, Seinen etc... Bref le manga dans tous ses états !!
» La d&co dans tous ses états...
» Taxe douaniere des USA
» Des consignes de votes dans tous les sens : ça fait désordre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES LYCÉENNES :: RÉPERTOIRE DE DOCUMENTS-
Sauter vers: