COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Montpellier : confettis et lacrymos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
poil de yak
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Ville : apt (vaucluse)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Montpellier : confettis et lacrymos.   Ven 27 Fév - 12:23

Comme chaque année, a Montpellier avait lieu le
carnaval : dans les rues défilaient plusieurs centaines (voire méme un
milliers ou deux d'aprés certains) d'individus barriolés, au sons des
percussions, des casseroles et des chants...

nous rejoignons le
cortége place de la comédie, on commence a admirer les costumes,
maquillages, on cherche les musiciens pour se joindre a eux, un cercle
de forme autour d'un jongleur.

un petit ( ou grand, dans ce
genre d'occasion le temps qui passe est bien la derniére chose dont on
se soucie) moment plus tard le défilé remonte la rue de la loge, on
cri, on chante, certains parms les plus mililtant ornent la vitrine
d'un magasin de chaussure d'un grafitti revendicatif avec un feutre :
"vive la chaussure libre"

dans
les ruelles le carnaval évolue en 3 dimensions avec des apprentis
spiderman qui évoluent sur les grilles, s'accrochent aux rebords des
fenétre closent pour profiter d'une meilleure vue sur le défilé
surement.

vers les 00h30 tout le monde s'arréte devant l'église
saint Anne, les percussioniste se place en haut d'un volée de marches,
face a l"église et s'assurent que personne ne s'ennui, au milieu de la
place un feu, un ronde se fait autour, on danse, on chante, on saute
par dessus.
avec l'agitation, personne ou presque, ne remarque une
bande d'individus tristements déguisé qui s'installe en haut de la
place et derriére l'église.
petit a petit ils se rapprochent, virent
les musiciens de leur scéne d'un soir, bon, c'est moins gais mais on
s'amuse quand méme.

je rejoint un ami qui discute avec les nouveaux arrivants :
"dans 30 minutes ils nous gazent".
On essaie de savoir pourquoi, le bruit apparement (pourtant les années précédentes
le carnaval n'était dissout que vers les 4-5h du matin, si dissolutions il y avait).
On essaie de savoir quoi faire, partir.
Pour
aller ou : nulle part, en ville ya des gens qui dorment et le Peyrou ou
tout le bruit du monde ne generait personne est gardé par les keufs
(pour nous empécher de venir déranger personne ? ).
bon ben alors on
attend, on était pas venus là pour ça mais on sort les écharpes, on
retrouve les pots et on s'organise : rester, partir ?

beaucoup restent, plus de musique alors on chante, pas question de les laisser pourrir notre féte si facilement.
Puis
vers 1H du matin on entend les premiers cris , des insultes devant la
porte de l'église, en s'approchant on découvre une ligne de flics
faisant tournoyer leurs matraques, les premiers a prendre des coups
sont ceux qui demandent aux policiers sur les bord (ceux qui n'ont pas
encore commencé leur sale boulot) ce qu'il se passe, ceux qui essaient
de rejoindre leurs copains qui ont eu la chance d'étre a un ou deux
mètres derrières la ligne de keufs.

on essaie de rester, de pas
reculer trop vite du moins mais les flics se font de plus en plus
nombreux, ceux derriére l'église entrent en actions, on prend des
bouffé de lacrimo, des coups de pieds, de matraques...
beaucoup
d'insultes, quelques bouteilles volent vers les flics et finalement
c'est la débandade, tout le monde par, les kondés sur les talons.
Les
moins rapides, les moins chanceux se font attrapés par le col, par la
capuche, par les cheveux, un fois a terre distributions de gnons,
tabassé et menotté sur place.

en quelques minutes la place est
vidés, dans les ruelles il n'y a plus que les keufs et leurs butin, on
essaie encore de rester pour aider les derniers carnavaliers gazé ou
pas en état a se barrer, on rassure sans trop y croire ceux dont les
potes ont été embarqués et on décide de se casser finalement...

on croyait que c'était finit.

en essayant de rentrer avec un ami la BAC nous tombe dessus, pendant la fouille on entend a sa radio les consigne :
"on cherche un mec avec un haut de survet' bleu"
mon pote a un haut de survét' bleu, heureusement pour nous ils se rendent compte que ce n'est pas lui qu'ils cherchent.
comme
il avait pris un coup de matraque dans le bras, il aurat le droit a une
deuxiéme palpations et a se faire retordre l'épaule un coup...pour la
route.

surement pour ça que les coups étaient distribué aussi
généreusement, c'est la chasse aux éclopés ce soir : les mains et
genoux écorchés, les boiteux ou ceux qui se soutiennent un bras sont
pris pour cibles.
quand les flics nous lachent on voit dans une
ruelle une voiture en flamme et des kondés qui replient leurs matraques
téléscopiques sur le sol.
pour certains la nuit va encore étre longue....

une
fois rentré on se dit qu'on été pas venut la pour ça, on a du mal a
comprendre se qui s'est passé et que finalement il n'y a rien a
comprendre.
c'est une meute de chiens enragés qu'on a laché sur des carnavaliers faisant la féte, qui s'attendaient a tout, sauf ça.
il n'y a eu ni sommations, ni discutions, ni solutions alternatives...
on
a eu l'exemple de la violence et de la brutalité qui peuvent étre
déployer pour faire régner l'ordre public souverains et on sait
désormais que si on veut faire la féte c'est chacun chez soit et en
silence.

l'année prochaine on se déguiserat en robocop nous aussi...
Revenir en haut Aller en bas
http://fupetwoog.skyrock.com/
poil de yak
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Ville : apt (vaucluse)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   Ven 27 Fév - 12:39

http://forums.resistance.tk/showthread.php?t=5983

En plus du matraquage et lacrymogeage habituel, nous avons eu droit à
des arrestations arbitraires et fallacieuses. Comme toujours, ils ont
interpellé au hasard (des signes distinctifs comme les dreads etc) et
non pas avec preuve à l’appui de jet de cannette : ils ont même
matraqué un de leur collègues en civil...
Aux informations évidemment,
nous étions une centaine à agresser ces goldoracks...
Revenir en haut Aller en bas
http://fupetwoog.skyrock.com/
Mat-HM06
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 23
Age : 25
Ville : Vence
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   Sam 28 Fév - 13:19

Il faut s'élever contre ça, c'est totalement inadmissible!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   Sam 28 Fév - 13:50

C'est le genre d'infos qu'il faut faire passer aux "vrais" médiats, c-a-d les médiats que la majorité lisent, si c'est seulement les flics qui leur disent ce qu'il se passe, forcement ils relayent ça.
Faut aussi qu'ils aient d'autres sources pour pouvoir dire autre chose non ?
Revenir en haut Aller en bas
poil de
Invité



MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   Sam 28 Fév - 19:05

Dans Montpellier plus le lendemain ils disaient que le carnaval c'était "bien passé".
ça montre de quel coté est cette presse.....

les flics avaient le sourire en rentrant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 2944
Age : 97
Ville : Montpellier
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   Sam 28 Fév - 19:45

T'es de Montpellier poil de yak?

Sinon je confirme que les médias ont relaté le carnaval d'une façon... A noter qu'il y a aussi eu des "barricades" qui ont été dressées, ça aura fait 6 mots dans le journal gratuit Laughing

Enfin bon, depuis qq temps, y a beaucoup trop de répression en ville (voir aussi ici), ça commence à devenir lourd Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   Sam 28 Fév - 20:09

Si on ne baisse pas les bras face à cette répression, dont le but est de dissuader de participer à des mouvements de protestation beaucoup plus radicaux cette fois, alors le rapport de force pourra changer. Pour l'instant, les flics s'entrainent et on le constate dans beaucoup de villes. Le 29 janvier, quand les manifestations (et les journalistes) se dispersaient , des dizaines de cars et fourgons de flics ont pris possession du centre-ville.

On n'a parlé que du cas de St Naz car il y a eu de la casse et de Paris avec l'affaire du cortège vers l'Elysée, mais partout le dispositif était impressionnant, il le sera d'autant plus ce printemps.

Et puisqu'on parle de carnaval, je diffuse mon message pour la présence de chars et de grosses têtes le 19 mars dans les manifs (à thèmes politiques bien sûr). Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
poil de yak
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Ville : apt (vaucluse)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   Mar 3 Mar - 15:35

Guillaume a écrit:
T'es de Montpellier poil de yak?

nan j'étais juste venut rendre visite a des copains mais comme le hasard fait bien les choses en descendant du tram' on a appris que c'était le carnaval.
Citation :

Si on ne baisse pas les bras face à cette
répression, dont le but est de dissuader de participer à des mouvements
de protestation beaucoup plus radicaux cette fois,
ben le truc la c'est que c'était méme pas un évenement politique...
c'est un féte populaire organisé par personne et qui date d'une dizaine d'année (enfin, c'est ce qu'on m'a expliqué), en plus le maire de montpeul' se vante d'avoir une ville de djeunz' ou on peut faire la féte quand on veut...

sauf qu'apparement le "quand on veut" se résume a : dans les bars, boite de nuit, etc...
bref, les fétes gratuites et sans organisation n'ont pas l'air de plaire autant a la mairie clown
Revenir en haut Aller en bas
http://fupetwoog.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Montpellier : confettis et lacrymos.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Montpellier : confettis et lacrymos.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ateliers d'Eveil Bilingues Montessori à Montpellier
» nee le 19 mai 92 a la mater de montpellier
» Dans la communauté gitane à Montpellier, une vieille dame déflore les jeunes vierges avant le mariage
» MONTPELLIER - LEEM - Laboratoire d'Economie Expérimentale
» Métiers du livre, Montpellier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: ACTIONS & PROJETS :: COM. RÉPRESSIONS-
Sauter vers: