COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 L'Outre-mer prend feu! et sarko s'en fou...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joss56
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 26
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: L'Outre-mer prend feu! et sarko s'en fou...   Lun 9 Fév - 23:08

MARTINIQUE





Citation :

La mobilisation générale s’intensifie en Martinique (video)
lundi 9 février 2009 (08h49)



Des opérations de fermetures forcées des grandes surfaces se sont poursuivies en Martinique, au troisième jour d’un mouvement social contre la vie chère.
Alors qu’un pré-accord sur les salaires a été trouvé en Guadeloupe, les opérations de fermetures forcées des grandes surfaces se sont poursuivies et étendues dimanche 8 février à La Martinique. L’île connait son troisième jour d’un mouvement social contre la vie chère similaire à celui qui affecte la Guadeloupe depuis trois semaines.

Des caravanes ont quitté la Maison des Syndicats pour se rendre sur les différentes grandes surfaces à Fort-de-France et dans les communes environnantes, criant "Solidarité, solidarité" en entrant dans les magasins. Au total une dizaine de magasins ont été obligé de baisser leurs rideaux dimanche.

Reprise des négociations
Les grévistes ont positionné des véhicules pour empêcher l’accès aux parkings de ces magasins. Ils ont étendu leur champ d’action jusqu’au Robert, sur la côte atlantique, où quelques incidents se sont produits entre manifestants et clients ou responsables des grandes surfaces.

Des observateurs prévoyaient une montée en puissance du mouvement, mené par le "collectif du 5 février", avec des camionneurs qui prenaient position au carrefour stratégique de Carrère, entre l’aéroport et Fort-de-France pour descendre vers la capitale de l’île. Dès lundi matin, des camionneurs devraient stationner aux entrées de la ville, alors que les négociations devaient reprendre à 15h00 locales (20H00 à Paris) à la préfecture entre les autorités, le patronat et le "collectif du 5 février".
Yves Jégo suit la situation

L’approvisionnement des stations services est également perturbé, soit par des pompistes en grève, soit par des conducteurs grévistes de camions d’approvisionnement. Les Services d’Yves Jégo, qui est parvenu à un pré-accord en Guadeloupe, ont indiqué que le secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer "suivait également, chaque jour, l’évolution de la situation en Martinique" et prendrait à Paris "tous les contacts nécessaires pour apporter rapidement aux Martiniquais des réponses, à l’image de ce qui a été fait en Guadeloupe".


Dernière édition par joss56 le Lun 9 Fév - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
joss56
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 26
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: L'Outre-mer prend feu! et sarko s'en fou...   Lun 9 Fév - 23:15

Guadeloupe

Citation :

Citation :

Coup de théâtre en gwada....
Finalement l’accord sur les 200e était une fausse info donnée par les médias...le MEDEF ne veut pas céder...et le collectif non plus !!
Le sécrétaire d’Etat a donc décidé de repartir en métropole....Ce sera plus facile pour lui sans doute... !!!!
Espérons maintenant que Mr Sarko se décide à venir... En attendant, les militaires armés sont dans les rues...

Car contrairement à ce que vous entendez sur les chaînes nationales, la grève continue !! D’ailleurs pour info, le collectif a déjà obtenu des réponses :
le prix du litre d’essence passe de 1,16 à 1,07 et celui du gazole de 0,99 à 0,88
une augmentation de 200e net sur les salaires, dans le secteur privé, jusqu’à 1,6% du SMIC
une diminution de 10% des prix sur environ 100 produits de premières nécessités, Et bien d’autres négociations encore à venir cette semaine...

REPRISE DE LA GREVE
Citation :


COLLECTIF LIYANNAJ KONT PWOFITASYON
COMMUNIQUE DE PRESSE
Le Collectif LIYANNAJ KONT PWOFITASYON apporte un démenti formel aux allégations de Mme ALLIOT-MARIE, Ministre chargée de l’Intérieur, selon lesquelles un accord serait intervenu pour la plupart des points contenus dans la plate-forme de revendications du LKP.

Le Collectif LIYANNAJ KONT PWOFITASYON réaffirme, QU’AU CONTRAIRE, il n’y a aucun point d’accord notamment en ce qui concerne le relèvement de 200 € des bas salaires, des retraites et des minima sociaux, la baisse du prix de l’essence et des produits de première nécessité.

Le Collectif LIYANNAJ KONT PWOFITASYON appelle les Travailleurs et le Peuple de Guadeloupe à poursuivre plus que jamais la grève générale déclenchée le Mardi 20 Janvier 2009.

LA GREVE CONTINUE.
Pour le Collectif Liyannaj Kont Pwofitasyon
Elie DOMOTA
Lapwent, 06 Févriyé 2009.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
joss56
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1693
Age : 26
Ville : Pontivy
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: L'Outre-mer prend feu! et sarko s'en fou...   Lun 9 Fév - 23:27

Les DOM TOM piquent leur crise

Par Marie-Lys LUBRANO
leJDD.fr Taux de chômage record, coût de la vie qui crève le plafond, salaires de misère... Les départements et territoires d'outre-mer vivent une période difficile, et pas seulement du fait de la crise. Après la Guyane et la Guadeloupe, c'est au tour de la Martinique de s'embraser. Que se passe-t-il donc dans ces territoires très éloignés de Paris, chez ces Français du bout du monde?


Les DOM TOM, au bord de l'embrasement, se sentent délaissés par la métropole. (Maxppp)

Sur le même sujet




  • Sarkozy oublie l'Outre-mer

  • La Martinique prête à s'embraser

  • Guadeloupe: Ras le bol et grève

  • L'essence paralyse la Guyane









    window.google_render_ad();


Un vent de révolte souffle sur les DOM TOM. Perdus au milieu des océans, ces "petits bouts de République", qui se sentent souvent les laissés pour compte des politiques économiques françaises, ne sont pas épargnés par la crise qui frappe le pays. Mais là-bas, la crise ne fait qu'aggraver des conditions de vie déjà très difficiles. Beaucoup plus difficiles qu'on ne l'imagine en regardant les paysages des cartes postales. Pour les uns, il y a d'alléchants dispositifs d'exonération fiscale. Pour les autres, il y a la misère, la débrouille et la solidarité.

Si les chiffres du chômage en France font bondir les syndicats, ceux de l'outre-mer laissent sans voix. La Guyane compte plus de 20% de chômeurs. En Martinique, ce taux est de 21,2%, en Guadeloupe il atteint 22,7%, et à la Réunion il grimpe à 24%. Pour les jeunes, c'est pire. Près de 40% de chômeurs chez les moins de 30 ans en Guadeloupe, les chiffres étant à peu près identiques pour la Guyane et la Martinique. Et si à la Réunion le taux de chômage des moins de 25 ans, qui s'établit à 49%, est en baisse, c'est parce que, selon l'Insee, les jeunes ont tout simplement quitté l'île face à cette situation catastrophique et ne sont donc plus comptabilisés comme chômeurs.

Quant aux Pays d'outre-mer (POM), la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française, on trouve peu de chiffres officiels. La raison en est simple: le chômage n'est pas indemnisé. Pas d'Assedic, ni même de RMI. Rien. Bénéficier des dispositifs de protection sociale est d'ailleurs l'une des raisons qui poussent Mayotte (Collectivité d'Outre-mer-COM, ndr) à demander à la France son classement en tant que département, malgré l'éloignement géographique.

Un coût de la vie exorbitant

Ceux qui n'y ont jamais vécu s'imaginent souvent que, dans ces îles baignées de soleil, on peut vivre d'amour et d'eau fraîche. Grave erreur: dans ces territoires, le coût de la vie est exorbitant. En Polynésie française, le prix des logements est comparable, voire supérieur, aux loyers parisiens: 1000 euros pour un studio à l'entrée de Papeete, près de 1200 euros pour un trois-pièces à 10 km de la capitale, etc. Au point qu'on trouvait encore, il y a à peine deux ans, des familles dont les parents gagnent 2500 euros par mois incapables de se loger correctement; obligés de vivre dans le bidonville situé près de l'aéroport de l'île, dans des maisons en tôle, sans électricité ni eau courante. Les enfants, eux, jouaient sur les pistes d'atterrissage, entre deux Airbus.

Tout ce qui est nécessaire à la vie courante est plus cher. L'essence, par exemple; en Guyane, le prix du litre de sans-plomb était à 1,77 euro fin 2008. Au même moment en France, il était à 1,55 euro. Résultat: deux semaines de paralysie totale et de blocage du réseau routier... Pareil pour les produits alimentaires, souvent importés. Leur prix atteint des sommets à cause du coût du transport -par avion pour les produits frais. Et les commerçants en profitent souvent pour appliquer des marges substantielles, voire exorbitantes. Sur les rayonnages des hypermarchés, dans les territoires du Pacifique, on trouve ainsi des yaourts à plus de 15 euros le pack.

Au coût du fret s'ajoutent les taxes douanières, comme "l'octroi de mer" en Guyane, Guadeloupe, Martinique et Réunion. Un impôt qui fait hurler les commerçants, parce qu'il s'applique non pas sur les produits vendus mais sur les stocks de produits importés. Depuis quelques années, et conformément à la législation européenne, cette taxe s'applique aussi sur les produits locaux, grevant un peu plus le portefeuille des habitants.

Sous le paradis fiscal, l'enfer social

Si certains tirent leur épingle du jeu et s'en sortent même très bien financièrement, c'est qu'il existe un véritable traitement à deux vitesses pour les salariés. Il y a ceux qui viennent de France -les "métros" (pour métropole, ndlr)-, et il y a les autres. Les fonctionnaires mutés outre-mer voient ainsi leur salaire augmenter de 35% dès qu'ils atterrissent à la Réunion, de 40% quand ils s'installent en Guadeloupe, en Martinique ou en Guyane, et de plus de 100% dans les îles les plus éloignées de Polynésie française... La plupart du temps, les salaires des Français qui travaillent dans le privé sont alignés sur ceux des fonctionnaires.

De l'autre côté, il y a les travailleurs locaux qui occupent le plus souvent des emplois ingrats et très mal payés. D'autant plus mal payés que le montant du Smic, en Guadeloupe ou en Polynésie, est largement inférieur à celui de métropole. D'après les syndicats, on compterait même en Guadeloupe près de 100 000 personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Ailleurs, ce n'est guère plus brillant... Alors quand les Martiniquais ou les Guyanais crient leur ras-le bol, leur colère résonne jusqu'en métropole...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/inbox/?f=1#/profile.php?id=1385397828&am
Raphaël
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif


Masculin Nombre de messages : 3257
Age : 25
Ville : Grenoble et Bons en Chablais (74)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: L'Outre-mer prend feu! et sarko s'en fou...   Ven 13 Fév - 13:38

15€ le pak de yaourt O_O
Revenir en haut Aller en bas
http://actualutte.info
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Outre-mer prend feu! et sarko s'en fou...   Aujourd'hui à 4:55

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Outre-mer prend feu! et sarko s'en fou...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» famille Sarko:le père...
» Dragueurs stationnaires outre mer
» BA 105 "garage" de "Air Sarko One"
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» Sarko au Puy du ouf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: