COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Démocratie : 7 morts sur ordonnance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bla
De passage
De passage


Féminin Nombre de messages : 34
Age : 25
Ville : 93
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Démocratie : 7 morts sur ordonnance   Lun 26 Jan - 17:59

Les ordonnances sont un moyen donné par la Constitution au gouvernement pour permettre à ce dernier de légiférer à la place des représentants élus par le Peuple pour décider des lois. Ces ordonnances, une fois publiées,sont simplement ratifiées par le Parlement. Mais aujourd'hui, l'évolution de notre république est telle que le recours aux ordonnances a perdu de son intérêt puisque Sarkozy, l'omniprésident, peut décider de tout en se passant des chambres.
Les ordonnances du docteur Sarko ont aujourd'hui force de loi au-dessus de toutes les autres normes y compris législatives. On a vu par exemple comment la réforme de l'audiovisuel s'est appliquée par anticipation, coupant l'herbe sous les pieds du Sénat qui n'eut plus aucun rôle à jouer si ce n'est bouder un peu pour faire parler de lui. Dans cette affaire, il n'y aura eu non seulement aucun réel débat parlementaire mais pas davantage de consultation de la population pourtant directement concernée par la télé, cet objet familier introduit dans tous les foyers et qui repose beaucoup sur l'audimat. Le téléspectateur sera-t-il donc condamné à subir la double dictature de l'Audimat (et des publicitaires) et d'un texte imposé par un seul homme ?
Mais les morts sur ordonnance du Docteur Sarko ne s'arrêtent pas là. On peut citer 7 cadavres à titre d'exemples mais qui ne feront pas une liste exhaustive :

- la liberté d'expression : Désormais, l'Assemblée elle-même doit défendre son droit démocratique à débattre conformément à la Constitution ! La situation est grave pour qu'un nombre conséquent de députés très honorables soit contraint de faire du chahut pour défendre ce principe républicain inscrit dans notre loi fondamentale. Ce genre d'incident est sans doute appelé à se reproduire tant le pouvoir se montre borné dans son entreprise de destruction du droit d'expression. C'est ce que pense François Bayrou qui déclare : "Limiter le droit d'amendement des parlementaires alors qu'on est dans cette espèce d'incroyable abus qui fait que le Président de la République a tous les pouvoirs entre les mains, c'est quelque chose qui naturellement va encore plus dans le sens du déséquilibre entre l'exécutif et le législatif."
On en arrive aussi à assister à des manifestations qui n'ont d'autre but que de lutter pour le maintien du droit de manifester ! Nous en arrivons aux mêmes extrémités pour le droit de grève. Sur la liberté d'expression, il y aurait tant à dire (l'UMP muselée, la presse dépendante du Pouvoir et des puissances d'argent...) que nous laisserons le soin au lecteur d'ajouter ses commentaires.

- l'égalité : La crise étant là, l'égalité entre les riches est garantie par le Gouvernement avec son plan d'injection de sommes astronomiques et son plan de relance en faveur des gros industriels. Mais si la crise financière frappe tout le monde de plein fouet, la crise, au sens plus profond, frappe les plus modestes depuis bien plus longtemps que les banques. Et pourtant, le pouvoir d'achat ne sera pas rehaussé. Il n'y aura pas d'aide au pouvoir d'achat comme aux Etats-Unis où Obama va relancer la croissance par la consommation. Il est évident que les petits et les moyens seront frappés plus durement et plus durablement (sur plusieurs générations) que les très riches qui bénéficient de toutes les attentions du pouvoir. Sans parler de l'Elysée qui s'adjuge des augmentations substantielles de salaire et d'un gouvernement de plus en plus pléthorique qui bouffe littéralement le budget de l'Etat, ne montrant pas l'exemple de la sobriété et du sacrifice

- l'éducation : Nul doute que la suppression massive des postes dans l'Education nationale, et le mépris affiché pour la recherche et l'université, ne vont pas apporter un bonus à l'éducation et ne garantiront pas son avenir. Les lubies du chef de l'Etat en matière d'éducation (parrainage par chaque écolier d'un enfant juif mort en déportation, désir de supprimer la culture générale des concours et moqueries acerbes à l'égard de grandes oeuvres littéraires dont il voudrait exclure l'étude de l'enseignement parce que lui-même était un écolier au cerveau paresseux) font craindre une reprise en main de ce secteur après dégraissage du mammouth de ses "gauchistes" et après "liquidation de Mai 68", les deux fantasmes d'un président sectaire et parano.

- l'indépendance politique de la France : Après l'entrée dans le commandement intégré de l'OTAN et l'adhésion sans réserve à la politique du président Bush, la France n'aura pas le choix. Si Obama et l'OTAN lui demandent de lever des troupes contre l'Afghanistan (et pourquoi pas un jour contre l'Iran), elle devra s'exécuter. S'exécuter est le terme adéquat pour une mort sur ordonnance ; il s'agit plutôt d'un suicide assisté !

- la justice : Ici aussi, il y aurait beaucoup à dire. Mais nous nous en tiendrons à un message essentiel : l'indépendance de la justice est en ce moment menacée. Par la Garde des sceaux d'abord qui inquiète les professionnels de la justice par ses actions et ses déclarations, par la suppression de la fonction du juge d'instruction, par l'ingérence du chef de l'Etat (commission Tapie, exploitation des faits divers pour initier des réformes répressives). A quoi ça sert un juge d'instruction ? vidéo du MoDem) Corinne Le page dénonce la dérive autocratique de la Justice.

- la culture : Cette culture qui désormais doit être rentable et populaire a pris un drôle de tournant depuis que les vedettes du show business font partie des courtisans et des chantres de l'omniprésident. Enrico Macias, qui chante sur le web ses louanges au chef de l'Etat, Johnny Halliday et quelques autres venus en soutien lors de la campagne présidentielle en échange de promesses de cadeaux fiscaux et qui viennent apporter leur caution populaire (et des votes !). Et pour finir ce mariage avec la chanteuse Carla Bruni dont les oeuvres font l'objet d'une promotion intensive auprès des ministres et à la télévision. Ce choix affiché pour une certaine culture populaire - la variété (souvent "de droite") - ainsi que les propos du chef de l'Etat à plusieurs reprises sur sa conception personnelle de la culture et la pensée, donnent un message très clair sur le traitement actuel et à venir de la culture en France. Mais on n'oubliera pas non plus de rappeler la volonté du pouvoir de lier la culture à l'argent. Ainsi la suppression qui avait été envisagée des manifestations culturelles bénévoles, ainsi les lois sur le téléchargement illégal des oeuvres sur Internet, etc.

- le septième cadavre n'est autre que le Peuple lui-même, jamais consulté par référendum et toujours pseudo consulté par le biais de l'exploitation de faits divers. Ce peuple aujourd'hui plus divisé que jamais pour être rassemblé autour de son leader unique et omniscient, comment se retrouvera-t-il demain ?


Cet article a été rédigé par un reporter d'AgoraVox, le journal média citoyen qui vous donne la parole. Lire la suite l'article

http://fr.news.yahoo.com/13/20090126/tot-democratie-7-morts-sur-ordonnance-89f340e.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Démocratie : 7 morts sur ordonnance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus de 1.000 soldats étrangers morts en Afghanistan depuis 2001
» Démocratie, Humanisme et Capitalisme
» Droit de l'homme et démocratie
» Fédération écologie et démocratie
» EDE : Europe Démocratie Espéranto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: