COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 CSC - lettre du 22 novembre 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: CSC - lettre du 22 novembre 2008   Dim 21 Déc - 18:58

Bonjour,

Avant toute chose ,Monsieur Brice HORTEFEUX est poursuivi en justice ( pj : hortefeux ) concernant ses propos et les conséquences de la répression policières concernant ses allégations et les traitement infligé au collectif sos soutient au sans papiers concernant les incendies des centre de rétentions administratifs un appel est lancé pour généralisé cette initiative et lui apporté tout le soutient possible car condamné il n'aura plus sa place au ministere de la honte.

le 20 novembre c'etait l'éducation ( compte rendu de l assemblée générale du 20 novembre a la faculté de poitiers pj : compte rendu) aujourd hui la poste et pour une santé solidaire le 23 devais être le départ des cheminot retardé par encore une fois la trahison syndicale des etats majors de la cgt ( enfin c'est la cgt sur ce coup la, mais n'oublions pas que c'est chacun leur tour puisque il faut 4 signatures sur 5 des syndicats représentatifs pour accepter les réformes ou accords avec le gouvernement et qu'a chaque fois celui qui dit non change mais ça passe toujours ) mardi 25 les iut , la journée du 27 a été proposé pour une autre journée de l'education etc ect...

Nous déplorons la division syndicale, le peu de reaction des partis de l'opposition et cette succession de dates qui catégorisent sectarisent la lutte divisent les forces vives et par la retention de l'information ne permettent pas d'établir une constat réaliste, globale donc alarmant de la situation.

Nous constatons malgré leurs beaux discours tout ensemble depuis plus de un an ils n'ont montrée ni entamé aucune initiative pour faire converger les luttes, dépasser leur petites luttes egoistes et personnelles de reconnaissance alors qu au moins toutes la fonction publique possède un point de convergence : la réforme globale des politiques publiques qui est le lien directeurs des réformes du gouvernement traversant toutes les catégories et secteurs repondant aux besoins de la population.
Nous contatons aussi une sclérose de leur mode d'action ne voulant pas essayer d'organiser une contestation qui servira a toutes la population et notament à tout les secteur en lutte en omettant de prendre en compte la jurisprudence européenne permettant la grève de la gratuité

Nous sommes attristé de constater que les états major syndicaux , les partis de l'opposition, le gouvernement restent sourd aux initiatives de la population qui ne demande qu'a s'investir, nous sommes de plus en plus nombreux déçu par leur comportement essayant de créer des reseaux de résistances en dehors de ses structures ne répondant à aucune de nos attentes indigné par leur manque de volonté politique de s'unir et de lutter.
Quelques exemple en vrac : la lettre de masse aux etats major syndicaux , la nuit des ecoles , la nuit des resistances, la renaissance du conseil nationale de la résistance, et les tres nombreux groupe , forum, initiatives qui fleurissent sur le net pour essayer de combler leur manque comme la journée classe vide envisagée par les lycéens pour le 5 décembre

Nous accusons les forces de l'ordre d'entretenir la tension et participer a la provocation répression policière quotidienne pour pouvoir légitimé de l'usage de la force et amplifier la criminalisation des acteurs des mouvements sociaux et des militants dans l'indifférences générales ( oui pas beaucoup de réaction syndicales ou des parti de l'opposition , ni de nos collectivités locales concernant le soutient dans les procés des militants qu ils appellent à lutter, pas de volonté de faire un constat réaliste du prix payé par la population ) avec la collaboration des journalistes des grands médias assujetit au petit napoléon.

Nous dénonçons la fin de la liberté d'expression et d'opinion comme le clame le syndicat nationale des journalistes depuis plus d'un an en faisant courir une petition ou comme le prouve l'investigation des journeaux locauxa poitiers par la police et la mise en examen de journalistes désirant faire leur travail.

Nous regrettons le manque de communication et le sectarisme corporatiste des organisations syndicales, partis de l'oppositions, associations luttant pour nos libertés individuelles voulant s'assurer la reconnaissance et la propriété de la lutte au détriment d'une mobilisation générale et compartimentant les luttes pour défendre leur interet personnel secteur par secteur ne diffusant pas leur reunion sur site web ou par tract restant dans un cercle fermé d'initiés de personne autorisé à penser comme dirait coluche

Nous déplorons le peu de soutient des syndicats ainsi que des parti de l'opposition au syndicat de la magistrature qui ont alerté et lutter malheureusement isolé contre la loi de retention sureté, les peines planchées, le fichier ardoise , le fichier edvige, et qui aujourd hui encore dénonce "l'incohérence des politiques pénales"

Nous accusons les partis de l'opposition comme le ps et les syndicats comme la cgt d'utiliser leurs services d'ordres musclés pour contenir les manifestants ou les sans papiers ou entraver comme il le concède à l'ump la liberté de la presse

Nous dénonçons le fait que la cgt inculpe ses propres militants et ses unions locales faisant le jeu de la division et travaillant pour sarkozy ( pj : La CGT-E Dalkia poursuivie par Dalkia et par une partie de la CGT )

Nous déplorons de n'avoir pas de structures efficaces contre la violation des droits de l'homme de plus en plus constante et la dérive vers un état totalitaire sur-sécuritaire ou le policier a tout pouvoir et n'a de compte à rendre à personne.
La mesaventure de patrick mohr
On lâche les chiens policiers sur les élèves dans les classes
poitiers la gare 23 avril 2008
quelques exemple de répression et criminalisation des mouvement sociaux
Il serait temps de faire le bilan

la France, pays de violations massives et persistantes des droits de l’Homme ( voir le Rapport Hammarberg )

Pour finir nous dénonçons le fait que les états majors syndicaux ne représentent aucunement leur base et ne les consultent jamais avant de signer des accords qui font reculer tout nos acquis sociaux dans le seul souci de continuer à protéger leur existence et rendant le travail et l'engagement de leur militant de plus en plus difficile.

respectueusement
coordination de soutien citoyenne
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
 
CSC - lettre du 22 novembre 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le 12 février
» Newsletter Novembre 2008 - Protection des animaux
» 11 novembre 2008 / Vos photos
» Moto Yamaha YZF - R 125 de novembre 2008
» Augmentation de l'AMO le 6 Novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: