COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Lun 27 Oct - 18:09

Hortefeux, ministre du contrôle au faciès et de l'expulsion en charter, organise dans le cadre de la présidence français de l'UE, un sommet consacré à l'immigration dans la très charmante ville de Vichy. Quand les forces d'occupation de la terreur s'en prennent au peuple, la Résistance agit.



Toutes et tous à Vichy !

Publié jeudi 9 octobre 2008

Sommaire des différents articles déjà publié sur Rebellyon.

Les 3 et 4 novembre prochain, la présidence française de l’Union Européenne réunit, à l’iniatitive de Brice Hortefeux, l’ensemble des 27 ministres européens de l’Intérieur et de la Justice, à défaut qu’il y ait, ailleurs que dans notre beau pays, d’autres ministres "de l’Immigration, de l’Intégration et de l’Identité Nationale". Elle les réunit à Vichy.


Appel unitaire lyonnais à une mobilisation lors du sommet de Vichy

Mobilisation contre la conférence européenne sur l’intégration le 3 et 4 Novembre à Vichy

Ce monde fait mal : allons résister tous et toutes à Vichy !

Pourquoi nous devons être tous et toutes à Vichy le 3 novembre


et aussi Mobilisation lyonnaise contre le sommet de Vichy

et voilà Le programme du contre-sommet de Vichy



>> http://rebellyon.info/article5539.html[center]-----------------------------------------------------------
Citation :

A propos du sommet de l’Intégration prévu à Vichy les 3-4 novembre prochain


par le CVUH

« Honnêtement, on en a ras le bol de cette histoire du passé », par ces mots, Brice Hortefeux expliquait le 28 juin dernier lors d’un meeting sur l’Europe sa décision d’organiser un sommet de l’Intégration à Vichy les 3-4 novembre prochain. Il s’agirait d’en finir avec l’opprobre qui pèse sur la ville depuis un demi-siècle. Le débat déjà ancien sur l’amalgame entre le nom d’une ville et la désignation de l’Etat français dirigé par le Maréchal Pétain rebat alors son plein. Une proposition de loi avait d’ailleurs déjà été déposée par le député Gérard Charasse le 26 mars 2003 visant à « substituer, dans les communications publiques invoquant la période de l’État français, aux références à la ville de Vichy, l’appellation « dictature de Pétain » (1).

L’idée est donc claire : la ville souffrant de son involontaire fusion terminologique avec l’une des périodes les plus sombres de l’histoire de France, rebaptiser la période vichyste permettrait de s’alléger de ce lourd fardeau. C’est oublier un peu vite qu’on ne joue pas innocemment avec les mots qui qualifient le passé et que leur réécriture touche immanquablement à la réalité même de ce passé et de sa perception historique. Même si l’on ne peut que comprendre l’irritation ou le malaise des habitants de la ville de Vichy, il faut rappeler que l’on parle couramment, dès l’été 40, dans les journaux de l’époque de « gouvernants » ou « gouvernement » de Vichy tant chez les opposants que chez les Vichystes. La BBC évoque les "hommes de Vichy" dès juin 1940, et ce, jusqu’en 1944. L’expression d’usage, devient donc très vite courante. La formule utilisée par les acteurs de l’époque condense le caractère collectif de ce gouvernement, et, par là même, sa nature officielle. Elle le constitue symboliquement en tant qu’Etat français. En insistant au contraire sur « la dictature de Pétain », on vient substituer une dimension personnalisée à une réalité plurielle : Laval n’était pas Pétain, Darlan n’était pas Laval etc… Ce faisant, on retrouve entre les lignes le discours des tenants de la version gaullienne du régime de Vichy qui partage la France entre traîtres et patriotes et vise à déconnecter ce moment historique de la continuité de l’Etat français. Rappelons au passage que, dans son discours de 1995, Le président Chirac affirmait la responsabilité de l’Etat français dans la déportation des Juifs de France, et qu’aucune lecture sérieuse de cette histoire ne peut prétendre revenir sur ce point. Pourtant, en mai dernier à Ouistreham, Nicolas Sarkozy, dans son discours, réitérait cette vision éculée en affirmant que « la vraie France n’était pas à Vichy », et que « La vraie France, la France éternelle, elle avait la voix du général de Gaulle, elle avait le visage des résistants ».

Dans ce contexte, la décision de Brice Hortefeux ne peut que nous alerter. Que ce ministre, élu de la région Auvergne, se targue d’en attendre un retournement symbolique de l’image de Vichy ne doit pas masquer le cynisme qui consiste à proposer un sommet européen de l’« Intégration » sur le lieu même d’un régime qui s’est illustré par sa politique discriminatoire et criminelle à l’égard des étrangers. Les lois antisémites d’Octobre 1940 restent, en outre, une marque indélébile, non de la ville, mais de la prise en charge de l’antisémitisme par l’Etat français replié à Vichy. Mais l’enjeu politique est aussi ailleurs et plane autour de son cri du cœur : « Ras le bol de cette histoire du passé » largement applaudi par l’assistance le jour de sa prononciation (2). Plus largement, on y retrouve la tendance actuelle du gouvernement à dessiner les contours de l’« âme de la France » (version lyrique) ou de l’« identité nationale » (version politique) en tentant d’estomper les périodes les plus noires de l’histoire. L’anti-repentance agit encore ici comme un opérateur politique qui empêche l’intelligibilité du passé en détournant les regards vers un présent dépourvu des composantes historiques les plus embarrassantes. Notre travail d’historiens consiste cependant à rappeler que seule la compréhension des enjeux propres à un moment historique - aussi sombres soient-ils - permet la projection d’un avenir collectif qui repose sur un passé pleinement assumé.

CVUH (Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire : http://cvuh.free.fr)


=========
Notes :

(1) http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion0729.asp

(2) Voir la vidéo du discours sur DailyMotion. La vidéo est commentée par notre collègue Samuel Kuhn sur le site de Mediapart, club "usages et mésusages de l’histoire"

>> http://cvuh.free.fr/spip.php?article200
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Lun 27 Oct - 18:11

Pourquoi nous devons être tous et toutes à Vichy le 3 novembre

Citation :
Publié jeudi 2 octobre 2008



POURQUOI NOUS DEVONS TOUS ETRE A VICHY LE 3 NOVEMBRE PROCHAIN.

Les 3 et 4 novembre prochain, la présidence française de l’Union Européenne réunit, à l’iniatitive de Brice Hortefeux, l’ensemble des 27 ministres européens de l’Intérieur et de la Justice, à défaut qu’il y ait, ailleurs que dans notre beau pays, d’autres ministres "de l’Immigration, de l’Intégration et de l’Identité Nationale". Elle les réunit à Vichy. Là on s’entretiendra gravement du contrôle des flux de main d’oeuvre immigrée et de l’application de la fameuse "directive retour". On imagine sans peine avec quel rire gras l’idée d’une telle provocation a pu surgir dans le crâne d’un ministre qui est partout caricaturé en nazillon. Ha Ha Ha.

Voici quelques raisons pour lesquelles nous serons dans la rue, à Vichy, le 3 novembre, et pourquoi nous jugeons impensables de n’y être pas par milliers, et bien décidés à empêcher la tenue de ce sommet :

1. A l’heure où les sans-papiers répondent à la chasse qui leur est livrée par l’incendie des centres de rétention dans plusieurs pays d’Europe, c’est la tâche minimale de ceux qui les soutiennent que de perturber le banquet des ministres.

2. Certaines provocations symboliques, laissées sans réponse, constituent d’authentiques défaites pratiques. Elles sont conçues pour démoraliser ceux qui luttent, et les démoralisent effectivement. Elles désarment préventivement toute contre-attaque en normalisant l’intolérable.

3. Par la provocation systématique, le pouvoir en place entend acculer ses opposants à l’indignation, et par là les isoler. Car aucune personne sensée ne souhaite se retrouver à bêler dans le troupeau de ceux qui s’indignent : l’indignation est le cri de l’impuissance et nul ne goûte l’impuissance, parmi les gens sensés en tout cas.

4. La "directive retour" n’est pas une "directive de la honte", c’est une directive de collabo et la collaboration n’est pas du tout honteuse dans cette époque, elle y est au contraire parfaitement à son aise : elle est "décomplexée", comme elle dit. La collaboration n’est pas honteuse : elle est à détruire. En appeler à la morale, ici, c’est s’abstenir de lutter.

5. Au moment où Brice Hortefeux porte plainte contre SOS-Sans-papiers et veut faire porter aux "terroristes" de RESF la responsabilité de l’incendie du centre de rétention de Vincennes, au moment où l’on cherche à nous intimider, c’est là, précisément, qu’il faut faire dans la rue une démonstration de force. Ce gouvernement ne comprend pas d’autre langage. Il continuera à écraser tout ce qui s’oppose tant que l’on s’opposera mollement.

6. Chacun sent que nous ne pouvons pas laisser passer une couleuvre aussi grosse que cette réunion à Vichy, mais la provocation est tellement énorme qu’elle effraie. C’est le moment de laisser toute peur de côté, ou la peur finira par nous engloutir.

7. Une simple manifestation digestive le dimanche ne serait pas une réponse à la hauteur de la provocation. Ce serait au contraire une démonstration d’impuissance. Ce qu’il faut c’est empêcher physiquement la tenue de ce congrès, investir la ville le 3 novembre, bloquer ses accès, s’approprier l’espace public, perturber le cours normal de la vie à Vichy jusqu’à ce que l’occupant s’en aille. Nous pouvons compter sur cet avantage que des scènes de répression féroce à Vichy seraient du plus mauvais effet pour ce gouvernement "démocratique".

8. Depuis dix ans qu’il y a des contre-sommets et que des milliers de gens de France et d’ailleurs s’y sont aguerries, il est grand temps d’appliquer des tactiques éprouvées, et dont nous savons qu’elles marchent, aux luttes hexagonales.

Organisons des réunions publiques sur ce thème dans nos villes. Affrétons des cars pour s’y rendre en masse. Parlons-en dans nos orgas, à nos camarades. Faisons tourner l’information en Europe.

TOUS A VICHY LE 3 NOVEMBRE ! (le temps est court, mais la force est avec nous.)

>> http://rebellyon.info/article5518.html
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
-= £l Anarquiste =-
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 350
Age : 23
Ville : Lille
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Lun 27 Oct - 18:34

c dit un peut tard ici le 3 c'est bientot non pas le temps alors sniff
Revenir en haut Aller en bas
http://infocontresommet.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Lun 27 Oct - 19:03

Citation :
Mobilisation contre la conférence européenne sur l’intégration le 3 et 4 Novembre à Vichy

Publié vendredi 24 octobre 2008

Les 3 et 4 novembre 2008 se tiendra à Vichy la troisième Conférence européenne sur l’intégration. Pendant cette période le gouvernement français veut faire adopter un Pacte européen sur l’immigration et l’asile, ceci dans le contexte de la Directive retour adoptée par le Parlement européen. A l’appel d’RESF une mobilisation est prévue à Vichy pour s’opposer à la politique de l’immigration française et au scandale que représente la tenue de cette conférence dans l’ex capitale de la France collaboratrice.

Il n’avait échappé à personne l’énergie mise en oeuvre par Sarkozy pour liquider l’héritage du conseil de la résistance en matière d’acquis sociaux, force est de constater que la manoeuvre se poursuit mais cette fois-ci dans le champ miné de la "gestion des flux migratoires". L’objectif de cette conférence semble clair : réhabiliter la pratique de la déportation en y hôtant son caractère négatif lié à la collaboration vichyste, rendre "moderne" une pratique marquée par le sceau de l’infamie nazi.

Alors que les mutineries se succèdent dans les centres de rétentions, il s’agit pour le gouvernement de justifier l’inhumanité de ses méthodes, de rendre légitime l’horreur de la rétention et de la déportation. Choisir pour cela d’organiser cette conférence à Vichy est pour le moins maladroit, même si en creux ce choix permet une fois de plus d’établir des correspondances qui deviennent de moins en moins scabreuses. On ne peut s’empêcher en effet d’y voir là l’activation de ce qu’Alain Badiou identifiait dans son ouvrage "De quoi Sarkozy est-il le nom ?" ; le pétainisme de Sarkozy (et d’Hortefeux) prend sens ici dans la réhabilitation de Vichy comme symbole de la soumission aux puissances du moment : puissances du marché (et sous prétexte de "rupture") pour Sarkozy, régime nazi (et sous prétexte de "révolution") pour Pétain. Mais il prend également sens dans le racialisme qui caractérise les nouvelles politiques migratoires de la France : rafles des sans-papiers, immigration choisie,réhabilitation de la colonisation et maintenant réhabilitation de la France occupée.

Dans le capitalisme des flux, les expulsions de sans-papiers sont la seule mesure possible pour ne pas se placer à contre-courant de la marche de l’histoire. Les déportations organisées par le régime de Vichy répondaient au même impératif, celui de ne pas aller contre l’empire nazi en pleine expansion. Les choix que nous avons aujourd’hui ne sont finalement pas si différents de ceux qui se posaient aux français en 1939 : nous pouvons soit collaborer, soit nous battre. L’enjeu est donc primordial de nous rendre à Vichy le 3 et 4 novembre et d’opposer à la mascarade de cette conférence un front uni de combat, une force d’action suffisamment puissante pour en empêcher la tenue.

>> https://rebellyon.info/article5459.html
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Lun 27 Oct - 19:04

Citation :
ILS SONT À VICHY, SOYONS PIRATES !

Les 3 et 4 Novembre prochains, le chef du sinistre Ministère de l'immigration et de l'Identité Nationale organise, à Vichy, une rencontre au sommet de tous les ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'Union européenne.

HortefeuxVichy2Dans cette tâche laborieuse des quotas à mettre en place, des forteresses à ériger, des avions et des bateaux à affréter , des polices à mobiliser pour les expulsions de sans papiers, Hortefeux et les 26 autres sinistres européens seront accompagnés de 200 personnes (députés, sénateurs, représentants du comité économique et social européen, représentants des régions...)... Des "propres sur eux" de droite comme de gauche.



Depuis l'avènement de Nicolas Sarkozy, toute allusion, tout rapprochement entre son gouvernement et celui de l'An 1940 du Maréchal Pétain est répréhensible. Celles et ceux qui osent rapprocher les deux époques sont susceptibles d'être conspués, poursuivis par la Police, condamnés par la Justice...

En convoquant ce sommet à Vichy, ville symbole du gouvernement pétainiste et de cette sombre époque de chasse à l'intru, c'est Hortefeux lui-même qui provoque les rapprochements. Tout comme Sarkozy, qui jaquetait pendant sa campagne que « le travail rend libre ». C'est cette phrase qui était au fronton du camp nazi d'Auschwitz, en Pologne. Ce n'est pas nous non plus qui avons repris le principe de la « rétention de sûreté » chère à Rachida Dati en 2007, promulguée par ailleurs par Adolf Hitler en novembre1933.
Nous vivons une période nauséabonde où la politique xénophobe des États européens rappelle celle où le racisme était clairement revendiqué, alors... rassurons-les quand même. S'ils ne s'étaient pas réunis à Vichy pour ce sommet, ont les auraient allumé aussi. Mais devant cette provocation vichyste, notre mot d'ordre est «à l'abordage» !

VICHY, TRAVAIL-FAMILLE-PATRIE

Hortefeux va ainsi consolider le symbole que représente cette ville par rapport à la politique de collaboration avec le régime nazi. Cette dénomination du « Ministère de l'immigration et de l'Identité Nationale » aurait sûrement satisfait le gouvernement Pétain, installé dans l'hôtel du Parc.
C'est dans cette ville que fut décidée et mise en œuvre la politique de collaboration avec le régime nazi. Elle s'est traduite, entre autres, par l'internement en France, puis la déportation dans les camps de concentration de milliers de personnes sous prétexte qu'elles étaient juives, espagnoles ou italiennes antifascistes, homosexuelles, tziganes, handicapées, communistes, anarchistes, résistantes...
C'est de cette ville que, comme les autres fonctionnaires, Papon recevait les ordres pour organiser les déportations de personnes à Bordeaux.
C'est de cette ville que fut dirigée la Milice française.
Comment alors ne pas faire le lien entre la politique de Vichy et celle du gouvernement de Sarkozy, du moins concernant le traitement des immigrants?

VICHY, MINISTÈRE EUROPEEN DES EXPULSIONS

Comment accepter de laisser pavoiser tranquillement les 27 patrons de la chasse à l'immigré?
Le ministre italien organise le fichage des Roms, puis après quoi? Le ministre français organise les rafles d'étrangers, puis après quoi? On sait toujours où commence un outil de répression, on ne sait jamais où et quand il se termine.
Pour exemple, le camp de Rivesaltes, fermé depuis 2007. Cet ancien camp militaire a été transformé en camp ''d'accueil'' pour les réfugiés espagnols. Ensuite, le gouvernement de Vichy y enferma des Juifs... en attendant leur déportation. Puis arrivèrent les prisonniers de guerre allemands et italiens. Pendant la guerre d'Algérie, des Algériens y furent également internés. De 1962 à 1977 des Harkis y furent ''accueillis'' etc. De 1986 à 2007, ce camp a été transformé en Camp de Rétention Administrative (CRA). Pendant ces années, de nombreux sans papiers y ont été retenus en attendant leur expulsion. Fin 2007 alors que les camps de "rétention" se multiplient, le centre a été déménagé car un Musée-Mémorial de "repentance" est en cours de construction sur le site. Les sans papiers enfermés y seront-ils oubliés ?

Nous avons déjà assez supporté la vindicte policière, le racisme latent des gouvernants et leur cynisme, les conditions inhumaines de rétention, la double peine...
Il faut dire non et nous mobiliser contre cette conception du monde qui conduit à faire mourir des milliers de gens lorsqu'ils tentent de rentrer dans l'espace Schengen et à en traquer les rescapés. Il faut briser la machine à expulser !

VICHY YA BASTA !

On ne pourra jamais empêcher des hommes et des femmes de vouloir émigrer et peu importe les raisons qui les poussent : misère, guerre, famine, épidémie, catastrophe naturelle, amour... Cessons cette démagogie qui consiste à dire qu'on va fermer les frontières : cela conduit à une chasse inhumaine, et c'est impossible ! De plus la clandestinité profite aux patrons.
Des travailleurs sans papiers ont entamé un mouvement de grève avec occupation des lieux de travail afin d'être régularisés. Cette lutte rend visible le fait que les sans papiers ne sont pas essentiellement des gens qui se cachent par peur du gendarme, mais des êtres humains essayant de vivre dans les conditions imposées par l'exploitation capitaliste. Cette survie est d'autant plus dure que leur statut administratif ne leur donne aucun droit, si ce n'est celui de payer des impôts, des charges sociales (sécurité sociale...), avec en bonus la peur de croiser les flics à chaque coin de rue.
Les sans papiers sont instrumentalisés pour renforcer la précarité et donc de faire pression sur le marché du travail en faveur des capitalistes. En outre la chasse aux sans papiers permet de mettre en place un arsenal législatif de plus en plus répressif. Cela légitime le renforcement du contrôle de la population (fichages...). Ainsi, lutter contre l'exclusion sociale, la précarité et la restriction de la liberté individuelle suppose de se mobiliser pour la régularisation globale de tous les sans papiers.
Depuis près de 5 ans, le Réseau d'Education Sans Frontière, récemment accusé, comme d'autres, par le gouvernement d'être dangereux pour l'ordre public, a montré que les sans papiers peuvent être aussi des parents d'élèves, des élèves ou des étudiants. Ce réseau se mobilise pour que des enfants et jeunes majeurs puissent poursuivre leur scolarité sans qu'ils vivent dans la crainte de l'expulsion de leurs parents et donc d'eux mêmes. Il en va de même pour les étudiants recevant des Obligations à Quitter le Territoire Français (OQTF).
De même, des collectifs tentent de lier la lutte des sans papiers avec celle pour l'obtention de logements aussi bien pour des personnes en situation régulière (de nationalité française ou étrangère) qu'irrégulière (sans papiers).
logo_r_publique_fran_aise_CRCLes sans papiers ne sont ni des quotas, ni des hordes fantomatiques de parasites, ni des criminels en papiers, ce que veulent nous faire admettre les États-puissances capitalistes. Ce sont des hommes, des femmes, des enfants essayant de vivre au sein de la société européenne. Comme n'importe quelle personne, les sans papiers sont des êtres humains à part entière, devant assurer leur (sur)vie. La prise en compte de cette multidimensionnalité des personnes montre que les problèmes que rencontrent les immigrés, notamment les sans papiers, rejoignent ceux que connaissent les personnes de nationalité française et européenne. La lutte antiraciste, comme la lutte sociale, inévitablement par cette prise de conscience se traduisant concrètement par la convergence des luttes.

Dès aujourd'hui, il faut se mobiliser devant les ministères, les préfectures, les camps de rétention, les ports et aéroports, les commissariats, les administrations...
Pour dire non à la xénophobie de l'État!
Pour la fermeture et la destruction des camps de rétention
la liberté d'installation et de circulation
Pour l'ouverture des frontières !
Pour des papiers pour tous et toutes !

> Collectif de Soutien aux Demandeurs d'Asile et aux Sans Papiers
> csdasp37 /at / no /tiret/ log /point/ org

Nous appelons à propager la protestation contre la tenue de ce sommet et la politique qui l'inspire.
Nous appelons donc à faire circuler et diffuser le texte ci-dessous et à le signer.
Nous appelons les personnes et les organisations locales, nationales, européennes à s'unir pour faire campagne conjointe.
Nous appelons à des actions de protestations.
Nous appelons à rendre visible le rapprochement malheureusement facile entre Vichy et la politique anti-migrants actuelle.
Nous appelons notamment à perturber et bloquer de partout les préfectures et autres organes de gestion des étrangers les 3 et 4 novembre prochains.

>> http://lecrc.canalblog.com/archives/2008/10/27/11116655.html
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Morgan77
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 451
Age : 26
Ville : Dammarie les lys
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Mar 28 Oct - 9:57

c' est trop loin de chez moi sniff, sinon je serai aller.
Revenir en haut Aller en bas
-= £l Anarquiste =-
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 350
Age : 23
Ville : Lille
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Mar 28 Oct - 11:43

pareil pour moi quoi que en préparant j'aurais u y aller mais bon al c'est trop tard
Revenir en haut Aller en bas
http://infocontresommet.canalblog.com/
CnR 31
Invité



MessageSujet: Tou-te-s les résistant-e-s à Vichy !   Mar 28 Oct - 17:35

Aujourd'hui lors d'une émission sur Radio Campus à Toulouse, nous avons passé l'info que les résistan-e-s du CnR ou pas seront présent-e-s à Vichy et le feront savoir !

Nous avons une autre conception de l'immigration !

CnR 31
Revenir en haut Aller en bas
-= £l Anarquiste =-
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 350
Age : 23
Ville : Lille
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Mar 28 Oct - 19:40

sa c'est parfait je suis navré de ne pas y être
Revenir en haut Aller en bas
http://infocontresommet.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Jeu 30 Oct - 22:43

Je fais passer ce message en ce qui concerne Paris où il y aura une manifestation bien animée. Donc pour les Parisiens : 14h place de la Concorde lundi 3 novembre contre la nouvelle France de Vichy made in Sarkozy !

Citation :
La tenue d'une réunion européenne sur l'immigration à l'initiative de Brice Horteufeux dont le but est de déporter un maximum d'immigrés à VICHY est une provocation sans précédent.

Cette réunion de le honte aura lieu le lundi 3 et le mardi 4 Novembre. De nombreuses personnes, sensibles aux problèmes de la xénophobie d'état mais aussi plus largement au respect des Droit de l'Homme, s'organisent po
ur être à Vichy ces jours là et se faire entendre.

Toutefois certains d'entre nous ne peuvent se rendre à Vichy. Nous invitons donc ceux là à se rendre dans la capitale le lundi 3 novembre 2008 à 14h place de la Concorde (devant l'obélisque) afin de participer à une action de protestation importante. Plus qu'une simple manifestation, notre but est d'apporter une réponse à la hauteur de la provoc
ation.

NON A L'EUROPE DE VICHY !

Si vous pouvez bouger, ce serait une très bonne action de Résistance ! résistance4
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Ven 31 Oct - 17:51

Hortefeux peut aussi connaître des revers judiciaires :

Citation :
C'est un revers cinglant pour le ministère de l'immigration: le tribunal administratif de Paris a annulé, jeudi 30 octobre, l'appel d'offres réorganisant la présence associative dans les centres de rétention administrative (CRA), où sont enfermés les étrangers en instance d'expulsion. Cette information, annoncée par la juridiction, constitue une victoire pour les associations qui contestent depuis deux mois la réforme engagée par Brice Hortefeux au motif qu'elle porte atteinte aux droits des personnes «retenues».

>> http://www.mediapart.fr/journal/france/301008/centres-de-retention-le-juge-annule-l-appel-d-offres-de-brice-hortefeux
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
-= £l Anarquiste =-
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 350
Age : 23
Ville : Lille
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Ven 31 Oct - 21:20

sur Paris vraiment je crois que je vais y aller alors
Revenir en haut Aller en bas
http://infocontresommet.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Ven 31 Oct - 22:07

Hortefeux à lancé un nouvel appel d'offre.
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Cheurles
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 27
Ville : Angoulême
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Lun 3 Nov - 17:12

http://rebellyon.info/article5595.html

Citation :
Vichy : récit à vif de la mobilisation...

Publié lundi 3 novembre 2008



Description brute des événements de cette journée du 3 novembre.

Au départ de Lyon...

Le départ prévu au alentours de 13h30 se fait en très forte présence policière ! 4 ou 5 camionnettes de flics sont sur place.
Très vite l’ensemble des camarades qui ont prévus de se rendre à Vichy se voient dans l’obligation de se soumettre à des contrôles d’identités, fouilles, etc..
Le convoi est bloqué jusqu’à ce que toutes les personnes sur place se soumettent à ce contrôle, dont l’objectif est de trouver des prétextes pour baillonner la constestation du sommet de Vichy !

14h30
Des journalistes sont sur place....
Un premier bus est "autorisé" à partir avec des contrôles et des fouilles modérés
A Vichy

Dès le matin tous les trains en provenance de Paris sont bloqués. Le baillon "démocratique" se met en place...

14h40
Blocage des rues vers le parking universitaire de Vichy
Manifestation sauvage entre la gare et l’hotel de ville (entre 60 et 80 personnes)

Les mouvements sont sous hautes surveillance policière avec la présence de 3 hélico qui cadrillent le ciel de Vichy, ainsi que plusieurs cars de CRS.
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/bandbigfish
Styx
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 344
Age : 24
Ville : Sèvres
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Mar 4 Nov - 18:48

(je complete)

Environ 150 personnes viennent gonfler les rangs d’une nouvelle manifestation sauvage défilant dans toute l’avenue de Paris.
Cela aurait donné lieu à 8 arrestations (notamment de personnes déguisées en déportés, qui seront relâchées dans la soirée). Les sirènes des nombreux véhicules de CRS qui n’arrêtent pas de sillonner la ville, allant d’un blocage à une manifestation sauvage, et inversement, commencent à énerver sérieusement les habitants de Vichy.

17h15
Les gens commencent à arriver. Les flics contrôlent au compte goutte.

18h15
Début de la manifestation. Environ 1 millier de personnes. Début assez calme. Quelques fumigènes sont lancés sous les slogans de "Des papiers pour tous ou tous sans papiers !" "Sarko collabo".

Les bus ne sont pas encore tous arrivés. Certains sont encore bloqués par les barrages policiers.

18h50
La manif gonfle (environ 3000 personnes). Toujours quelques fumigènes rouges. Collages, graffitis, etc... L’ambiance reste calme.

19h00
Le service d’ordre tente d’empêcher la manifestation de faire face à un barrage de police. Mais des manifestants parviennent à s’en extirper. Un cortège compact de manifestants, postés derrière une banderole, se forme et se met face aux CRS, planqués entre les barrières anti-émeutes. L’accrochage est violent. De nombreux projectiles sont lancés sur la police, dont des bouteilles en verre et des fumigènes. Une corde est accrochée à un mur anti-émeute afin de le déstabiliser, mais la tentative avorte. Alors, soudainement, la police lance des grenades lacrymogènes carrément sur la foule des manifestants qui arrivent à proximité de la zone du palais des congrès. Des grenades lacrymogènes tombent sur le dos de deux jeunes filles qui se demandent ce qui leur arrive, ainsi que d’autres à proximité d’une personne en fauteuil roulant, et d’une poussette d’enfant. L’ensemble de la foule des manifestants est alors très énervé contre la police, le gouvernement et crie contre "le retour de Pétain". Le cortège se dissout dans les rues adjacentes, dont certaines reçoivent aussi des grenades.

19h15
Le gros de la manifestation se réorganise et se dirige vers la poste. Comme elle continue de se faire gazer, le retour se fait par la gare, pour aller à Cusset jusqu’à l’Espace Chambon, où une soirée-rencontre est prévue. Une partie des manifestants (100 à 200 personnes) prend un chemin plus direct avant de se réfugier de l’autre côté du chemin de fer, qu’elle traverse par la passerelle - non sans avoir au passage brisé des vitres de magasins et de voitures "de riches" ainsi que des panneaux publicitaires -, afin de rejoindre le gros de la manifestation. Ce qu’elle parvient à faire à temps, puisqu’un véhicule muni d’une lance à eau était sur le point de se mettre en travers du chemin.

19h45
Le cortège remonte maintenant l’avenue de Gramont, en direction de Cusset. Des grenades lacrymogènes sont lancées par la police sur la très étendue queue de cortège composée principalement des "radicaux", qui continuent à harceler la police, à briser des vitrines et décident de monter plusieurs barricades sur le trajet. Une ou deux voitures sont incendiées à ce moment. Deux membres du SO viennent faire la morale à un manifestant qui aurait "cassé" et "n’assumerait pas ses actes" en "retournant se cacher au milieu des manifestants"...

20h00
Un hélicoptère, doté d’un très puissant projecteur, vient éclairer la foule. Le cortège, très long car extrêmement dispersé, remonte maintenant l’avenue de Vichy. A l’angle de l’avenue et de la rue Carnot, une arrestation a lieu, a priori un peu musclée. Le jeune homme s’est fait frapper si violemment qu’il ne pouvait plus marcher. Le cortège emprunte la rue Liandon afin de rejoindre l’Espace Chambon.

20h45
Les hélicoptères sont toujours là pour filmer les manifestants. Le cortège est très dispersé, éclaté en petits groupes. Certains sont déjà aux environs de l’Espace Chambon.
Et la BAC circule :
plusieurs témoignages sur l’arrestation de deux personnes qui se trouvaient dans un groupe en retrait du cortège car elles aidaient une personne handicapée. Dans le groupe deux personnes portent sur le nez et la bouche un masque blanc pour se protéger des gaz. Les flics les arrêtent pour "portage de masque". Elles seront relâchées deux heures plus tard par le procureur.

21h15
Au moins une douzaine d’arrestations à Cusset a proximité de l’Espace Chambon. Parmi les personnes arrêtées 8 Belges, ainsi qu’une autre personne de Vichy, 2 Roannaises, un Niortais et un Lyonnais.
Les hélicoptères filment toujours.

21h30
Espace Chambon : les CRS commencent à tirer au flashball alors que le meeting était sur le point de commencer. Une trentaine de coups sont tirés. Des barricades sont formées pour se protéger des tirs.

22h15
La zone devant l’Espace Chambon se vide. Certains ont rejoint les bus. Les flics ont reculé à une centaine de mètres du portail. Deux barricades enflammées les séparent du reste des manifestants. Ils attendent... Le militant lyonnais arrêté a été relâché.

Deux personnes de Clermont ont été arrêtées parce qu’elles portaient des masques blancs ! Elles ont été relâchées. Ca me fait doucement rire. Est-ce normal de prôner la n on-violence et d'essayer de calmer les gens face à un système qui n'a jamais été aussi violent à l'égard de la population?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008   Aujourd'hui à 2:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous bloquerons Vichy contre les fascistes les 3 et 4 novembre 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre qui protège contre l'ennemi
» Grosse colère contre la CAF
» pour ou contre le vaccin ROR ?
» oune video eud tcheu nous
» Coque pour ou contre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: