COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 CSC - lettre du 27 août 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: CSC - lettre du 27 août 2008   Jeu 28 Aoû - 12:53

Bonjour,

Toujours à faire tourner sans modération, pas de taxe, pas de limitation à la liberté d'expression et d'opinion, le net n'est pas encore verrouillé, contrôlé, profitons en pendant qu'il est encore temps, dans le projet de loi hadopi, les mails seront limités à 200 pour les particuliers.

En introduction une vidéo faites par les lycéens ici peut être une réalité que personne n'a vu aux informations, on a du mal en regardant ces images, à penser que cela se passe en France.

Depuis quelques temps les vacances sont le théâtre de biens curieux phénomènes, ce n'est pas que le gouvernement continue sur sa lancée de la destruction de nos acquis et la privation des libertés individuelles, nous en avons l'habitude, mais comme les Français ne peuvent plus partir en vacances, ils restent vigilants, font circuler l'information, s'organisent pour la rentrée.

Trop de choses se sont passées pendants les vacances , le recul de nos droits et de nos libertés fondamentales, mort des 35 heures, fichier edvige ou la présomption de culpabilité, la répression et la criminalisation (lycéens, étudiants, professeurs, leaders syndicaux, citoyens actifs) des acteurs des mouvements sociaux même les handicapés n'échappent pas à la règle ici.
L'accusation à tort des tissus associatifs traités de criminels, de groupes d'extrême gauche en ce qui concerne la contestation contre la politique infamante des sans-papiers tel resf et SÔS SOUTIEN Ô SANS PAPIERS et la dernière cerise sur le gâteau :

Une taxe sur l'alimentaire pour lutter contre l'obésité, non mais ils doutent de rien, au moment ou la situation en France est catastrophique, que les écarts se creusent entre les individus, que les exclus et pauvres survivent on ne sait pas par quel miracle , que la classe moyenne n'arrive même plus à boucler ses fins de mois, alors que le pouvoir d'achat est au plus bas.

En plus cette taxe va accentuer le fossé entre les nantis et les survivants, l'alimentaire représentant la plus grosse part du budget des petits ménages, cette taxe va contribuer à les étouffer encore plus alors qu'elle sera indolore pour les autres.

Les citoyens donc s'organisent, se mobilisent. Voici le calendrier de la rentrée :
28 aout 2008 : le gouvernement pensait sans doute que le dossier edvige allait passer à l'as avec les vacances, et non une mobilisation silencieuse mais efficace durant ses vacances, mise en place d'une pétition qui compte déjà 84000 signataires, 646 organisations http://nonaedvige.ras.eu.org/ et premier rendez-vous avant la rentrée

Jeudi 28 Août à 18h00
dans les locaux de la Confédération CGT 263 rue de Paris à Montreuil (la salle vous sera indiquée à l'accueil).

11 septembre 2008 : rentrée lycéenne en fanfare AG organisées et mises en place dans toute la France, nous espérons que les professeurs, administratifs , personnel d'entretien et parents se joindront à ces débats et ne laisseront plus les lycéens affronter les forces de l'ordre seuls. Les enseignants , administratifs, parents peuvent collaborer à la mise en place d'une communication saine et directe entre les différentes catégories et secteurs ainsi qu'à la réussite de cette réunion en participant sur http://lecrc.forumactif.fr/index.htm.

De plus ce 11 septembre semble être aussi le signal de départ de la reprise de la lutte syndicale, Une large intersyndicale de l'Education réunie mardi soir a appelé à une "journée nationale d'action" le 11 septembre "sans appel national à la grève" mais avec "des possibilités de grèves locales" pour dénoncer les suppressions de postes.

L'intersyndicale rassemblait la FSU, l'Unsa-Education, le Sgen-CFDT, la FAEN, la CGT, FO, et Solidaires.

Les bonnes idées iront-elles jusqu'à se rencontrer ?

13 septembre 2008 : 20h devant vos mairies, deuxième nuit des résistances, ou chacun est participant et organisateur, la réussite de cet événement dépend de tous. Un moment pour parler, pour faire le point toutes catégories, secteurs et générations confondus, dépasser les clivages de partis syndicats, tout le monde est le bienvenu. Le principe est simple, il ne coute rien, juste prendre le temps de se déplacer, de nous rencontrer, de communiquer sainement, lutter contre la désinformation qui entraine un sentiment d'isolement et de découragement, parler des initiatives qui se mettent en place en France. http://nuitdesresistances.wordpress.com/

16 septembre 2008 : probable date de la reprise de la contestation lycéenne, il n'est pas question d'abandonner le combat qui a secoué la France depuis la mise en place des réformes de ce gouvernement, ce n'est pas une nouvelle lutte mais la continuité contre la case de l'éducation de la crèche à la faculté, la disparition du service public, pour une vraie égalité des chances.

Lettre ouverte de masse aux états majors syndicaux

Face à la casse généralisée des acquis populaires, seule la construction d'une action déterminée « tous ensemble et en même temps » permettra de stopper la rupture sarkozyste et de remettre la France sur la voie des libertés démocratiques et du progrès social !

Dans ces conditions, le choix est aujourd'hui plus que jamais, pour chaque profession : de perdre séparément en plongeant pour longtemps dans l’enfer de l'exploitation sans limite, ou de construire démocratiquement et d’urgence une action « tous ensemble et en même temps » pour gagner et ré-ouvrir enfin des perspectives progressistes. (Arrêtons de nous battre, chacun de notre côté, regroupons nous.)

Les signataires de cette lettre s’engagent à tout faire pour faire monter cette exigence dans leur entreprise, leur quartier, leur syndicat. La balle est dans le camp des directions syndicales nationales, qui doivent cesser « d’accompagner » la rupture afin de reprendre le seul chemin gagnant : faire le lien entre toutes les contre-réformes, travailler concrètement à préparer avec les salariés, les conditions de l’affrontement de classe victorieux avec ce pouvoir destructeur, construire l’unité dans l’action des travailleurs et de la jeunesse.
source: http://www.snadgi-cgt-02.fr/phppetitions/index.php
Conseil Nationale de la Résistance
Nombreux, dans leurs petits coins de France, ils y pensaient.

Enfin, c'est arrivé !

Le Conseil National de la Résistance renaît.

Et petit à petit, tous s'y retrouvent. De tous les coins de France, du nord, du sud, de l'est ou de l'ouest, au centre ou même outre-mer, ils adhèrent, chaque jour plus nombreux.

Un seul objectif, un seul mot d'ordre : grève générale reconductible le 10 novembre 2008 !

Très vite, des collectifs locaux se forment. Déjà 47 relais à ce jour, répartis sur toute la surface de l'hexagone.

Citoyen, homme, femme, syndicaliste, militant, ouvrier, paysan, commerçant, artisan, cadre, étudiant... le Conseil National de la Résistance, c'est eux, c'est moi, c'est vous !

La casse du modèle social français, issu du glorieux Conseil National de la Résistance, doit cesser. La mondialisation capitaliste qui nous exploite a franchi les bornes du supportable.

Quand le pouvoir légal usurpe les pouvoirs du peuple, le peuple a le devoir de se rebeller.

C'est à chacun d'entre vous d'agir, maintenant !

Pour participer à la défense du modèle social que nous envient toutes les nations de cette planète, dans votre entreprise, renseignez-vous, pour savoir comment déposer votre propre préavis de grève, contactez vos syndicats, rejoignez un comité local de la résistance.

La grève générale reconductible du 10 novembre 2008 ne sera pas décrétée par en haut, c'est vous, partout, qui allez la faire naître et participerez ainsi à la construction d'une véritable alternative à l'exploitation que nous subissons toutes et tous.

CnR ,-)
Droit syndical, préavis de grève et 10 novembre 2008...
Comment forcer la main des états-majors syndicaux ?
Il ne s'agit surtout pas, ici, de briser la direction des syndicats, entendons-nous bien, mais de se ré approprier l'outil.
source: http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/
Référendum d'initiative populaire

UN RÉFÉRENDUM POUR VIRER SARKOZY
UNE BLAGUE, certainement pas !! Une idée à creuser.

SELON LA NOUVELLE CONSTITUTION . LE RÉFÉRENDUM D'INITIATIVE POPULAIRE C'EST POSSIBLE.!!! ALORS POURQUOI PAS ?
On se renseigne, on s'y met ? on lui rappelle que c'est nous son employeur, et on lui remet une jolie lettre de remerciement ?
source : http://vincentluaces.unblog.fr/

Respectueusement
Coordination de soutien Citoyenne
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
 
CSC - lettre du 27 août 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poussette double QUATTRO TOUR DUO 2008
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» petite lettre au père noël
» Royal Rumble 2008
» Calvi 6 et 7 juin 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: