COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 3257
Age : 26
Ville : Grenoble et Bons en Chablais (74)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu   Dim 3 Aoû - 9:15

Info venant du forum luttes étudiantes :
Citation :
Le centre de rétention de Mesnil-Amelot est en feu. Il brûle comme à
Vincennes et à Nantes...
Par contre, à l'intérieur, les CRS chargent, attaquent et gazent.
Appel à soutien devant, et à diffuser ce message le plus largement
possible.

Info à prendre avec des pincettes, je vais essayer d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
http://actualutte.info
Raphaël
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 3257
Age : 26
Ville : Grenoble et Bons en Chablais (74)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu   Dim 3 Aoû - 9:19

Info confirmée !!
02/08/2008


Nouvelles émeutes au centre de rétention du Mesnil-Amelot


SOCIÉTÉ. Samedi après-midi, le centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) par lequel transitent bon nombre de sans-papiers de l'agglomération orléanaise (Libération du 25 juin 2008) a été le théâtre d’affrontements entre policiers et sans-papiers retenus. Un début d’incendie a été maîtrisé par les sapeurs-pompiers et des témoins évoquent l’intervention du Samu. «Nous savons qu’il y a des blessés à l’intérieur», confie Rodolphe, de l’association Sos Sans-Papiers. Ses militants manifestaient devant les grilles du centre juste avant que l’émeute n’éclate. «En début d’après-midi, nous avons organisé une manifestation pacifique en soutien aux sans-papiers retenus. Ceux-ci ont commencé à crier de concert, puis les policiers sont intervenus pour les en empêcher».

À l’intérieur, Ismaël, un ressortissant congolais présent et salarié en France depuis sept ans, confirme: «Nous n’avons fait que crier avec les manifestants présents à l’extérieur. Alors, les policiers nous ont demandé d’arrêter et ont voulu nous faire rentrer sur le terrain de foot. Nous avons refusé, puis un incendie a éclaté. Les policiers ont alors insisté violemment, jusqu’à nous gazer et tabasser l’un des jeunes émeutiers». Il explique à Libération les raisons du malaise: «Je travaille, je paye mon loyer, mes impôts… Tout cela pour me faire arrêter un matin en allant travailler, c’est scandaleux. Certains ici sont en France depuis 24 ans ! Ils sont chargés de famille, assument leurs devoirs et on leur demande, du jour au lendemain, de quitter le territoire ?! La France n’est plus le pays des Droits de l’homme». Pour Abou N'dianor, un sénégalais vivant et travaillant à Orléans, également passé par le centre du Mesnil-Amelot en décembre 2007, il n'y a pas d'autres solutions que la régularisation: «Pour ces gens qui travaillent et sont en France depuis des années et qui ont fait des démarches de régularisation, l'expulsion est indéfendable. Il faut les libérer et les régulariser dans les meilleurs délais. C'est la seule solution viable».
En réaction à ce retour à l’ordre forcé, les sans-papiers ont annoncé qu’ils entamaient une grève de la faim illimitée pour exiger la libération de tous les retenus du Mesnil-Amelot.
En décembre 2007, ce même centre de rétention avait connu de violentes émeutes. Des cahiers de doléances avaient également été remis à la direction pour dénoncer «des conditions inhumaines de rétention».
Mourad Guichard

http://www.libeorleans.fr/libe/2008/08/nouvelles-meute.html
Revenir en haut Aller en bas
http://actualutte.info
taddeus
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 346
Age : 24
Ville : Bordeaux
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu   Lun 4 Aoû - 19:40

Citation :
Nouveaux incidents dans un centre de rétention administratif au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) [03/08/2008 19 :02]

PARIS (AP) -- Après l'incendie du centre de rétention administrative de Vincennes en juin, de nouveaux incidents ont éclaté ce week-end dans un autre CRA de région parisienne, celui du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) près de l'aéroport de Roissy, déclenchant une nouvelle passe d'armes entre PS et UMP.

Selon la préfecture de Seine-et-Marne, des « retenus ont tenté de mettre le feu à des éléments de literie » de deux chambres différentes samedi après-midi. On ne déplore pas de victimes et « à la suite de l'intervention rapide des gendarmes et des pompiers, les dégâts se limitent à trois matelas brûlés », ajoute la préfecture.

La préfecture a mis en cause un « mouvement incité de l'extérieur par une vingtaine de militants » de l'association « SOS soutien aux sans papiers ».

« Tentatives de suicide et automutilations sont monnaie courante » dans le CRA depuis plusieurs mois et « c'est pour dénoncer cette situation que l'association SOS soutien aux sans papiers a organisé un rassemblement » devant le centre, a répondu l'association dans un communiqué.

Le 22 juin dernier, un incendie avait ravagé le CRA de Vincennes, le plus important de France, au lendemain du décès d'un retenu tunisien de 41 ans. Comme en juin, les incidents du Mesnil-Amelot ont suscité la polémique sur la rétention des immigrés en instance d'expulsion.

« La politique injuste du gouvernement crée des situations dangereuses tout à fait inacceptables, qui provoquent la révolte légitime des étrangers et de ceux qui défendent leurs droits », a déclaré le Parti socialiste dans un communiqué.

Le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre a de son côté pointé dimanche « l'incitation à la violence par un collectif d'extrême gauche », estimant que le Parti socialiste a fait preuve d'un « attitude totalement irresponsable en soutenant la violence et le non-respect de la loi ». AP

Indymedia
Revenir en haut Aller en bas
Aurélien
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 248
Age : 27
Ville : Paris
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu   Mar 5 Aoû - 15:06

plainte déposée contre SOS Sans-papiers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu   Mar 5 Aoû - 23:49

A FAIRE DIFFUSER PARTOUT

Moi, Grégory, étant un des membre de l'Association SÔS SOUTIEN Ô SANS PAPIER devenu il y a à peu près 8 mois Association, celle ci était effectivement sur place le samedi 02 août
2008 devant le Centre de Rétention Administrative de Mesnil- Amelot pour une manifestation légale devant celui ci.
Lors de notre arrivée, le parking était déjà fermé et accès interdit lors de la manifestation. Nous avons donc tout de même décidé de faire la manifestation sur la route, même si cela était gênant.
Lors de cette manifestation avec des slogans tels que:
"SO SO SOLIDARITE AVEC LES SANS PAPIERS"
"LIBEREZ LES SANS PAPIERS"
"FRANCAIS IMMIGRES SOLIDARITE"

Puis au bout de quelques heures de slogans, nous avons donc pu apercevoir à peu prés vers 17 heures de la fumée, l'association et en particulier Rodolphe NETTIER, Président de celle ci, avait des contacts téléphoniques en effet à l'intérieur du C.R.A...
Ayant du matériel de sono (mégaphone), nous nous sommes mis en relation avec un des prisonniers, pris un des portables et avons ainsi pu écouter en direct ce qui se passait à l'intérieur en direct.
Lecontact disait qu'il y avait eu effectivement un départ de feu, et que les gendarmes les avaient donc frappé, mis des bombes lacrymogènes dans les différentes salles mais surtout les ont bien tabassé...
Etaient aussi présents les médias tels que une journaliste du Parisien, un de l'A.F.P et de France Culture. Nous étions ainsi à peu près une cinquantaine de personnes qui participaient à la manifestation complètement légale...
Lors du premier départ de feu, nous avions ainsi vu arriver deux voire trois camions de pompiers. Puis tout se passe comme normal, on recommence donc notre manifestation et une petite heure après un deuxième départ de feu commence.
Nous rappelons donc un des prisonniers afin de savoir ce qui se passe encore en direct...
Nous voyons encore des camions de pompiers qui arrivent encore, et cette fois ci même des camions de pompiers pour emmener les blessés. Les gendarmes recommencent alors à taper les pauvres sans papiers, leur envoyer des bombes lacrymogènes. Des blessés sont donc soignés sur place. Parmi eux, certains vomissent, d'autres font des malaises à cause des bombes lacrymogènes, d'autres se font tabasser (par exemple un des prisonniers se fait tabasser par plusieurs gendarmes)...
Enfin nous voyons six camions de gendarmerie s'approchant de nous, croyant que ceux ci étaient pour nous, nous avions donc décidé d'arrêter la manifestation. Mais nous nous étions trompés, car ceux ci rentraient pour renforcer la sécurité de l'intérieur du centre...

Nous décidons donc de rester encore à peu près une dizaine de minutes puis nous repartons chez nous en avertissant les prisonniers que l'on repart chez nous.
Ayant des contacts moi aussi à l'intérieur, je décide de leur téléphoner pour savoir si cela avait été remis en ordre. Ce qui était effectivement le cas. Tout le monde était reparti dans sa cellule, mais les cigarettes avaient été confiquées...
Je rappelle aussi le dimanche cela se passe assez bien. Nous attendons donc lundi et mon président m'avertis ainsi que les Ministères de l'Immigration, de l'Identité Nationale et de l'Intégration dirigé par Brice HORTEFEUX, et le Ministère de la Justice dirigée par Rachida DATI portent plainte contre l'Association SÔS SOUTIEN Ô SANS PAPIER pour plusieurs choses...
La seule chose qui a fait tout cela vient de la part de la journaliste du Parisien qui avait indiqué sur le journal que nous revendiquions de "FAIRE BRULER TOUS LES CRA"...
Or notre association n'a jamais dis cela, encore moins notre Président Rodolphe NETTIER, comme il était marqué dessus... Lundi matin, nous avons aussi vu dans le journal qu'une enquête avait été ouverte et que deux personnes avaient été trouvées comme coupable.
Faisant partie de cette association en tant que membre réellement actif, je m'étais donc rendu au Tribunal Correctionnel avec Rodolphe pour assister à la comparution immédiate de ces deux pauvres prisonniers que l'on accusait sans de réelles preuves béton. Aussi un
grand merci à l'avocate qui les a super bien défendu mais aussi à la juge...
Aussi, il faut savoir que ceux ci avaient été relaxés mais étaient quand même accusé de ne pas avoir de papiers et devaient ne pas rester dans le territoire, mais les gendarmes lors de la sortie du Tribunal ont décidé de ne plus les remettre au centre de rétention et les ont
laissé partir...
Nous avons aussi appris le jour même que Madame Rachida DATI, en tant que garde de Sceaux, avait décidé de faire appel de la décision de cette justice.
Toujours ce lundi, nous apprenons aussi donc que deux Ministres Français (Rachida DATI et Brice HORTEFEUX) ont décidé ainsi de porter plainte pour plusieurs choses comme celles ci:
"provocation à la destruction, dégradation et détérioration volontaire dangereuse pour les personnes"
Pour de plus amples de renseignement, voici des numéros de téléphones de plusieurs personnes à joindre:

RODOLPHE NETTIER:
06.37.60.80.27
06.98.70.33.49
PASQUEILLE GREGORY
06.64.94.33.70

GREGORY MEMBRE ACTIF DE SÔS SOUTIEN Ô SANS PAPIER
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
URGENT, le centre de rétention de Mesnil Amelot en feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La construction du nouveau centre de rétention du Mesnil-Amelot (77) est quasiment achevée.
» Centre de Détention de Muret
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Appel pour les lauréats du centre de formation
» Le centre Tjibaou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: DÉBATS ET IDÉES-
Sauter vers: