COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 CSC - lettre du 27 juillet 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: CSC - lettre du 27 juillet 2008   Dim 27 Juil - 22:15

Bonjour,

Le mépris du gouvernement pour le dialogue social, la répression policière et la criminalisation ont été les réponses apportées à la contestation toutes catégories et secteurs confondus.

Le gouvernement ne prend pas de vacances, il n'observe aucune trêve et profite du moment des congés payés la ou la mobilisation semble moins évidente et les réseaux militants en sommeil comme à son habitude..

Preuve en est a Poitiers, ou une enquête d'envergure pour entrave a la liberté de circulation est en cours, suite à la manifestation lycéenne du 24 avril contre la réforme Darcos, les suppressions de postes et la défense du service public, où les manifestants avaient occupé la gare.

Suite aux différentes arrestations et mises sous pression de certains manifestants, une réunion lycéenne publique sera tenue le lundi 27 juillet à 15h à la médiathèque de Poitiers. Nous évoquerons les différentes poursuites et la suite du mouvement lycéen pour la rentrée.
Essayez de faire passer le message au maximum, tous sont invités parents, élus, enseignants, syndicats, partis de l'opposition, citoyens, venez nombreux merci et à lundi !

Ce cas est malheureusement loin d'être le seul , il serait peut être temps de recenser tout les cas de ce genre depuis le début du mandat de sarkozy, pour faire le bilan de ce que peut coûter à la population le simple fait de vouloir bénéficier de la liberté d'expression, d'opinion et du droit de grève. Si vous êtes au courant d'événement similaire, n'hésitez pas a nous les transmettre ainsi que si possible les coordonnées des victimes de l'Etat quelques soit le secteur en lutte, ensemble nous pouvons imaginez une contre réaction.

Dans le même cadre de la criminalisation des acteurs de la protestation et contre le fichage systématique :

Selon le collectif, on tente à travers le fichage de la population de « criminaliser le mouvement social et les actions militantes ». Seuls les délits financiers ne sont toujours pas concernés, ironise-t-il, (la loi doit être la même pour tous soit qu'elle protège , soit qu'elle punisse).
Jacques Pasquier, secrétaire national et secrétaire général de la Confédération paysanne de la Vienne, comparaîtra jeudi prochain devant le tribunal correctionnel de la Vienne. C'est parce que le 22 avril il a refusé de donner son ADN qu'il passe en jugement jeudi et qu'un rassemblement de soutien vas avoir lieu. Ce refus est considéré comme un délit.
Le collectif des faucheurs volontaires appelle à un rassemblement jeudi 31 juillet dès 14 heures devant le palais de justice de Poitiers.

Pour soutenir les écoles de Moussac et Luchapt qui accueilleront chacune entre 15 et 20 enfants à la rentrée et qui pourtant sont menacées de fermeture par l'administration. Pour aussi lutter contre la désertification de nos campagnes.
Soyons nombreux parents, élus, enseignants, citoyens à soutenir nos écoles le mercredi 30 juillet à 10h00 devant la salle des audiences du tribunal administratif Poitiers 15, rue de Blossac.

Où est la logique dans la chasse systématique aux sans papiers ?

La mairie a accepté de marier Mustafa anar sans papier kurde de nationalité turque à une française de 31 ans , Frédérique professeur de Français /histoire/géographie dans un lycée professionnel de la région parisienne, quelle ne fut pas leur surprise malgré l'officialisation de leur mariage que le marié était expulsable par arrêté préfectorale de reconduite à la frontière (ARPF).
Ce couple de Buxerolles c'est vu débouté par le tribunal administratif qui a validé l'ARPF.

Un mariage officialisé et reconnu d'un côté et une expulsion par la préfecture d'autre part.
Qu'y a t il à comprendre ? Où est la cohérence dans cette politique de quotas ?
Ce couple ne devrait il pas bénéficier des mêmes droits que tous les couples Français ?
Pour leur apporter votre sympathie et soutien, vous pouvez contacter leur avocat Mr Christophe Pouly, qui ne compte pas en rester là et faire appel à la décision du tribunal administratif de Poitiers devant la cour administrative de bordeaux et déporter l'affaire devant la cour européenne des droits de l'homme ou à la CIMADE (5 Rue des Ecossais 86000 POITIERS Téléphone : 0549611997)

Respectueusement
Coordination de Soutien Citoyenne
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
 
CSC - lettre du 27 juillet 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les prévisions de circulation pour le week-end du 25 au 27 juillet 2008
» defilé 14 juillet 2008 LEGION-ETRANGERE + SAUT sur les CHAMPS ELYSEES-1RE PIONNIERS-MPLE-2REI-1REC-2REG
» conseils pour walibi
» Poussette double QUATTRO TOUR DUO 2008
» 21 juillet - défilé national à Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: