COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 referendum en Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Êtes-vous satisfait par le NON irlandais ?
Oui
100%
 100% [ 3 ]
Non
0%
 0% [ 0 ]
Nspp
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Aurélien
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 248
Age : 26
Ville : Paris
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 11:54

Le non est en bonne voie

Des victoires sont possibles !!
Revenir en haut Aller en bas
Pas glop
Invité



MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 12:17

C'est que tu espères que ça va changer ou te changer quelquechose si le non l'emporte en Irlande??? Ne rêve pas! L'échéance ne sera que repousser et il n'y aura plus de référendum puisque je crois savoir qu'ils procéderont de la même façon qu'en France ou au Pays-bas l'année prochaine en cas de non.
Revenir en haut Aller en bas
jej89
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 23
Age : 24
Ville : Cheny (89)
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 12:49

Non car cela fait partie de la consitution irlandaise de faire un referundum donc il ne peuvent rien y faire
Revenir en haut Aller en bas
Cheurles
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 27
Ville : Angoulême
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 13:01

Citation :
Référendum irlandais : le non en tête dans les premiers décomptes

Dans les premiers décomptes, le non arrivait en tête en Irlande, vendredi 13 juin, au lendemain du référendum sur le traité européen de Lisbonne. Des responsables du dépouillement ont déclaré à Reuters que le non était en tête dans cinq circonscriptions de la capitale, Dublin, qui représente environ un quart de l'électorat du pays.

Le ministre irlandais de la justice, Dermot Ahern, a affirmé qu'il "semble que ce soit le non" qui l'emporte au référendum sur le traité européen de Lisbonne, lors d'une interview à la radio-télévision publique RTE."Nous devons attendre la confirmation des résultats complets mais il semble que ce soit le non" qui l'emporte, a déclaré M. Ahern, qui s'exprimait depuis sa circonscription de Dundalk. "C'est évidemment décevant". Dans sa propre circonscription, le "non" est en tête avec 58 % des voix, selon lui. "Je ne vois pas comment cela pourrait être inversé", a ajouté M. Ahern. Le ministre irlandais chargé des affaires européennes, Dick Roche, a reconnu que "ça ne se présente pas bien" pour le camp du oui d'après les premières tendances. Delon la radio-télévision publique RTE, les toutes premières tendances montrent que le oui est "en difficulté". Dans sa circonscription de Wicklow, au sud de Dublin, "on est au coude à coude", a ajouté M. Roche. "Et d'après ce qu'on me dit Wicklow est l'une des meilleures circonscriptions" pour une victoire du oui, a-t-il souligné. Selon M. Roche, les zones ouvrières urbaines et les circonscriptions rurales ont plutôt voté non tandis que le oui fait mieux dans les zones urbaines de la classe moyenne.

Joan Burton, numéro deux du Parti travailliste irlandais, favorable au traité, a dit que la capitale semblait en voie de rejeter le traité :"Il semble bien maintenant que le vote 'non' soit en tête. Je crois que, dans l'ensemble, à Dublin, les quartiers ouvriers se portent nettement vers le 'non'." "Le vote 'oui' paraît fort dans certains secteurs plus 'classes moyennes', mais honnêtement je ne crois pas qu'il soit assez fort pour compenser la taille du 'non'", a-t-elle déclaré à Reuters.

Le décompte a commencé à 9 heures locales (10 heures à Paris). D'après le Irish Times, dans les comtés sud-ouest, nord-ouest, centre et nord-est de Dublin, le non l'emporterait avec 60 % des voix. Dans le comté de Dublin sud-est, le non serait à 70 %.

Dans le comté du Limerick ouest, le non l'emporterait avec 59 %. Dans le comté du sud Tipperary, le oui obtiendrait 50,3 %, son voisin du nord verrait le oui et le non à 50 %. Le Galeway ouest verrait le non l'emporter avec 56 %, le Galeway est étant à 50-50. Dans d'autres comtés, le Sligo-Leitrim, le sud Roscommon, le sud-ouest du Donegal et le nord-est du Donegal, les premières tendances donnent aussi le non majoritaire.

source : le monde
http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/06/13/referendum-irlandais-le-non-en-tete-dans-les-premiers-decomptes_1057657_3214.html?xtor=RSS-3208
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/bandbigfish
mathias
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 155
Age : 24
Ville : romans/isere
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 13:20

moi j'espere le non ....
Revenir en haut Aller en bas
Cheurles
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 27
Ville : Angoulême
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 14:28

Citation :
Les Irlandais ont rejeté le traité de Lisbonne, selon des projections
13/06/2008 13h23

DUBLIN (AFP) - Les Irlandais ont dit "non" au traité européen de Lisbonne, selon les premières projections de la radio-télévision publique RTE, tandis que certains ministres concédaient déjà à mots couverts la défaite du "oui", qui devrait plonger l'Europe dans une nouvelle crise.

"Il semble certain que les électeurs irlandais ont rejeté le traité de Lisbonne", estime la RTE. Le "oui" n'a de chances de l'emporter que dans six des 43 circonscriptions, ajoute l'organisme public.

"Il semble que ce soit un non", a confirmé le ministre irlandais de la Justice Dermot Ahern, lors d'une interview à RTE. "Il est très clair qu'il y a un vote non très important", a-t-il poursuivi.

Selon le site officiel consacré au référendum, le "non" obtenait 53,5% des voix contre 46,5% pour le "oui" après le dépouillement de 15,11% des suffrages. Les chiffres définitifs n'étaient connus en milieu de journée que pour 12 des 43 circonscriptions: dix d'entre elles ont rejeté le traité, parfois à plus de 54%.

"D'après ce que j'entends, ça se ne présente pas bien" pour le camp du "oui", a déclaré à l'AFP le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Dick Roche, alors que les résultats définitifs sont prévus en fin d'après-midi.

"Il me semble que le traité a été rejeté", a déclaré Mary Lou McDonald, responsable de la campagne pour le parti nationaliste Sinn Féin, seule formation parlementaire à voter "non". "Je serais très satisfaite" (en cas de viuctoire du "non"), a-t-elle ajouté sur RTE.

L'homme d'affaires Declan Ganley, figure des "nonistes", a cependant refusé de crier victoire, qualifiant simplement les premiers chiffres d'"encourageants". "C'est une grande et belle journée pour tout Irlandais et tout Européen. C'est un grand jour pour la démocratie", a-t-il ajouté.

"Ce serait la troisième fois que le même message est envoyé par plusieurs millions de citoyens européens à une élite à Bruxelles non élue et qui n'a pas de comptes à rendre", a-t-il poursuivi.

Un peu plus de trois millions d'électeurs ont voté jeudi pour cet unique référendum tenu sur le traité de Lisbonne dans un pays européen. Les 26 autres Etats-membres de l'Union européenne (UE) ont opté pour une ratification parlementaire, ce que 18 capitales ont déjà fait.

S'il est confirmé, le probable rejet du traité par une île comptant 4,2 millions d'habitants, soit moins de 1% des 495 millions d'Européens, ne serait pas sans rappeler le "non" opposé à la Constitution européenne en 2005 par la France et les Pays-Bas, ainsi par les Irlandais en 2001 contre le traité de Nice.

Il avait alors fallu organiser un deuxième vote sur l'île pour faire adopter le texte. Mais il n'y aura pas de second référendum cette fois-ci, a assuré le gouvernement.

Le traité doit être adopté dans l'ensemble des 27 pays de l'UE pour entrer en vigueur.

La France et l'Allemagne réagiront ensemble au résultat du référendum, a déclaré vendredi le président Nicolas Sarkozy. "Nous avons convenu avec la chancelière allemande Angela Merkel que nous ferions une réaction commune", a-t-il dit. Paris doit assurer la présidence tournante de l'UE au 1er juillet et un non de l'Irlande risquerait de remiser au second plan les ambitieux projets européens de M. Sarkozy


Le Premier ministre français, François Fillon, a estimé jeudi soir qu'il n'y aurait "plus de traité de Lisbonne" en cas de rejet du texte par les Irlandais.

Mais le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, a jugé qu'il faudrait néanmoins "que le processus de ratification continue dans les autres pays", et qu'un "arrangement juridique" puisse être trouvé entre l'Irlande et les 26 autres pays membres de l'UE.

source : afp
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/bandbigfish
Aurélien
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 248
Age : 26
Ville : Paris
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 14:43

jej89 a écrit:
Non car cela fait partie de la consitution irlandaise de faire un referundum donc il ne peuvent rien y faire
ça faisait aussi partie de la nôtre y'a pas si longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif


Masculin Nombre de messages : 3257
Age : 25
Ville : Grenoble et Bons en Chablais (74)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 15:12

Citation :
Le traité de Lisbonne à la poubelle.


Déclaration d’Olivier Besancenot.

100 % des peuples consultés ont voté non au référendum sur la ratification du traité de Lisbonne ! Le verdict vient de tomber : les Irlandais shootent Sarkozy et son traité de Lisbonne.

Une fois de plus, la construction européenne se fait recaler quand les peuples sont consultés. Cela devrait faire réfléchir la jet-society politique européenne et le patronat international. Le breuvage libéral est imbuvable pour les peuples car il signifie destruction de tous les droits sociaux et alignement par le bas de la législation européenne. Un exemple récent vient le démontrer : la directive qui déréglemente totalement le temps de travail, rendant possible des semaines à 60 heures, voire 65 heures !

Comme il fallait respecter le non français et néerlandais, il faut respecter le non irlandais.

Après le TCE, le traité de Lisbonne devient caduc.

Personne ne fera l’économie d’un grand débat à mener avec les populations sur quelle Europe construire. Ce débat doit mener à l’élection d’une assemblée constituante, élue sur la base d’une proportionnelle intégrale.

Pour la LCR et les organisations de la gauche radicale en Europe, il est clair que cette Europe doit être sociale, démocratique, féministe, écologique.

Ceci implique un nouveau partage des richesses redonnant aux salariés ce qui leur a été volé pendant des décennies, et dans l’immédiat un SMIC européen à hauteur de 1500 euros net.

Le 13 juin 2008.

Ligue Communiste Révolutionnaire
Revenir en haut Aller en bas
http://actualutte.info
Aurélien
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 248
Age : 26
Ville : Paris
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 15:17

Citation :
Une nouvelle victoire contre le libéralisme

Nous, lycéens engagés dans l’action syndicale, nous voulons une construction européenne faite de progrès social. L’Europe que l’on veut nous imposer par tous les moyens, et notamment en écrasant la voix pourtant claire du peuple qui avait refusé le 29 mai 2005 le premier traité européen, ne se constitue pas sur ces bases. Au contraire c’est l’Europe de l’ultra-libéralisme qui tente de se donner une légitimité sous nos yeux. Alors que des centaines de sans-papiers sont en grève pour obtenir leur régularisation, alors que nous constatons cette année encore les dégâts causés par le libéralisme dans l’éducation avec la loi LRU ou les suppressions de postes à des fins purement comptables, nous ne pouvons que nous réjouir du coup d’arrêt porté à ceux qui veulent d’une politique européenne de régression sociale. Dans le seul pays où le peuple a pu s’exprimer celle-ci a été clairement refusée. L’heure est maintenant à la conquête au niveau national et européen. Le traité européen doit être renégocié sur des bases entièrement nouvelles et permettre d’ hisser les droits et garanties collectifs vers le haut dans chaque pays européen. Toutefois pour rendre effectives de nouvelles conquêtes il faudra les imposer, c’est pour cela que la succession de mobilisations de ces derniers mois doit à terme se muer en un vaste mouvement unitaire pour répondre à la politique de casse globale imposée par Bruxelles aux différents états membres, relayée avec énergie par le gouvernement français, et qui attaque de manière simultanée l’ensemble des secteurs. Des dizaines d’attaques ne peuvent amener qu’une réponse, massive et unitaire.

SUD Lycéen
Revenir en haut Aller en bas
Aurélien
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 248
Age : 26
Ville : Paris
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 16:32

Citation :
Le non l’emporte en Irlande : retour au réel pour les dirigeants de l’Union européenne

Le non au traité de Lisbonne, frère jumeau du Traité constitutionnel européen (TCE), vient de l’emporter en Irlande. C’est une bonne nouvelle pour la démocratie. Les gouvernements européens avaient tout fait pour que, suite au double non français et néerlandais au TCE, les peuples européens soient totalement écartés du processus d’élaboration et de décision du nouveau traité. Non débattu, entériné à la va-vite, les gouvernements européens s’étaient mis d’accord pour en refuser toute ratification par référendum.

La constitution irlandaise le rendant obligatoire, le peuple irlandais a voté pour tous les peuples d’Europe. Ce que viennent de refuser les Irlandais, ce qu’avaient refusé en 2005 les Français et les Néerlandais et ce qu’aurait probablement refusé la grande majorité des peuples d’Europe si l’occasion leur en avait été donnée, c’est une Europe anti-sociale et anti-démocratique.

Anti-sociale car des derniers arrêts de la Cour européenne de justice qui autorisent le dumping social, au projet récent de directive sur le temps de travail qui officialise, de fait, les 65 heures par semaine, en passant par les directives de déréglementation des services publics, l’Union européenne se construit autour de l’extension sans fin de la concurrence de tous contre tous. Anti-démocratique car, la plupart du temps, les citoyens européens n’ont pas leur mot à dire sur l’avenir de l’Union, sont exclus des décisions ou pire encore quand leur vote est nié.

C’est cette Europe qui est refusée et c’est à sa refondation qu’il faut s’atteler pour qu’enfin l’Europe puisse devenir une Europe garantissant des droits de haut niveau pour ses habitants et solidaire avec les peuples du monde. Le non irlandais est un rappel à la réalité pour les gouvernements et les institutions européennes. Il offre une nouvelle occasion pour qu’un nouveau cours soit donné à la construction européenne. Il est peu probable que les classes dirigeantes européennes la saisissent. Il appartient aux citoyens de l’Europe de se mobiliser pour leur faire entendre raison.

Le 13 juin 2008

US Solidaires
Revenir en haut Aller en bas
Pas glop
Invité



MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 17:09

On ne désespère pas visiblement.

"Nous prenons acte de la décision démocratique des citoyens irlandais avec tout le respect qui lui est due, même si nous la regrettons", indiquent Paris et Berlin.
"Le Premier ministre irlandais nous a informés aujourd'hui même du résultat du référendum et donnera son analyse des raisons de ce vote lors du Conseil européen des 19-20 juin. Il appartiendra au Conseil européen de tirer les conclusions souhaitables", poursuivent-ils.
"Le traité de Lisbonne a été signé par les chefs d'Etat ou de gouvernement des 27 Etats membres et la procédure de ratification est déjà achevée dans 18 pays. Nous espérons donc que les autres Etats membres poursuivront le processus de ratification", précisent la France et l'Allemagne."

"Le processus de ratification doit se poursuivre (...) La semaine prochaine, le Premier ministre irlandais devra expliquer devant le Conseil européen à Bruxelles les raisons du non et comment procéder pour sortir de cette crise. Il n'y a pas de plan B, le traité de Lisbonne était le plan B", a conclu le Premier ministre luxembourgeois."

"l'Europe ne va pas s'arrêter" et qu'une "solution" sera trouvée.
Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a appelé vendredi 13 juin à la poursuite des ratifications du traité de Lisbonne dans les pays de l'UE qui ne l'ont pas encore fait."
Revenir en haut Aller en bas
gd am thrawn
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 272
Age : 24
Ville : cournon d'auvergne (63)
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Ven 13 Juin - 19:49

et évidemment, ce blaireau de sarko ne nous le fera pas passer par référendum Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 133
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Sam 14 Juin - 19:01

En tous cas, ça montre que l'Europe est dans une impasse (ce qui n'est pas bon pour nous).
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Sam 14 Juin - 19:11

Citation :
En tous cas, ça montre que l'Europe est dans une impasse (ce qui n'est pas bon pour nous).

Certains l'auront bien cherché de toute évidence.

John Locke c'est pas le personnage dans Lost qui est chauve et peut de nouveau marcher ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 133
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Dim 15 Juin - 18:38

John Locke est un philosophe anglais du 18e ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: referendum en Irlande   Aujourd'hui à 10:54

Revenir en haut Aller en bas
 
referendum en Irlande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lego workshop Irlande
» Comment postuler en Irlande ?
» Tour d'Ecosse ou Irlande en vélo
» L' Irlande
» Prix des energies en Irlande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: DÉBATS ET IDÉES-
Sauter vers: