COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 La réforme du lycée, c'est parti !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Faut-il supprimer le redoublement en France ?
Oui
11%
 11% [ 2 ]
Non
89%
 89% [ 17 ]
Nspp
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 19
 

AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: La réforme du lycée, c'est parti !   Lun 19 Mai - 19:10

Je rebondis sur une dépêche qui traite d'un article du Monde pour lancer ce débat. Quel lycée voulez-vous ? Êtes-vous d'accord ou pas avec le ministre ? Pourquoi ?

Citation :
Xavier Darcos veut un 'lycée à la carte'

Après le primaire, Xavier Darcos passe au lycée. En effet, le ministre de l’Education souhaite bâtir un "lycée à la carte". Interrogé dans Le Monde, vendredi 9 mai 2008, il a parlé de "modularité" des enseignements. Xavier Darcos juge que les emplois du temps devraient alterner les cours et des "moments d'étude". Il propose également d'"offrir systématiquement du soutien à ceux qui en ont besoin".

Il envisage également de "remplacer le redoublement par des enseignements complémentaires". Selon Philippe Meirieu, professeur en sciences de l'éducation, éliminer les redoublements au lycée permettrait une économie de l'ordre de 45 000 postes. Par ailleurs, le baccalauréat ne devrait pas être concerné. Le ministre souhaite toutefois une meilleure préparation des lycéens de terminale à la première année d'université.

Le but de cette réforme selon le ministère est de "permettre une plus grande autonomie des lycéens", en s'appuyant sur un "enseignement plus personnalisé" et en préparant "mieux à l'enseignement supérieur". Xavier Darcos devrait désigner "au plus tard le 10 juillet" une personnalité pour mener à bien une mission sur la réforme du lycée pour une application à la rentrée 2009.

Enfin, le ministre de l’Education a présenté vendredi 9 mai aux représentants de la FIDL et de l’UNL, son dispositif "réussite scolaire au lycée". "1 500 assistants pédagogiques et assistants d'éducation" seront mobilisés à la rentrée prochaine afin de soutenir les lycéens des "200 établissements [lycées généraux et professionnels] les plus en difficulté". Selon l’UNL, Xavier Darcos a également promis de mettre en place un "statut du lycéen".

Source : Le Monde

>> ICI

J'attends vos réactions Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Lun 19 Mai - 19:17

Voici l'article original dans le Monde :

Citation :
Xavier Darcos veut bâtir un "lycée à la carte"
LE MONDE | 10.05.08 | 12h31 • Mis à jour le 11.05.08 | 07h14

Partant du principe que la meilleure défense est l'attaque, Xavier Darcos se lance dans une nouvelle bataille : il veut bâtir "le lycée à la carte" et il veut le faire en s'appuyant sur les lycéens, ceux-là mêmes, en partie, qui le contestent dans la rue depuis le mois de mars.

Interrogé vendredi 9 mai 2008 sur ce projet par Le Monde, le ministre de l'éducation avance la notion de "modularité" des enseignements. C'est-à-dire que l'esprit et le mode de fonctionnement de ce nouveau lycée se rapprocherait plus d'une logique universitaire (la construction d'un parcours individuel) que de l'organisation scolaire traditionnelle.

M. Darcos juge ainsi que les emplois du temps devraient alterner les cours et des "moments d'étude". Et il propose surtout d'"offrir systématiquement du soutien à ceux qui en ont besoin". Il envisage aussi de "remplacer le redoublement par des enseignements complémentaires".

Ce point pourrait être crucial, car éliminer les redoublements au lycée permettrait d'économiser des milliers de postes. Serait ainsi illustrée l'idée énoncée par Nicolas Sarkozy dans sa prestation télévisée du 24 avril : ce ne sont pas les réductions de postes qui obligent à réformer, mais "les réformes qui permettront les réductions de postes". En évoquant la réforme du lycée, le chef de l'Etat avait rappelé qu'elle devrait permettre " d'alléger les heures de cours, supérieures à tous les autres pays européens". Il s'en prenait aussi à "tout un tas d'options où personne ne va".

M. Darcos refuse d'entrer plus avant dans la description technique de sa réforme et assure que celle-ci doit faire l'objet d'un travail approfondi. Il prévoit de désigner "au plus tard le 10 juillet" une personnalité "issue de la maison", et pas forcément de droite, dont la mission sera de mener à bien la réforme du lycée, pour application à la rentrée 2009.

M. Darcos veut toutefois éviter de toucher au baccalauréat. Il est "l'un des blocs de granit sur lequel la République s'est faite", avait-il déclaré le 16 avril au magazine Phosphore. En revanche, il souhaite une meilleure préparation des lycéens de terminale à la première année d'université. Il n'exclut pas totalement, concernant le bac, des "évolutions internes" et n'a pas renoncé à "rééquilibrer" les filières des séries générales.

La réforme du lycée, estime-t-il, demandera un "aggiornamento important" de la part des enseignants, car "on ne peut pas la séparer de la commission Pochard sur l'évolution du métier". Si la prise en compte des travaux de cette commission a été "retardée" par les perturbations liées aux grèves, M. Darcos assure que "la revalorisation promise aux jeunes enseignants sera faite".

PLUS D'AUTONOMIE

Après avoir passé plusieurs mois à distiller certains aspects possibles de cette réforme (le lycée ne peut plus être "une machine à distribuer des cours", déclarait-il aussi à Phosphore), le ministre va engager sa mise en oeuvre. Il a fait un pas décisif en ce sens en recevant, vendredi 9 mai, l'Union nationale lycéenne (UNL) et la Fédération indépendante démocratique et lycéenne (FIDL). Ces organisations ont réaffirmé leur désaccord sur les suppressions de postes d'enseignants (11 200 suppressions prévues à la rentrée de septembre 2008). Mais elles ont accepté que soient "actés", au sujet du lycée, une liste de "points de convergence".

Le ministre a annoncé la mise en place "à titre expérimental", dès la rentrée 2008, d'un dispositif de "réussite scolaire au lycée" dans les 200 établissements rencontrant les plus grandes difficultés scolaires. Concentrée sur les actions de soutien aux élèves, cette initiative n'en sera pas moins une vitrine de la future réforme. Pour M. Darcos, ce projet est aussi une tentative de "sortir par le haut" de la fronde contre les suppressions de postes d'enseignants. Parmi les "points de convergence", le ministère évoque le fait que "les lycéens aspirent à un nouveau lycée, plus efficace" (...) et que le ministre veut "permettre une plus grande autonomie des lycéens, s'appuyant sur un enseignement plus personnalisé et préparant mieux à l'enseignement supérieur".

La réforme "intégrera la mise en place du service public d'orientation" et "s'intéressera également à la place du lycéen dans le fonctionnement de l'établissement". M. Darcos voit "une continuité" avec les travaux déjà menés, en 1996 par Roger Fauroux à l'occasion de son rapport sur l'école, puis en 1998 par Philippe Meirieu. Mais cette continuité, taxée de "pédagogisme", est violemment contestée à l'UMP et par ceux qui ont soutenu le ministre sur les programmes du primaire. M. Darcos se trouverait donc à fronts renversés, mais refuse de s'en inquiéter par avance. "J'essaye de suivre ma ligne de ministre réformateur", dit-il.
Luc Cédelle
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
flo-cannois
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Masculin Nombre de messages : 601
Age : 25
Ville : Cannes
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Lun 19 Mai - 19:39

J'ai rempli le sondage avant de lire l'article, pour moins de mauvaise foi...
Je suis contre le redoublement, c'est devenu une sanction...
Je pense qu'on doit revoir le système d'évaluation et proposer un lycée plus démocratique...
Revenir en haut Aller en bas
Tryggles
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 153
Age : 24
Ville : Poitiers
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Lun 19 Mai - 19:54

.


Dernière édition par Tryggles le Ven 30 Mai - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gilles
De passage
De passage


Masculin Nombre de messages : 55
Age : 24
Ville : Albi (81)
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mar 20 Mai - 2:36

Personellement, je dis méfiance avec ces réformes qui n'en sont pas.
L'intégration à la carte est déjà le système pédagogique appliqué en France et surtout, il se gargarise avec les 45 000 postes !!!

Ce ne sont pas des réformes dans le but d'optimiser la réussite ou le bien être, ce sont les résultats d'une logique comptable, un plan social pour dégraisser le mammouth....

Dès la rentrée, tous dans la rue !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://education.doodlekit.com
Tryggles
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 153
Age : 24
Ville : Poitiers
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mar 20 Mai - 10:57

mais je dis mm pendan les vacances Smile
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 133
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mar 20 Mai - 19:22

C'est intéressant. Au moins ils ont remplacé l'autonomie des lycées par l'autonomie des lycéens, ce qui est une vraie avancée. Je l'ai déjà dit, les 1500 postes d'assistants d'éducation vont aussi faire avancer les choses.
Seulement, je trouve étrange cette idée de seulement préparer à l'université alors que les filières post-bac sont bien plus variées.
Pour le redoublement, je suis d'accord, il n'est pas utile. Mais il reste cependant à trouver une alternative.
S'ils veulent changer les emplois du temps, il vont déjà devoir faire commencer les cours plus tard, ça serait vraiment un progrès. Alors qu'on a besoin de se lever plus tard pendant l'adolescence, nos emplois du temps nous forcent à nous lever à 6h30 pour aller à des cours dont la première heure est souvent inutile (quand on arrive en cours fatigué, on apprends beaucoup moins bien). Il faudra aussi penser à mettre des limites dans les emplois du temps et plus de régulation (pas 8h de cours un jours et 3 le lendemain...) : sur le papier on peut avoir 8h de cours dans une journée, dans les fait on en perds au moins une à trop charger le même jour.
Evidemment, pas un mot sur les postes en moins...
J'espère vraiment qu'il va rééquilibrer les filières comme il le dit.


Au final, on peut dire que ses idées sont plutôt positives. Maintenant, à nous de vérifier qu'il les applique et de contribuer à la réforme du lycée.
Revenir en haut Aller en bas
taddeus_
Invité



MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mar 20 Mai - 21:17

Alors je récapitule pour les élèves en difficultés :
-Des heures de soutient
-Des heures en plus pour compenser le redoublement
-Des heures d'étude en plus (en gros ni plus ni moins que la garderie...)
-Leurs heures "normales"

N'en déplaise à X.Darcos, les jours ne font que 24h, et on a qu'un seul cerveau...

Ensuite, les élèves qui redoublent sont ceux qui le méritent! (enfin ceux dont le conseil de classe pense qu'ils en valent la peine).
Je m'explique :
Actuellement on pourait définir les lycéens en plusieures parties (escusez moi mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour expliquer).
Il y a ceux qui n'ont pas de problèmes (les "forts")
Ceux qui peinent, mais qui arrivent a avoir la moyenne, eux, on sait qu'ils travaillent (enfin on pense)
Et puis il y a ceux qui sont totalement en dehors du système, ceux qui ne redoublent pas, et qui finissent a la rue! Qui ne peuvent pas vivre! Le problème est là M. Darcos! Et c'est pas en augmentant les effectifs, en rendant encore plus pénible l'école (la garderie chez moi, c'était pas le top du top), en faisant en sorte que les élèves qui s'accrochent pour réussir n'y arrivent plus, vous faites le contraire de ce que vous devriez faire!

De plus, les élèves "a problèmes", ceux qui ne rentrent pas dans le moule, ne se situent pas seulement dans les zones "a problèmes"! Créer 1500 postes précaires (pour moi assistant d'éductation= un pion) ne va que faire que les élèves qui ne supportent plus le système hierachique vont caremment péter un cable (cette mesure seule n'est pas trop dangeureuse, mais c'est le contexte dans laquelle elle est placée qui la rend problématique).

Alors, que faire?
-Interdire toute intervention policière dans et autour d'un établissement. Sauf bien entendu, en cas de problème grave (meurtre...)
-Faire en sorte d'aranger les heures de telle manière a ce que aucun élève ne travaille le samedi, et pas plus de 7h de cours par jour (j'ai calculé avec mon emploi du temps, c'est possible, a vous de calculer)
-Une meilleure cohérence des programes (en histoire, on refait la même chose qu'au collège)
-Egalité de réussite. (C'est a dire que si un élève a un problème, on s'arrête pour lui)
La suite demain...
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 133
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mer 21 Mai - 12:47

"-Une meilleure cohérence des programes (en histoire, on refait la même chose qu'au collège)"
Ca ne concerne que l'histoire et puis on approfondit. Cependant, étudier un peu plus l'histoire des autres civilisations nous aiderait peut-être à sortir de notre ethnocentrisme occidental.

"-Interdire toute intervention policière dans et autour d'un établissement. Sauf bien entendu, en cas de problème grave (meurtre...)"
Pour faire des lycées des zones de non-droit ! Non merci !
Je ne vois pas en quoi c'est une façon de résoudre les problèmes des élèves en difficulté, j'aimerais que tu m'expliques.

"-Egalité de réussite. (C'est a dire que si un élève a un problème, on s'arrête pour lui)"
Comment ça?

"-Faire en sorte d'aranger les heures de telle manière a ce que aucun élève ne travaille le samedi, et pas plus de 7h de cours par jour (j'ai calculé avec mon emploi du temps, c'est possible, a vous de calculer)"
Le samedi, c'est discutable, mais je suis d'accord : 8h par jour c'est improductif (ça devrait leur parler ça pourtant au gouvernement). Nous sommes le pays où les élèves travaillent le plus (et les parents le moins ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Malou
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 122
Age : 25
Ville : nogent le rotrou
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mer 21 Mai - 15:56

On ne peut pas donner comme argument pour la suprsion du redoublemnt l'économie de 45 000 poste, puisque il devra etre compenser par des "cours a la carte" qui eux aussi seront donné par des professeurs, le soit diasnt bénéfice sera quasi-nul.
Mais a où ils vont gagner c'est que ces cours à la carte ne seront pas mis en place avant très lontemps.
On est encore en train de se faire en*****
Revenir en haut Aller en bas
Tryggles
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 153
Age : 24
Ville : Poitiers
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mer 21 Mai - 19:44

.


Dernière édition par Tryggles le Ven 30 Mai - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
keupon
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 110
Age : 24
Ville : paris
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mer 21 Mai - 19:59

résistance1
Revenir en haut Aller en bas
Tryggles
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 153
Age : 24
Ville : Poitiers
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   Mer 21 Mai - 20:17

tu l'aime ce smyley ^^ tu devrai le mette en avatard t'aurai pa besoin de le mete tou le temp il y serai d'office ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La réforme du lycée, c'est parti !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La réforme du lycée, c'est parti !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des manifestations de lycéens dégénèrent à Nanterre et Lyon
» salon forme, mode et beauté à Dijon
» Les trajets domicile / collège ou lycée
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» tetine reprenant la forme du sein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: DÉBATS ET IDÉES-
Sauter vers: