COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Durcissement du mouvement lycéen avec la constitution d'un large front anti Darcos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif
avatar

Masculin Nombre de messages : 3257
Age : 26
Ville : Grenoble et Bons en Chablais (74)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Durcissement du mouvement lycéen avec la constitution d'un large front anti Darcos   Mar 15 Avr - 10:30

AFP
Durcissement du mouvement lycéen avec la constitution d'un large front anti Darcos



Le mouvement lycéen contre les suppressions de postes dans l'Education à la rentrée prochaine s'est durci lundi, veille d'une nouvelle journée de mobilisation, avec la constitution d'un large front anti Darcos rassemblant lycéens, enseignants et parents d'élèves, et l'appel à deux journées d'actions en mai.
Dix-huit organisations de lycéens (UNL et Fidl en tête), enseignants et de parents d'élèves ont appelé lundi à deux journées d'actions unitaires, sans mot d'ordre de grève, les jeudi 15 mai et samedi 24 mai.
Façon de signifier que les vacances scolaires débutant la semaine prochaine en Ile-de-France - là où la mobilisation est la plus forte depuis quinze jours - ne sonneront pas la fin du mouvement.
Pour s'opposer aux "conséquences du désastreux budget 2008" qui prévoit 11.200 suppressions de postes d'enseignants à la rentrée prochaine, dont 8.830 dans le public, elles ont programmé "une journée nationale d'actions diversifiées le 15 mai", et le samedi 24 "une grande journée de mobilisation avec rencontres avec la population et manifestations dans tous les départements".
Depuis le début du mouvement, Xavier Darcos (Education) a tenté de convaincre que ces suppressions de postes (non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite) n'aurait pas d'incidence qualitative sur l'enseignement délivré aux élèves.
Mais jour après jour, les manifestations n'ont cessé de grossir. Mardi, tous, syndicats et gouvernement, s'attendent à une mobilisation plus forte encore, alors qu'entre 19.000 et 35.000 personnes ont manifesté jeudi dernier.
Outre les suppressions de postes, les syndicats fustigent la généralisation du bac professionnel en 3 ans (contre 4 actuellement) et les nouveaux programmes de l'école primaire, prédisant que la qualité de l'enseignement s'en trouvera affectée.
En Ile-de-France, où la contestation, accompagnée de blocages d'établissements et de heurts, est la plus virulente, les incidents se multiplient, entraînant ici ou là l'exercice du droit de retrait par des enseignants.
Lundi, le proviseur du lycée privé Teilhard-de-Chardin de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) a été agressé par un groupe de jeunes entrés dans l'établissement, en marge d'une manifestation de plusieurs centaines de lycéens dans la ville.
Face à la détermination des lycéens, soutenus par des enseignants et des parents d'élèves, l'UMP a tenté une sorte de médiation. "Nous pouvons comprendre les angoisses des lycéens, pour autant il faut être clair, ce qui importe au-delà des mesures numériques", c'est "encourager Xavier Darcos à présenter des réformes de fond", a fait valoir Dominique Paillé, un des porte-parole du parti, tandis que Frédéric Lefebvre, autre porte-parole, insistait sur la nécessité "d'associer les lycéens à cette réforme".
Le syndicat lycéen UNI-lycée (proche de l'UMP) a lancé pour sa part une pétition pour protester contre les blocages d'établissements.
De son côté, le PS s'est inquiété lundi de l'attitude du ministre qui "semble s'installer dans une logique de bras de fer" et tient des "propos va-t-en-guerre".
Il a mis en garde le gouvernement "contre la tentation du pourrissement et de l'enlisement", tandis que l'ancien ministre socialiste de l'Education, Jack Lang, a lancé un "appel solennel" à Nicolas Sarkozy, afin que le chef de l'Etat revienne sur les suppressions de postes.
Revenir en haut Aller en bas
http://actualutte.info
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Durcissement du mouvement lycéen avec la constitution d'un large front anti Darcos   Mar 15 Avr - 14:36

Citation :
rassemblant lycéens, enseignants et parents d'élèves, et l'appel à deux journées d'actions en mai.

Les étudiants peuvent nous suivre. Déjà nous aider à organiser les mobilisations en prêtant du matériel. Je doute qu'ils soient nombreux à nous suivre dans la rue. C'est pourquoi j'ose rappeler que nous nous battons toujours contre la LRU.

Citation :
Mardi, tous, syndicats et gouvernement, s'attendent à une mobilisation plus forte encore, alors qu'entre 19.000 et 35.000 personnes ont manifesté jeudi dernier.

La première fourchette donne de 20.000 à 40.000 manifestants. Il s'agit d'un test pour savoir si le mouvement survivra aux vacances.
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
 
Durcissement du mouvement lycéen avec la constitution d'un large front anti Darcos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EXERCICES] Muscler et raffermir la Poitrine et les Bras
» Le STAND un nouveau mouvement politiqueà Fontenay avec David Dornbusch
» Mobile non musical avec mouvement mécanique
» Que faire avec des coings ?
» Jojo petit bébé de 3 semaines avec une SPR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: MOUVEMENTS NATIONAUX :: LUTTES LYCÉENNES :: POINT MOBILISATION-
Sauter vers: