COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 Réforme de l'école primaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Vous êtes plutôt du côté de... ?
Darcos
7%
 7% [ 1 ]
Lang et Ferry
64%
 64% [ 9 ]
Aucun d'eux
29%
 29% [ 4 ]
Total des votes : 14
 

AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Réforme de l'école primaire   Mer 12 Mar - 19:49

Voici un article qui je l'espère va déclencher un débat par la suite :

Citation :
Réforme de l'école : Darcos répond à Lang et Ferry
NOUVELOBS.COM | 12.03.2008 | 17:56

Dans le Nouvel Observateur à paraître jeudi, les deux anciens ministres de l'Education jugent que les nouveaux programmes en primaire, qui consacrent la priorité au français, aux mathématiques et au sport, relèvent du "populisme scolaire".

Xavier Darcos veut en finir avec les "résultats catastrophiques de la France dans les études internationales" (Reuters)


Xavier Darcos, ministre de l'Education, a réfuté mercredi 12 mars les accusations de Jack Lang et Luc Ferry sur ses nouveaux programmes du primaire, affirmant que leur but est "d'en finir avec les résultats catastrophiques de la France dans les études internationales", selon des propos rapportés à l'AFP par un membre de son cabinet.
Les deux anciens ministres de l'Education nationale lancent un appel à Xavier Darcos dans le Nouvel Observateur à paraître jeudi pour qu'il renonce à ces nouveaux programmes qui, selon eux, "risquent de nuire gravement à la santé de notre système éducatif".

"Consensus entre les familles et l'école"

Actuellement en campagne dans son fief de Périgueux pour le deuxième tour des municipales, Xavier Darcos leur a répondu, par l'intermédiaire de son cabinet, que ces nouveaux programmes n'avaient "qu'une ambition: faire en sorte que l'Ecole redevienne l'affaire de tous, récréer un consensus entre les familles et l'école pour que celle-ci ne soit pas seulement l'affaire de spécialistes".

Ne pas apprendre en s'amusant

Il s'agit, a-t-il précisé d'"en finir avec 30 ans de pédagogisme qui a laissé croire qu'on pouvait apprendre en s'amusant". "On peut s'obstiner à penser que l''observation réfléchie de la langue' (terme utilisé dans les programmes de 2002, élaborés par Jack Lang, mis en place par Luc Ferry, ndlr) vaut mieux que l''apprentissage de la grammaire', mais on a la preuve que ce n'est pas ce qui permet aux élèves d'apprendre à lire, écrire et compter correctement", a-t-il ajouté.
Interrogé sur le détail des critiques des deux anciens ministres, notamment sur la réduction proportionnelle des horaires de français, l'entourage de Xavier Darcos n'a pas souhaité se prononcer plus avant.

Appel de Ferry et Lang

Deux anciens ministres de l'Education nationale, Jack Lang et Luc Ferry lancent un appel à Xavier Darcos pour qu'il renonce à ses nouveaux programmes du primaire, estimant qu'ils "risquent de nuire gravement à la santé de notre système éducatif", dans Le Nouvel Observateur à paraître jeudi 13 mars. Le premier, homme de gauche, occupa ses fonctions de 1992 à 1993 puis de 2000 à 2002. Le second, exerça le poste sous le gouvernement de droite de Jean-Pierre Raffarin entre 2002 et 2004. Dans ce texte commun, ils déclarent que "l'avenir de nos enfants vaut bien une trêve dans nos querelles partisanes".

Rentrée 2008

"En dépit de tout ce qui oppose nos choix politiques et philosophiques, nous avons pourtant les mêmes raisons de penser que les 'nouveaux programmes de l'école primaire'", rendus publics à la fin du mois de février, risquent de nuire gravement à la santé (déjà bien fragilisée) de notre système éducatif", écrivent-ils.
Annoncé par Nicolas Sarkozy le 15 février et détaillé par Xavier Darcos quelques jours plus tard, le projet de nouveaux programmes du primaire pour la rentrée 2008 modifie les équilibres horaires, proportionnellement en faveur de plus de français, de mathématiques et de sport, selon le ministère.

"Paresse intellectuelle"

Les deux anciens ministres jugent que "la seule véritable visée" de ces nouveaux programmes est un "affichage politique qui relève d'une catégorie relativement nouvelle : celle du 'populisme scolaire'".
"Mensonge", "paresse intellectuelle", "vide abyssal", "imposture, "reniement", tels sont les qualificatifs attribués à ces programmes par Jack Lang et Luc Ferry. Les deux hommes les décortiquent et donnent des exemples précis.
Ils expliquent ainsi, dans le détail, que "malgré les affirmations qui figurent dans la présentation des programmes, les horaires de français ne sont nullement augmentés mais considérablement réduits par rapport à ceux de 2002".

Incohérence

"Comment Xavier Darcos peut-il prétendre (...) diminuer tout à la fois l'horaire hebdomadaire (qui passe de 26 à 24 heures en raison de la suppression des heures du samedi matin), augmenter les horaires de sport et de maths, créer une discipline nouvelle (l'histoire de l'art) et malgré cela augmenter le français ?", s'interrogent-ils.
Ils en "appellent à l'honnêteté de Xavier Darcos et à son sens des responsabilités" pour "préserver ce qui a été fait de bon par le passé" (les programmes de 2002, ndlr). (avec AFP)

>> http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080312.OBS4731/reforme_de_lecole__darcos_repond_a_lang_et_ferry.html?idfx=RSS_politique
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Hoperesse
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 24
Ville : Val d'Oise
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Ven 14 Mar - 23:42

Euh, c'est quoi d'abord les réformes du primaire dans les programmes exactement ? C'qui est expliqué à la fin ?

Alors, je suis pour la sensibilisation des enfants à l'art, dès le plus jeune âge. C'est important, car désormais, quels gosses aiment aller en musée ? Donc pour ça, je serai d'accord de faire quelque chose comme une heure d'histoire de l'art, par semaine.

Ensuite, augmenter les heures de sport et de mathématiques. Grrrrrrr ! Mais pourquoi les maths encore ! Et puis, à c'que j'sache, ce n'est pas l'urgence absolue ! Et les Maths, ça formate trop l'esprit, donc non pour ça. Le sport, j'n'en vois pas l'utilité, c'est faire des heures de cours en plus, pour rien.

Pour l'augmentation du nombre d'heures en Français, je suis pour la prise de conscience que le Français va mal, mais contre le fait de vouloir augmenter le nombre d'heures. Par contre, je serai pour reprendre les vieilles vieilles méthodes d'apprentissage, parce que tous ceux qui avaient accès à l'école, savaient très bien lire et écrire.

Donc je ne suis ni d'un côté, ni de
l'autre, car ayant parlé avec Ferry, je suis contre les réformes
éducatives qu'il avait faites, qui sont absolument superficielles et
vides de clarté pour les gosses qui apprennent !

Voilà pour moi Wink.
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 134
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Ven 14 Mar - 23:59

Les cours d'histoire de l'art c'est une promesse électorale. Je me marre bien à l'idée qu'ils introduisent une nouvelle matière, pour laquelle les instits sont pas formés et sans donner un centime. L'histoire c'est que Darcos fait les programmes qui plairont à son électorat de Périgueux pour être élu et renie donc les avancées pédagogiques. C'est comme si un ministre de la justice se présentait dans une ville ultra conservatrice et rétablissait la peine de mort pour être sûr d'obtenir toutes les voix.
Ensuite, les maths ça ne formate pas l'esprit, en tous cas pas plus que le français, qui à l'école primaire n'est souvent qu'un bourrage de crâne avec des règles de grammaire, d'orthographe, de syntaxe etc. C'est normal qu'au début, dans toutes les matières, on passe par de l'apprentissage par coeur mais je sais pas si vous imaginez ce que serait la France si personne n'avait jamais eu de cours de maths.
Revenir en haut Aller en bas
Philou
Invité



MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 1:06

Pour apprendre, rien ne vaut le fameux 'BLED'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 9:41

Perso (je vais avoir l'occasion peur-être d'en discuter à midi avec un prof autour d'un apéro), je pense que les anciennes méthodes avaient du bon. Normalement, toujours aujourd'hui, un élève qui quitte le primaire doit savoir lire correctement, compter normalement (calcul mental basique), et écrire. C'est pas le cas - oh pardon : ce n'est pas le cas (lol). Avant, ça marchait mieux. Pourtant les profs n'étaient pas plus à droite qu'aujourd'hui. Je me mets à penser que ce n'est pas une affaire de parti, mais de type d'enseignement. Les méthodes d'apprentissage.... peut-être aussi a-t-on fait de la démagogie y'a 25 ans pour "plaire", et on a le résusltat d'aujourd'hui...?
A la radio (France-Culture), on entend dire que les étudiants à bac +4 rendent des devoirs bourrés de fautes d'orthographe & de synthaxe. Quelque part, c'est pas normal.

ça peut venir des méthodes d'enseignement. Justement, je vais en parler avec le prof d'histoire.
L'an dernier, en 3 ° en hist-géo, on avait un cours sur les flux pétroliers dans le monde. Devant une carte dans le livre, personne n'avait trop conclut que les USA achètent plus de pétrole qu'ils n'en consomment, pour faire des réserve pour l'avenir et rester maîtres du marché. Le prof était énervé qu'on n'ait pas vu ça en analysant la carte.
Cette année, en novembre (2 nd) , le sujet revient sur le tapis (autre bahut, autre prof). Et le prof donne cette même carte en annexe pour un devoir écrit. Bingo! je mets dans mon devoir la conclusion apprise l'année précédente - je répéte que le prof ne nous a pas expliqué cette carte. Et ben! j'ai eu 17/20!!!! Pourquoi ? et ça valait 5 points!!!!!! parce que j'ai déduit que les USA achetaient plus de pétrole qu'ils n'en consomment.

Donc : si on attend que les élèves déduisent tout de tous les cours, on est mal barré!!! A ce devoir dans la classe, j'étais le seul à avoir mis la bonne réponse, et pour cause!!! Qu'on nous dise aussi ce qu'il faut apprendre, libre à nous de nous documenter en rapport avec les sujets, y'a des outils mis à notre disposition dans tous les bahuts. Mais on pourra pas tout déduire de nous-mêmes, surtout dans le stress d'un devoir écrit!!!

Je pense que c'est une histoire de méthodes. study study study
Revenir en haut Aller en bas
Tõtõ
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 493
Age : 27
Ville : Nantes
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 12:32

Douce nostalgie des anciennes méthodes dont on ne sait rien, à la rigueur si on avait des statistiques comme il peut en sortir aujourd'hui pour dire tout et n'importe quoi ...
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 13:00

Citation :
Donc pour ça, je serai d'accord de faire quelque chose comme une heure d'histoire de l'art, par semaine.

Ouais sauf que t'as pas lu le programme de l'histoire de l'art. Moi non plus d'ailleurs donc j'éviterai d'en parler.

Citation :
qui plairont à son électorat de Périgueux pour être élu et renie donc les avancées pédagogiques.

On le saura demain mais c'est loin d'être gagné !

Citation :
A la radio (France-Culture), on entend dire que les étudiants à bac +4 rendent des devoirs bourrés de fautes d'orthographe & de synthaxe. Quelque part, c'est pas normal.

On entend aussi dire que les gens n'ont jamais su aussi bien parler français grâce aux médias. On entend aussi dire que la langue française n'a jamais été autant en ébullition. Certes les gens ne savent pas toujours très bien écrire, mais il ne sont pas plus bêtes que dans le passé.

Citation :
Douce nostalgie des anciennes méthodes dont on ne sait rien

Moi je parle de ce que j'ai vécu. C'était pas trop mal mais c'est pas génial. Par contre je peux constater que les méthodes du gouvernement marquent un inquiétant retour aux années pré-68ardes.
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 13:16

Animateur a écrit : On entend aussi dire que les gens n'ont jamais
su aussi bien parler français grâce aux médias. On entend aussi dire
que la langue française n'a jamais été autant en ébullition. Certes les
gens ne savent pas toujours très bien écrire, mais il ne sont pas plus
bêtes que dans le passé.

Je ne partage pas ce point de vue. On parle mal à la TV, et notre cerveau inconsciemment enregistre les mauvaises tournures. Par exemple, on ne dit pas les "nominés", mais les nommés ; on ne dit pas "un espèce d'imbécile" mais une espèce d'imbécile............ je vais pas m'amuser à tout pointer. Dans les journaux écrits, ils font volontairement du mauvais français pour soi-disant être à la portée d'un plus large panel de lecteurs. C'est le journaliste de la "Nouvelle République" de ma ville qui l'a dit à ma mère.

Quand on voit des vieux reportages à la TV, des trucs d'archives, on peut apprécier la qualité de la langue employée. Même ici, des fois (parfois) on parle mal. Les gens ne sont pas plus bêtes que par le passé, mais ils écrivent et parlent moins bien.
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 13:24

Citation :
Je ne partage pas ce point de vue. On parle mal à la TV, et notre cerveau inconsciemment enregistre les mauvaises tournures.

Pas plus mal que dans la rue tout de même ! De plus tu illustres parfaitement ce que j'explique, la langue française est en ébullition et ce n'est pas plus mal (c'est même mieux) :

Citation :
"nominés", mais les nommés
Citation :
"un espèce d'imbécile" mais une espèce d'imbécile

Un terme ou une expression appartient à la langue française si elle est employée et acceptée par une grande partie de la population, reprise par les médias. Dès lors elle rentre dans le dictionnaire. Il y a t'il du bon et du mauvais français ? Vaste débat mais une chose est sûre, ce ne sont pas les élites intelectuelles qui tranchent, c'est le peuple.

Enfin, il faut savoir ce qu'est le passé. Certes, et on le dit tous les jours, la qualité de l'enseignement pourrait être bien meilleure. Toutefois le taux d'analphabétisme n'a sans doute jamais été aussi bas.
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 14:20

Je pense que le taux d'analphabétisme est en nette augmentation, justement.

Pour le reste, c'est un vaste débat. Il y a des écoles différentes ; par exemple, le Petit Robert va un peu dans ton sens (avec un bémol), tandis que Larousse et Littré font passer moins de mots ou d'expressions nouvelles.

Entendu sur F-Culture, par Alain Rey, il faut suivre l'évolution, car la langue n'est pas faite par les élites pour des élites, mais par le peuple pour le peuple ; une langue se travaille, évolue, se forge selon les années, les périodes... Ce qui est dommageable, selon lui, c'est que les mots nouveaux ne suivent aps une logique de la langue française. Par exemple, on peut dire une professeure, alors qu'on devrait opter pour "professeuse". "eur" donne "euse", et pas "eure".

Personnellement, et ça n'engage que moi, je suis contre ces évolutions, car ça vient du gouvernement socialiste de 80/95, et les élites intellectuelles ont fait ça par démagogie, pour faire plaisir, pour faire progressiste. Je pense que le progressisme n'est pas ça. Et puis aussi, pas la peine de légiférer pour des trucs comme ça ; ça passe par la pratique du peuple.

J'ai entendu Jack Lang (F-Culture) qui disait qu'il était outré, un lundi matin, au ministère de l'Education nationale, de se faire dire par sa secrétaire qu'il fallait dire aux autres ministres femmes : Mme LE Ministre. Ce n'est pas une obligation, juste un choix perso, mais le Premier Ministre avait fait passer un papier le stipulant clairement. Si c'est pas de la démagogie, ça!!
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 134
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 15:40

Analysons le point de vue de notre ministre : selon lui, il s'agit d"en finir avec 30 ans de pédagogisme qui a laissé croire qu'on pouvait apprendre en s'amusant"
Le point de vue sans doute d'un maniaque de la fessée,qui pense que c'est à coup de martinet qu'on apprend le respect et les règles de grammaire. On n'apprends pas sous la contrainte ! Il faut donner aux élèves le gout d'apprendre. En faisant de l'école une corvée, on dégoute les enfants de l'éducation, on leur ôte donc tout espoir. Imaginez un enfant qui n'aime pas la discipline, comment pourra-t-il supporter des années d'études, il sera voué à l'échec scolaire quel que soit son niveau, car il n'aura jamais trouvé d'interêt à l'école. Albert Einstein, considéré comme l'un des plus grands esprits de la physique était considéré comme un élève lent, mauvais parce qu'il haissait la discipline et prenait son temps. L'éducation doit être accessible à tous, sans abandonner des élèves simplement parce qu'ils n'aiment pas apprendre par coeur.
On ne peut rien apprendre sous la contrainte, sans motivation et sans implication dans le cours, on n'apprends qu'à répéter, pas à apprendre et à découvrir par soi-même, on est donc voué à une stagnation intellectuelle toute sa vie, à défaut de pouvoir évoluer dans sa propre réflexion, découvrir par soi-même des nouvelles façons de penser et voir les choses. Si l'éducation et l'école ne permettent pas un épanouissement intellectuel, l'individu est voué à demeurer borné toute sa vie sans pouvoir évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 16:10

Je partage ce point de vue.
Evidemment que c'est extra nul de pousser quelqu'un à apprendre sous la contrainte. Je pense qu'il faut rendre les cours intéressants. Pour reprendre mon exemple bien plus haut dans le topic, faut pas faire un cours "bâteau", nul à chier et demander aux élèves une déduction lors du devoir écrit ; ça ne collera jamais.
Au contraire, faut donner envie aux élèves de pousser le cours plus loin, de se documenter. A midi, mon prof d'histoire me disait que dans les bahuts, les centres de docu. sont trop délaissés par les élèves, alors qu'ils sont super bien pourvus en livres qui ne sortent jamais.
Donner aux jeunes l'envie de découvrir, de creuser, de s'intéresser ; je pense que c'est ça l'enjeu profond.
Revenir en haut Aller en bas
Camille
Tout nouveau
Tout nouveau


Féminin Nombre de messages : 11
Age : 26
Ville : Vendée
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 17:23

Dans cette réforme je pense qu'il y a du bon mais aussi du mauvais.

Pour ne citer qu'elle, la méthode globale a fait beaucoup de dégats. J'ai eu de la chance d'aller dans une école où on gardait les bases de la méthode syllabique, et dès la fin de la grande section on savait lire ou écrire des mots assez simple. De coup même si l'orthographe en cm2 était pas parfait, on savait mieux écrire ou lire que certains qui avaient eu la méthode globale.

Par contre, au contraire c'est en 's'amusant' qu'on apprend mieux. Disons apprendre d'une façon plus ludique, c'est bien connu qu'un prof sympa et passionné aura des cours plus suivi que des enseignants très stricts, surtout en primaire.
Revenir en haut Aller en bas
Théo-de-Caen
De passage
De passage
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Ville : Environs de Caen
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 17:43

On ne peut pas critiquer les méthodes car tout les élèves n'y réagissent pas favorablement... La primaire, je l'ai fait dans une école ayant adopté la méthode de Célestin Freinet et je m'en porte pas plus mal (Première S, un des meilleurs élèves de ma classe qui est sensée être la meilleure de celle de première S)... Alors que mon frère, lui, n'était pas fait pour étudier selon cette méthode... Une méthode peut très bien marcher avec certaines personnes mais le mieux est d'adopter celle qui réussit le mieux aux autres...
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 134
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 18:08

Un prof qui ne laisse aucune liberté à ses élèves finit très vite par se les mettre à dos. Il y a des gens qui pensent qu'on peut faire travailler une classe pendant 2 heures sans faire une pause, sans laisser les élèves souffler une minute. Il est impossible de rester concentré et efficace pendant deux heures de cours. On a réussi à avancer pour que l'élève puisse parler, s'exprimer et aujourd'hui Darcos veut revenir 30 ans en arrière, à l'époque où l'on enseignait les langues sans faire une seule minute d'oral. C'est une aberration! On retourne en arrière dans tous les domaines, le conservatisme tente de renier toute avancée dans tous les domaines. Le gouvernement revient sur des lois phares de notre République et du combat pour l'égalité, la liberté, la fraternité... Sarkozy remet en cause la laïcité, Darcos la pédagogie, on autorise l'enfermement des mineurs. Ces nouveaux programmes ne sont que le front d'onde d'un raz-de-marée de retour en arrière qui n'a pas fini de toucher l'éducation.
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Sam 15 Mar - 19:42

Citation :
Je pense que le taux d'analphabétisme est en nette augmentation, justement.

N'exagérons rien ! Il n'y a vraiment pas beaucoup d'illétrés en France et encore moins chez les jeunes. Après, que certains ne sachent pas écrire correctement c'est autre chose.

Citation :
Ce qui est dommageable, selon lui, c'est que les mots nouveaux ne suivent aps une logique de la langue française. Par exemple, on peut dire une professeure, alors qu'on devrait opter pour "professeuse". "eur" donne "euse", et pas "eure".

La logique et la langue française... n'apprend-t-on pas que l'exception confirme la règle ? Ce n'est pas récent. De plus, les mots nouveaux, notamment employés dans les quartiers populaires ne sont pas si nouveaux que ça. Ils sont issus d'autres langues, dialectes... Bref là n'est pas le problème.

Citation :
il s'agit d"en finir avec 30 ans de pédagogisme qui a laissé croire qu'on pouvait apprendre en s'amusant"

Oui, ce serait bien de réagir sur ça. C'est très choquant et ça prouve le retour à l'autorité, autoritarisme que souhaite le gouvernement avec des incompétants tels que Darcos. Le cours magistral devient la règle et coupe toute initiative imaginative des professeurs. Preuve qu'il faut bel et bien rentrer en Résistance car nos valeurs sont menacées par des conservateurs d'un autre siècle.

De toute façon, quoi que le ministère veule, si il reste sur cette ligne politique, ils se feront dépasser à jamais par les nouvelles technologies !

Citation :
ayant adopté la méthode de Célestin Freinet et je m'en porte pas plus mal

C'est ce qu'ils utilisent dans les lycées expérimentaux comme à St Nazaire non ?

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Hoperesse
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 24
Ville : Val d'Oise
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Dim 16 Mar - 23:36

Pour répondre à Valentin et à Sylvain :

Valentin > Je trouve qu'ajouter des Maths au primaire est mauvais, vu que les Maths formatent l'esprit, parce qu'en Maths, tu dois apprendre une chose qui n'a qu'une solution officielle, précise, stricte. Tu argumentes, tu recherches, oui, mais c'est dans le but d'une conclusion requise au préalable. Et si tu penses à côté, t'as faux, parce que ça ne sera pas logique, précis etc...
Et puis, oui, on peut parler de bourrage de crâne pour le Français, au primaire, mais c'est utile et important. Parce que le but est de savoir lire et écrire, sans faute. Mais rajouter des heures de Maths, j'n'en vois pas l'utilité. C'est pas en bourrant les élèves de boulot qu'on arrivera à des résultats. Comme tu as dit, dans la contrainte, ça rentre pas, puisqu'à un moment, on arrive à saturation.

Sylvain > Je connais les grandes lignes de l'Histoire de l'Art (techniques, artistes, périodes - forcément en relation avec l'Histoire tout court, aussi), et je le redis, je trouve que c'est une bonne chose d'enseigner ça aux enfants. Une bonne sensibilisation.

Puis, moi aussi, j'ai appris avec des méthodes plus vieilles. Enfin, la prof, j'me souviens, elle ne nous disait pas que "groupe nominal", c'était "le groupe nominal est composé du déterminant, du nom, de son adjectif etc...". Et, ne pas chercher à globaliser, c'est important. Les détails sont importants, car, je crois qu'on peut mieux visualiser et mieux comprendre, quand les détails sont là. Peu importe l'enfant. Sur moi, ça a bien marché, je suis plutôt à cheval sur mon orthographe, ma syntaxe, tout ça.


Revenir en haut Aller en bas
Tõtõ
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 493
Age : 27
Ville : Nantes
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Lun 17 Mar - 15:03

Hoperesse a écrit:
Je trouve qu'ajouter des Maths au primaire est mauvais, vu que les Maths formatent l'esprit, parce qu'en Maths, tu dois apprendre une chose qui n'a qu'une solution officielle, précise, stricte. Tu argumentes, tu recherches, oui, mais c'est dans le but d'une conclusion requise au préalable. Et si tu penses à côté, t'as faux, parce que ça ne sera pas logique, précis etc...

Faut pas diaboliser les maths non plus, c'est la même chose pour les règles de grammaire, de conjugaison etc, ça reste rigide ...
Ensuite les maths c'est logique sans doute, mais je ne vois pas en quoi ça formate l'esprit quand ça peut l'ouvrir à une réflexion plus abstraite, et puis pour preuve qu'il n'y a pas qu'une seule solution officielle il y a bien plusieurs types de géométrie bien qu'on ne nous enseigne que celle d'Euclide, sans doute la plus logique.
Et en maths tu ne peux pas dire que tu penses à côté, si tu as faux, c'est juste que ta démarche n'est pas la bonne pour trouver la solution au problème et on ne peut pas associer la démarche mathématique à la pensée même si on peut penser la démarche, sinon ça voudrait dire qu'il n'y a plus de rigueur dans le raisonnement. Donc qu'à chaque problème on puisse avoir une infinité de solution ou d'ensemble de solution ce qui peut s'assimiler à aucune, puisque la démarche est telle que selon les axiomes on utilise normalement les même règles dans nos raisonnements et il y a donc normalement les mêmes résultats.
Après bien sûr que les maths n'ouvrent pas aux sciences humaines, aux problèmes de la société, mais ce n'est pas l'objectif de la matière et ce n'est pas pour autant que les maths leur ferment la porte.

Et ce n'est pas pour ça que je suis pour plus de maths en primaire, ni pour ajouter des heures de cours inutiles, vouloir repenser l'école c'est bien mais encore faut-il s'en donner les moyens ...
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 134
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Lun 17 Mar - 18:56

Hoperesse a écrit:

Valentin > Je trouve qu'ajouter des Maths au primaire est mauvais, vu que les Maths formatent l'esprit, parce qu'en Maths, tu dois apprendre une chose qui n'a qu'une solution officielle, précise, stricte. Tu argumentes, tu recherches, oui, mais c'est dans le but d'une conclusion requise au préalable. Et si tu penses à côté, t'as faux, parce que ça ne sera pas logique, précis etc...
Et puis, oui, on peut parler de bourrage de crâne pour le Français, au primaire, mais c'est utile et important. Parce que le but est de savoir lire et écrire, sans faute. Mais rajouter des heures de Maths, j'n'en vois pas l'utilité. C'est pas en bourrant les élèves de boulot qu'on arrivera à des résultats. Comme tu as dit, dans la contrainte, ça rentre pas, puisqu'à un moment, on arrive à saturation.




Tout d'abord, en maths il y a plusieurs façons de démontrer chaque propriété, de trouver chaque résultat, parce que les maths se confirment grâce au système de démonstration(et oui, c'est pas une science exacte pour rien). Tant que tu arrive au résultat, tu auras bon. Mais évidemment, si tu arrive à un srésultat faux, ta démarche n'est pas correcte.
Ensuite, ce que je viens de dire est valable pour le lycée, et, dans une moindre mesure, le collège. En effet, à l'école primaire, les mthématiques sont majoritairement du calcul, un peu de géomètrie de base sur les figures, les surface et les volumes et de la résolution de poblèmes : pas une once de démonstration ! On ne peut donc pas parler de formatage, à moins que tu considère que savoir compter est une entrave et qu'on formate les élèves avec les tables de multiplications.
Tu n'es pas objective. Mais je suis d'accord sur le fait que le français est important et que l'histoire de l'art doit être enseignée. Seulement, nous savons tous qu'on ne peut pasd'une part faire travailler les élèves 50h par semaine et qu'en plus les fonds manquent (il faut bien payer les EPM...).
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 26
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Lun 17 Mar - 19:40

Je n'ai malheureusement pas le temps de répondre en détail, donc je cite un article publié sur le blog du CRC :

>> http://lecrc.canalblog.com/archives/2008/02/21/8033224.html

Citation :
Les orientations pédagogiques détaillées par Xavier Darcos laissent-elles suffisamment de liberté aux enseignants?

Il y a une liberté pédagogique dans certains domaines, et pas du tout dans d'autres. Par exemple, sur l'histoire de l'art, il est indiqué que l'élève devra apprendre ce qu'est la soie d'Asie ou le verre de Bacarat. Au primaire, c'est un degré de précision qui ne me semble ni sérieux ni même vraiment intéressant. Quant à l'accent mis sur le par cœur, sur l'apprentissage des règles, c'est important, mais il ne doit pas y avoir que ça.

Commentaires de Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp-FSU

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
lilou
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 274
Ville : NANTES
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Lun 17 Mar - 20:27

Etudiante en histoire de l'art, je trouve ça super de vouloir en faire une matière ou un enseignemant de découverte !

Toutefois, notre cher gouvernement a dit qu'il souhaité enseigner les grandes lignes de l'histoire de l'art aux élèves de primaire, notamment leur apprendre ce qu'est le bleu de baccarat...

Problème, ce genre de précision de sert en rien l'histoire de l'art !
C'est une matière qui doit permettre à l'enfant un éveil culturel et artistique et non engrenger des connaissances beaucoup trop pointues et inutiles.

De plus, comment former les enseignants à cette discipline ? Lors de leur formation à l'IUFM ? ou en heures sup défiscalisées ? Ou les laissant se débrouiller par eux mêmes avec l'entrée gratuite dans les musées ?

Pourquoi introduire cette discipline en primaire alors que la LRU en ferme l'accès lors des études supérieures puisque c'est jugé non rentable ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Mar 18 Mar - 18:28

Après mon absence de 2 jours 1/2 (chez mon compain), je reprends le sujet. Et je ne pense pas pareil que Sylvain, sur un point particulier. Je pense beaucoup que l'analphabétisme augmente en France. De plus en plus, les associations pour apprendre à lire et à écrire à tout âge sont submergées par les demandes. Le "vieux" métier d'écrivain public revient, sous une forme nouvelle, car pas mal de gens sont incapables de remplir un document administratif, ou bien de rédiger une lettre.
L'analphabétisme, c'est aussi une habitude à parler et à écrire un mauvais français. Je reprends mon exemple. On dit "une espèce d'imbécile", et non "un espèce d'imbécile". Bien spur, on peut alléguer que la langue évolue, et cetera... mais n'est-ce pas un moyen de se cacher qu'on ne maîtrise pas correctement la langue ? On sait écrire et parler correctement, ou on ne le sait pas. Et je pense qu'il y a une différence par rapport aux années passées. Ou à moins que le fait de vouloir absolument faire entrer les déformations dans la langue courante soit un snobisme de petits bourgeois (fussent-ils de gauche!)
Revenir en haut Aller en bas
Tõtõ
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 493
Age : 27
Ville : Nantes
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Mar 18 Mar - 18:41

On peut penser ce qu'on veut sur l'analphabétisme mais sans étude sérieuse sur le sujet on ne peut pas dire qu'il augmente sur la seule base que : "les associations pour apprendre à lire et à écrire à tout âge sont submergées par les demandes".

Citation :
analphabétisme

1. Incapacité complète à lire et à écrire, le plus souvent par manque d'apprentissage.

A ne pas confondre avec l'illettrisme ....
Citation :

On parle d'illettrisme quand il y a eu apprentissage de la lecture et de l'écriture mais que cet apprentissage n'a pas conduit à leur maîtrise ou que la maîtrise en a été perdue.

Est qualifié "d'illettré" quelqu'un qui est incapable de lire un texte de 70 mots, texte qu'il serait parfaitement capable de comprendre s'il lui était lu par une tierce personne. L'illettrisme relève donc de l'accès au sens des écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   Mar 18 Mar - 18:47

Les deux se rejoignent un peu cependant. Merci de cette précision, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réforme de l'école primaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réforme de l'école primaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un homme poursuit une école à cause du bruit
» Dérogation scolaire, primaire
» Les videos du KAMINA
» Future habitante de Villefontaine !
» La Nouvelle école Primaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: DÉBATS ET IDÉES-
Sauter vers: