COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 L'absurdité de la baisse du budget de l'éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tõtõ
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 493
Age : 26
Ville : Nantes
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: L'absurdité de la baisse du budget de l'éducation   Dim 2 Mar - 17:04

MEMO - Le site de l'histoire a écrit:

Le capitalisme contrôlé
Le capitalisme «laissé à lui-même», sans intervention de l'Etat ou d'autres institutions représentatives de la masse des citoyens comme les syndicats, produit un certain nombre de conséquences néfastes ou dangereuses dont l'évolution historique offre de nombreux exemples. Les sociétés capitalistes maintiennent et aggravent l'inégalité des conditions qui résulte de la propriété privée, de l'héritage, et de l'accumulation des capitaux, donc des richesses, mais aussi du savoir et de l'influence. L'éducation, et la mobilité sociale qui peut en découler, sont à même de tempérer cette tendance à la croissance de l'inégalité. Mais il peut se faire aussi que les plus défavorisés ne réussissent pas à sortir de leur condition, et se trouvent enfermés dans des ghettos dont l'existence est une menace pour la paix sociale. De toutes les causes d'aggravation de l'inégalité, le chômage est une des plus redoutables, surtout dans une phase où la tendance à remplacer le travail humain par la machine est prépondérante.

En face de ces problèmes, l'Etat doit intervenir pour limiter les inégalités, secourir les chômeurs, financer le secteur public, afin de ne pas laisser péricliter les biens collectifs au bénéfice de la seule richesse privée. C'est tout le domaine de la politique économique qui est ici en question, et les solutions peuvent aller d'un libéralisme extrême, doté d'un «Etat minimum», à l'interventionnisme généralisé caractéristique de la social-démocratie.

On en conclue donc que la baisse des financement de l'éducation nationale entraînant d'elle même une diminution de la qualité de l'enseignement ne permet pas de tempérer la croissance des inégalités déjà existante et par conséquent, les aggraves d'autant plus. Fin c'est peut être ce qu'il veut au final, en accentuant les inégalités et ghettos faire monter la peur, obtenir un état hautement sécuritaire au bénéfice de peu et au détriment de beaucoup ...
Peut être ne tient-il pas à la "paix sociale".
C'est la remise en question de la politique "humaniste" de notre cher président à travers sa politique de l'éducation.

Ceci pour souligner le caractère fondamental de l'école et donc de l'éducation nationale dans nos sociétés modernes capitalistes.

D'où la question : Comment peut il justifier les coupes dans le budget de l'éducation nationale ?
Comme ça ? Rolling Eyes

Citation :
La version officielle : moins d'élèves, moins de profs

Le nombre de postes proposés aux concours d'enseignements n'a cessé de diminuer. Par exemple, en histoire-géographie, 1029 postes étaient à pourvoir au concours (CAPES) 2003. Cinq ans plus tard, pour la session 2008, il n'y a plus que 600 postes au concours. Le ministère justifie cette baisse par la démographie : puisqu'il y a moins d'élèves dans le secondaire, il faut moins de professeurs. Sauf que dans le même temps, le ministère continue d'embaucher des contractuels. Et la semaine dernière, le rectorat de Créteil a lancé un appel à destination des enseignants retraités pour qu'ils reprennent des heures. La version officielle ne tient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent91
De passage
De passage
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 25
Ville : Arpajon(91)
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: L'absurdité de la baisse du budget de l'éducation   Dim 2 Mar - 17:48

Réponse simple:en nous faisant peur et en mettant en avant le caractère méritocratique du systéme educatif.Par ailleurs on peut supposer qu'il rend la monnaie à ses amis les riches en permettant la formation d'ecoles élitistes.
Revenir en haut Aller en bas
Tõtõ
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 493
Age : 26
Ville : Nantes
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: L'absurdité de la baisse du budget de l'éducation   Dim 2 Mar - 19:13

sauf que c'est pas l'école républicaine ^^
Revenir en haut Aller en bas
lilou
Visiteur habitué
Visiteur habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 274
Ville : NANTES
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: L'absurdité de la baisse du budget de l'éducation   Lun 3 Mar - 8:47

C'est la méritocratie républicaine :

tu vas à l'école si tu es excellent ou si tu as de la thune pour payer !

Pour les autres, direction les études courtes ou les apprentissages.

Et puis moins d'éducation amène à moins de réflexion donc à moins de cons dans la rue en train de gueuler sur la façon dont l'état gère la pays.

Connaître le passé en histoire est une arme pour combattre le présent, d'ou les suppressions de postes en histoire géo et la fin de la filière ES qui compte le plus d'heures d'histoire géo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'absurdité de la baisse du budget de l'éducation   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'absurdité de la baisse du budget de l'éducation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» budget couches
» baisse lactation
» Ultralibéralisation du travail & baisse des salaires
» Forte baisse de popularité
» Votre budget shopping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: DÉBATS ET IDÉES-
Sauter vers: