COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM
Inscrivez-vous sur le forum pour y participer pleinement : "s'enregistrer" ! Faites-le découvrir à vos amis, partagez vos informations et vos idées. N'oubliez pas de vous présenter en quelques lignes. Bienvenue en Résistance !

COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM

Notre forum héberge depuis 2007 les discussions des Coordinations nationales lycéennes, lors des mouvements lycéens, indépendamment de tout parti, syndicat ou courant politique particulier.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe blog du CRCSite officiel du CRCAdhésion en ligne au CRCFacebook | CRC

Partagez | 
 

 La Lepenisation de la politique de Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Constatez-vous une "lepenisation" de la politique ?
Oui
91%
 91% [ 10 ]
Non
9%
 9% [ 1 ]
Nspp
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Dim 24 Fév - 2:23

Actuellement on parle beaucoup de la droite et de l'extrème droite puisque le CRC doit prendre une décision officielle. J'ai pensé qu'il serait intéressant de lire cette article du collectif RESO sur la lepenisation du sarkozysme et les lois proposées par l'ex ministre de l'intérieur de Chirac.

Bonne lecture !

Citation :
Les militants de RéSo ont souhaité relever le défi lancé par le Ministre de l’Intérieur.

Si nous ne mettons évidemment pas sur le même plan, le candidat probable de la droite à l’élection de 2007 et Jean-Marie Le Pen, nous ne pouvons que constater que Nicolas Sarkozy s’applique, de façon consciencieuse, à mettre en pratique une grande partie des positions défendues historiquement par le Front National (et tirées du programme du FN en ligne sur leur site).

Au moins 20 propositions du Front National ont été reprises par Nicolas Sarkozy :


Proposition du FN : "Organiser une coopération étroite entre la police et la justice".
Une circulaire du ministère de l’intérieur en date du 4 février 2004 a invité les policiers à "signaler systématiquement au magistrat les affaires dans lesquelles les suites judiciaires (leur) apparaissent insuffisantes ou mal appropriées". Le projet de loi de prévention de la délinquance actuellement en discussion accroît la confusion des rôles entre la police et la justice.


Proposition du FN : "Sanctionner les manifestations publiques d’incitation à la débauche et à la violence".
La loi de 2003 sur la sécurité intérieure a créé le délit de racolage passif pour les prostituées et punit plus fortement les auteurs d’infraction dans les stades. Nicolas Sarkozy s’est aussi prononcé en faveur du rétablissement de la loi anticasseurs, abolie en 1981, qui rend responsables des violences les organisateurs des manifestations.


Proposition du FN : "Rétablir la justice de paix".
La Loi Perben a institué des juges de proximité qui n’ont pas toujours de formation juridique précise. Dans l’entretien qu’il fait au Parisien, le 20 octobre 2006, Nicolas Sarkozy propose aussi l’instauration de jurys populaires dans les tribunaux correctionnels.


Proposition du FN : "Réhabiliter la notion de peine prompte, certaine et incompressible".
La loi Perben a étendu le recours à la comparution immédiate. En ce qui concerne les peines incompressibles, Nicolas Sarkozy se prononce en faveur de peines planchers pour les multirécidivistes (Le Parisien, 20 octobre 2006).


Proposition du FN : "Faciliter les contrôles d’identité".
Les deux lois sur la sécurité intérieure étendent fortement les possibilités d’intervention de la police en matière de fouille et de contrôle d’identité.


Proposition du FN : "Bannir la politisation de la magistrature ; supprimer l’Ecole nationale de la magistrature".
Depuis 2002, de nombreux magistrats ont dénoncé des pressions de la direction de cette école sur des maîtres de conférences appartenant au Syndicat de la magistrature (SM, gauche) et leur éviction à travers les nouveaux recrutements. Nicolas Sarkozy a aussi multiplié les déclarations dénonçant la politisation des magistrats (notamment de Bobigny).


Proposition du FN : "Accorder à la police soutien et considération. Les campagnes de dénigrement feront systématiquement l’objet de poursuites".
Deux cent parlementaires sarkozystes n’ont pas hésité à demander la poursuite de groupes de rap pour leurs propos "anti-flic" et "anti-France".


Proposition du FN : "Expulser les condamnés étrangers à l’expiration de leur peine".
Bien qu’il s’en défende, Nicolas Sarkozy n’a pas supprimé totalement la "double peine" (condamnation plus expulsion) dont sont victimes les étrangers. Pire, lors des événements de novembre 2005, le Ministre de l’Intérieur a demandé l’expulsion des jeunes soupçonnés d’avoir pris part aux violences dans les banlieues.


Proposition du FN : "Appliquer la déchéance de nationalité".
Cette proposition du Front National est désormais appliquée à l’encontre d’islamistes radicaux. La loi contre le terrorisme a porté de dix à quinze ans le délai durant lequel la déchéance de nationalité est possible après la naturalisation.


Proposition du FN : "Fonder la naturalisation sur l’assimilation".
L’article 21-24 du code civil stipule, depuis 1945, que "nul ne peut être naturalisé s’il ne justifie de son assimilation à la communauté française, notamment par une connaissance suffisante, selon sa condition, de la langue française". La loi Sarkozy de 2003 impose une connaissance "des droits et devoirs" et organise le contrôle de celles-ci. La loi CESEDA de 2006 accentue fortement ces obligations.


Proposition du FN : "Instaurer une période probatoire pour les mariages mixtes".
Un étranger ne peut désormais demander la nationalité française que quatre ans après son mariage avec une personne de nationalité française. Il faut désormais attendre trois ans de vie commune depuis le mariage pour solliciter une carte de résident, qui n’est plus délivrée de plein droit et qui tient compte de l’intégration des intéressés


Proposition du FN : "Procéder à l’expulsion effective des immigrés clandestins".
Le gouvernement avait pour objectif d’expulser 20 000 personnes en situation irrégulière en 2005 et 25 000 en 2006, en n’hésitant pas à remettre en cause les principes fondamentaux de la dignité humaine.


Proposition du F.N. : "Conforter la famille comme lieu d’éducation".
Avec le projet de loi de prévention de la délinquance présenté par Nicolas Sarkozy, le maire aura désormais la possibilité, si la situation d’une famille "est de nature à compromettre l’éducation des enfants", de demander à la caisse d’allocations familiales la mise sous tutelle des prestations sociales de la famille. Il présidera aussi un "Conseil pour les droits et devoirs des familles" dans les communes de plus de 10.000 habitants. Ce conseil pourra procéder à des rappels à l’ordre auprès des familles en cas de problèmes scolaires, de carences éducatives, de troubles du voisinage. Le maire pourra leur proposer un stage de responsabilité parentale.


Proposition du FN : "Lutter contre le faux tourisme".
Les loi Sarkozy de 2003 et de 2006 rendent beaucoup plus difficile l’obtention des visas. Il est de plus en plus difficile pour les ressortissants des pays en développement d’obtenir un visa de tourisme, les autorités se montrant tatillonnes sur les garanties et les documents exigés.


Proposition du FN : "Abroger le regroupement familial".
Depuis sa création, en 1976, le droit au regroupement familial n’a cessé d’être rogné par l’application stricte de conditions liées aux ressources et au logement. La Loi CESEDA votée en 2006, soumet le regroupement familial à la notion d’"intégration réussie" qui ne vise qu’à renforcer l’arbitraire des autorités compétentes et instaure un délai probatoire de trois ans. Dans son entretien au Parisien du 20 octobre 2006, Nicolas Sarkozy souhaite que la totalité de l’immigration soit, à l’avenir, une immigration de travail. Dans son projet, c’en est donc finit du regroupement familial et du droit d’asile.


Proposition du FN : "Ramener le droit d’asile à sa vocation originelle".
Les décrets d’application de la loi Villepin de 2003 sur l’asile ont restreint drastiquement l’octroi du statut à tous les stades de la procédure. Les critères de recevabilité des demandes empêchent, faute de temps, des demandeurs de pouvoir être entendus, y compris en appel. Nicolas Sarkozy plaide constamment pour la diminution des délais imposés.


Proposition du FN : "Redonner aux parents le choix de l’école"
Dans le cadre de l’élaboration de son programme pour 2007, Nicolas Sarkozy souhaite supprimer la carte scolaire et permettre à chaque famille de choisir librement l’établissement scolaire dans lequel inscrire ses enfants. “Le social n’est pas l’apanage des établissements publics. Les établissements privés ont une longue pratique et des réponses originales en la matière. L’enseignement privé déborde d’ailleurs de demandes d’inscriptions. Je n’accepte pas que la liberté de choix de l’école soit réservée à ceux qui habitent dans les beaux quartiers. Pour la même raison, je suis pour la suppression à terme de la carte scolaire”. (Le Figaro, 22 février 2006)


Proposition du FN : "Mettre en place la préférence nationale"
Même s’il ne s’en vante pas, Nicolas Sarkozy fut cosignataire d’une éphémère proposition de loi visant à instaurer le principe de préférence nationale dans les politiques des collectivités locales (proposition de loi de Jean-Louis Masson, RPR, du 11 avril 1990) dont l’article 2 dispose que “les collectivités territoriales définissent librement les conditions d’attribution des prestations visées à l’article premier : ces conditions peuvent être notamment relatives à la durée de résidence des bénéficiaires éventuels sur le territoire de la collectivité intéressée, au montant de leurs ressources ou à leur nationalité”.


Proposition du FN : " Libérer l’école de l’idéologie"
Dans le débat suscité par l’article 4 de la loi du 23 février 2005 affirmant que « les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer », Nicolas Sarkozy s’est attaqué à l’idéologie présumée des manuels scolaires. Pour lui, "il faut cesser avec la repentance permanente en France pour revisiter notre histoire.” (France 3, 7 décembre 2005)


Slogan du FN : "La France, tu l’aimes ou tu la quittes"
Nicolas Sarkozy lors de la réunion des nouveaux adhérents de l’UMP d’avril 2006, a repris à son compte, le slogan de la campagne menée par le Front National de la Jeunesse en 1995 : "la France, tu l’aimes ou tu la quittes".

.

>> http://www.re-so.net/spip.php?article2919

Avez-vous des commentaires ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Dim 24 Fév - 7:49

Dommage que je m'en aille jusqu'à mercredi, mais j'aurais envie de mettre, direct, des tonnes de comm.
study study study
Revenir en haut Aller en bas
bingo chico
Membre actif
Membre actif


Masculin Nombre de messages : 1135
Age : 25
Ville : Rennes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Dim 24 Fév - 15:46

J'ai pas tout lu, mais il est certain qu'on voit les arguments qui était au début des arguments "d'extrême droite", devenir des arguments de "droite"...

C'est une sorte de banalisation de ces arguments et expression. Et c'est bien ca qui me fait peur en france, on voit maintenant des gens reprendre des idées d'extrêmes droite, tout en votant pour la droite. Donc forcement, SSarko s'adapte... et son discourt devient plus nationaliste !

Au final, on comprend mieux pourquoi sarko a été élus... c'est une suite logique de l'histoire de la France.
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Dim 24 Fév - 17:59

Le bilan a été fait par de nombreuses personnes. Tout glisse progressivement à droite ! La droite républicaine se rapproche des nationalistes, le centre rassemble toujours plus de gens, la gauche se rapproche de la droite...

Mais c'était le bilan l'année dernière car peut être que maintenant les choses changent. Les gens sont de plus en plus déçus par la politique menée par la droite actuellement et on remarque par exemple que Besancenot a une côté de popularité impressionnante qui égale Royal et Bayrou.

Rien n'est figé, c'est ça qui est plaisant.

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Animateur
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 9064
Age : 25
Ville : Grand Ouest
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Mer 12 Mar - 19:42

Le rapport n'est pas direct avec le sujet de base mais comme on parle de Le Pen et que je suis tombé sur cette information :

Citation :
Amende pour Le Pen pour provocation à la haine

NOUVELOBS.COM | 12.03.2008 | 19:14
19 réactions
"Quand je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français raseront les murs, des gens dans la salle me disaient, non sans raison: 'Mais M. Le Pen, c'est déjà le cas maintenant'". C'est pour ces propos que le président du FN a été condamné à 10.000 euros d'amende.

Jean-Marie Le Pen (Reuters)

Jean-Marie Le Pen, président du Front national, a été condamné mercredi 12 mars à 10.000 euros d'amende par la cour d'appel de Paris pour provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciales, pour des propos sur les musulmans de France rapportés en avril 2004 dans le journal d'extrême droite Rivarol.

La 11e chambre de la cour d'appel a également condamné le président du Front national à verser 5.000 euros de dommages et intérêts à la Ligue des droits de l'Homme, partie civile.

En première instance, Jean-Marie Le Pen avait échappé à toute condamnation, le tribunal correctionnel de Paris ayant "annulé les poursuites" contre lui.

Le 2 avril 2004, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné Jean-Marie Le Pen pour une interview au quotidien Le Monde du 19 avril 2003, dans laquelle il avait déclaré: "le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont".


"Les Français raseront les murs"


"Et les Français raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux. Quand ils ne le font pas, on leur dit: 'qu'est-ce que tu as à me regarder comme ça, tu cherches la bagarre ?'. Et vous n'avez plus qu'à filer, sinon vous prenez une trempe", avait-il ajouté.

Un mois plus tard, Jean-Marie Le Pen revenait à la charge dans une interview à Rivarol: "D'autant que quand je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français raseront les murs, des gens dans la salle me disaient, non sans raison: 'Mais M. Le Pen, c'est déjà le cas maintenant'".

C'est pour ces nouveaux propos qu'il a été condamné mercredi.

"Le prévenu oppose les Français aux musulmans (...) et tend à susciter (...) un sentiment de rejet et d'hostilité envers la communauté musulmane", a considéré la cour mercredi.

"Son propos instille dans l'esprit du public la conviction que la sécurité des Français passe par le rejet des musulmans et que l'inquiétude et la peur, liées à leur présence croissante en France, cesseront si leur nombre décroît et s'ils disparaissent", a-t-elle ajouté. (AFP)

Le FN ne s'est aucunement assagit ! Ses électeurs n'ont pas disparu, ils ont simplement changé de crêmerie. Donc ses idées condamnables et condamnés sont toujours présentes dans l'opinion.
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrc.canalblog.com/
Hoperesse
Visiteur habitué
Visiteur habitué


Féminin Nombre de messages : 263
Age : 24
Ville : Val d'Oise
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Ven 14 Mar - 23:52

De telles généralisations et des jugements fondés sur l'appartenance religieuse des gens, c'est quelque chose dont je ne me remettrai jamais. Même si des gens pensent comme ça, je veux voir le positif, parce que c'est rassurant de voir qu'il y a encore une condamnation pour propos raciales, même si, c'est pas le cas pour notre présidentielle sainteté... qui fait des discriminations, mais plus couvrées, on va dire...
Revenir en haut Aller en bas
schmprf
Visiteur fréquent
Visiteur fréquent


Masculin Nombre de messages : 186
Age : 133
Ville : rezé 44
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Sam 15 Mar - 0:25

On avait bien remarqué que beaucoup de membres de l'UMP exerçant des responsabilités sont des anciens de groupuscules d'extrême droite. En particulier leur président, Patrick Devedjian, qui appartenait au groupe Occident et qui est allé en prison pour avoir agressé des étudiants gauchistes...
On a aussi dans le discours de Nicolas Sarkozy des élans nationalistes et du "social" plutôt populiste, de même que l'affirmation que les immigrés clandestins sont la cause de bien des maux. Ce qui n'est pas sans rappeler une autre mouvance politique européenne du siècle dernier qui a elle aussi eu l'idée de la rétention de sureté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Sam 15 Mar - 9:16

C clair que les idées d'extrême droite ont été reprises par le gouvernement, et qu'elles sont diffuses. Je dirais même que c'est sournois, parce qu'en plus, on prend le peuple (opinion publique) en otage, on le rassure avec de la démagogie.
Comble de l'ironie, si le Pen était au pouvoir, on se rendrait compte vraiment très vite de l'imbécillité de ses propos et il ne pourrait pas tenir, tandis qu'vec le Sarko, il fait pénétrer ces idées lentement mais sûrement dans la société, et c'est ça qui est dommage, pour la démocratie, pour la République.
C'est pas de cette France-là que je veux, et mes idées ne seront jamais à droite!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Lepenisation de la politique de Sarkozy   Aujourd'hui à 6:54

Revenir en haut Aller en bas
 
La Lepenisation de la politique de Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fils de politique méritocratie
» Le Politique selon Platon
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMITÉ DE RÉSISTANCE CITOYENNE | FORUM :: ACTUALITÉS :: FIL D'INFOS-
Sauter vers: